Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Message du prieur - Page 2

  • Chaque 17 mai - IDAHOT Journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie

     

    2016-05-17--IDAOT.jpgNée dans la prière et pour la prière, « alliance contemplative », que vient faire notre Communion Béthanie dans la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie?

    Frère Roger de Taizé parlait souvent de lutte et de contemplation.
    La prière chrétienne véritable n'est pas évasion, elle est accueil, en nous, de la prière de Jésus le Christ.
    Jésus prie pour chacune, pour chacun. Il connaît chacun de nos visages par son cœur!

    Il y a quelques jours, une sœur de notre Communion me confiait se lever régulièrement la nuit pour prier.
    La nuit, me disait-elle, je me sens proche des personnes de notre peuple.
    Je les présente au Père... Devant toi, Père...
    Acte de miséricorde gratuite. Que notre sœur reçoive notre gratitude!
    Voilà le cœur de notre commune vocation.
    Être au plus proche de chaque personne, tendre une main, dans la nuit.

    Visages des personnes de notre peuple dans les pays d'Europe de l'Est, au Maroc, sur le Continent Africain, ici, partout... Visages des personnes transgenres en Amérique Latine, ici, partout...
    Jésus prie avec nous, pour chacune, pour chacun...

    Je pense, si souvent et aujourd'hui intensément, à un de nos jeunes amis : M.
    Il est emprisonné depuis de longs mois dans une prison de Guinée-Conakry.
    Il a été torturé. Son crime : être une personne homosensible, avoir été « pris en flagrant délit » avec son ami F. Lui a pu fuir en France. Il vient d'obtenir ses papiers.
    Pour M., l'été dernier, j'ai écrit longuement au cardinal Robert Sarah, préfet de la congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements au Vatican.
    M. a reçu le sacrement de la confirmation des mains de ce cardinal alors que ce dernier était archevêque de Conakry.
    À ce jour, pas même une réponse à ma lettre fraternelle et confiante...!!!
    Si je fais une génuflexion devant le Corps du Christ, présent dans l'eucharistie (discipline des sacrements!), combien plus dois-je faire une génuflexion devant la chair blessée de M.
    Pour moi, il en va de la cohérence de ma foi en la présence réelle du Christ.
    « Ce que vous avez fait au plus petit d'entre mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait » Matthieu 25, 40
    Pour M., pour tant de visages, je poursuivrai ma lutte, je poursuivrai ma vie contemplative.

    « À vous qui gardez foi
    En la dignité de l'homme,
    Dans tous les pays du monde,
    Et pour toujours.

    L'avenir vous appartient,
    Il vous donnera raison,
    Il sera à votre image,
    Et pour toujours.

    Vous pourrez voir refluer
    Le fanatisme, la haine,
    L'aveuglement, l'ignorance,
    Et pour toujours...

    Pour tous ceux qui sont tombés,
    Pour tous ceux qui ont pleuré,
    Ensemble nous resterons,
    Main dans la main. »

    Amin Maalouf

    Dans cette journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, nous sommes à notre juste place... juste à notre place!
    Née dans la prière et pour la prière, modestement, notre Communion Béthanie prie :
    « Dans la brise ou l'éclat du tonnerre, l'Esprit nous entraîne en son chant.
    C'est ta voix, ô Seigneur, sur la terre, maintenant. »

    Votre frère, Jean-Michel+, prieur de la Communion Béthanie

     

  • Vœux 2016 : J'aime les personnes transgenres

    2016-01-01-Transgenre.jpgAu risque de vous surprendre, j'aimerais, au seuil de cette année nouvelle, vous exprimer mon amour pour les personnes transgenres.

    Je les aime ou plutôt, j'essaye de les aimer.

    Elles sont la pupille de l'œil de notre Communion Béthanie.
    Sans elles, vivant avec nous, nous ne voyons plus !
    Elles déplacent et affinent notre regard.
    Nous ne défendons pas une soi-disant idéologie, nous cheminons modestement avec des personnes bien réelles.

    Route escarpée et très exigeante pour notre fraternité.
    Apprendre à aimer, jusque dans nos différences.
    C'est si beau à dire, à lire, si difficile à vivre dans l'humble quotidien.
    Si souvent, nous haïssons celui qui, tel un miroir, nous révèle nos traits.

    Aimer ce n'est pas d'abord faire quelque chose pour quelqu'un.
    Aimer c'est révéler à l'autre qu'il a une valeur.
    Aimer c'est révéler à l'autre sa beauté.
    Aimer c'est révéler à une personne qu'elle a des qualités qui peuvent fleurir.
    Aimer c'est faire confiance à quelqu'un.
    Aimer c'est un regard, un silence, une délicatesse, une pudeur, une discrétion,...

    Les personnes transgenres au milieu de nous, nous apprennent un fondamental de la relation humaine : savoir se taire, quitter notre carte de croyances...
    "On doit parler seulement lorsque nos mots valent mieux que le silence"

    Année Sainte de la Miséricorde : et si notre chemin était de nous mettre à l'école de nos sœurs, frères, ami(es) transgenres pour découvrir une perle d'Évangile : Jésus ami sans frontières?

    Je suis très heureux, de citer maintenant Sœur Magdalena Franciscus, supérieure de la province Europe des Sœurs de Notre-Dame de Charité du Bon Pasteur. Une très belle personne!
    « Reste pourtant à nous demander, comment nous écoutons les cris actuels de notre monde? Quel appel à la conversion entendons-nous pour être vraiment ce visage de Miséricorde et de Tendresse et pour oser lutter contre tout ce qui bafoue la dignité de la personne et bafoue le Christ en elle ! »

    Sainte année 2016.

    Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie

     

  • « Je suis broyé »

    Attaques terroristes Paris, vendredi 13 novembre 2015
    Beyrouth, 12 novembre, Ankara, 10 octobre, et trop d'autres...



    Notre Communion Béthanie est là, dans une intense prière et dans le silence.

    fraternite.jpg« La seule réponse au mal absolu, c'est la fraternité. »
    André Malraux

    Avec mes sœurs, mes frères, nos ami.e.s, nous poursuivrons notre chemin fraternel résolument.

    Et moi, comme frère prieur, je m'engage, jusqu'à la mort, à vivre la fraternité.


    Frère Jean-Michel+ Dunand,
    prieur de la Communion Béthanie



  • Lettre ouverte au père Krzysztof Charamsa

    Cher père Krzysztof,

    Ne partez pas!
    Les uns ne peuvent être sauvés sans les autres.

    Je viens de vivre quelques jours dans un monastère. Là près de mes frères chartreux, votre visage et celui de votre ami étaient très présent dans mon cœur, dans ma prière.
    Je me permets donc de vous rejoindre par cette lettre.
    Vous arrivera-t-elle?

    J'écoute lorsque vous dites que l'Eglise catholique fait vivre un véritable enfer aux personnes homosexuelles.
    Oui, je sais qu'il y a dans l'Eglise des personnes très dangereuses pour nous.
    Je crois que ces personnes nous parlent plus d'elles plus que de nous!
    Une sœur de notre Communion Béthanie me disait à propos d'un évêque : « Il parle de lui en projetant tout cela à l'extérieur. Processus de défense bien connu en psychologie »
    Je crois avoir été très clair dans mon livre-témoignage : « Libre. De la honte à la lumière » Presses de la Renaissance 2011, préface de sœur Véronique Margron op.
    J'ai exprimé là environ 50%, de ce que j'aurai pu dire...!
    Il est urgent que naisse dans nos communautés des espaces d'écoute et de reconnaissance pour toutes les victimes.
    Les abus de pouvoir, les « il n'y a qu'à », les « il faut que... » font des ravages considérables.

    Depuis plusieurs années, j'essaye d'être à l'écoute de nombreux prêtres homosensibles.
    Certains vivent cette réalité dans une certaine paix, d'autres ont quittés le ministère.
    D'autres vivent une double, une triple vie...
    Loin de moi, l'idée de les juger.
    Ma vie me donne de comprendre un peu la complexité d'un chemin humain (cf. le portrait de Jacques dans : « Homosexuels et transgenres, chercheurs de Dieu » Adrien Bail Éditions Nouvelle Cité, septembre 2015).

    Il faudra bien, me semble-t-il, que nous sortions de l'impasse, comme le dit, avec la sagesse que nous lui connaissons, notre ami Claude Besson (cf. son ouvrage : « Homosexuels catholiques, sortir de l'impasse » Éditions de l'Atelier)

    La sexualité, l'affectivité, les questions d'identité ne sont-elles pas le lieu d'une grande vulnérabilité?
    Alors, pourquoi tant de haine, de violence sur ce lieu où nous sommes tous si fragiles et donc si beaux?

    Ne partez pas! Restez avec nous!

    Modestement, à notre place nous avons à construire l'Eglise.
    Si j'ai rencontré des personnes dangereuses dans l'Eglise, je crois avoir rencontré beaucoup plus, de personnes bienveillantes, humbles, paisibles, simplement humaines.
    Encore ces jours derniers, ce moine chartreux dont le sourire est un reflet du sourire de Dieu.
    Avec lui, en toute simplicité, en profonde vérité, j'ai pu laisser monter, une fois de plus mon cri primal (cf. Jean Vanier) :
    « M'aimes-tu?
    Suis-je aimable?
    Ai-je une valeur? »
    J'ai croisé dans son regard la bonté d'un être qui ne juge pas.
    Là est la beauté de l'Eglise, la splendeur de l'Eglise.
    Une Eglise pauvre pour les pauvres...
    Comme le dit si justement ce proverbe oriental : « Avant de juger quelqu'un, mets ses sandales »

    Avec vous, cher père Krzysztof, dans votre nouvel état de vie, avec mes sœurs, mes frères, nos ami(es), nos pasteurs, « in fine », cette Eglise que nous aimons, j'aimerais tant être le visage de Jésus.
    Ce visage qui est attendu par notre monde, non comme un code de bonne conduite, mais comme une source d'eau vive.

    « L'Évangile demeure pour l'Eglise la source vive d'éternelle nouveauté, contre qui veut l'endoctriner en pierres mortes à lancer contre les autres » François, pape.

    Priez pour moi, merci.

    2015-11-01-Jean-Michel.jpgJean-Michel+, votre frère prieur de la Communion Béthanie

  • [Prieur] J'ai rencontré un ami

    Ce samedi 5 septembre 2015 (fête du bienheureux père Jean-Joseph Lataste), j'ai eu la joie de vivre le 50ième anniversaire de mon baptême à Montferrand-le-Château.
    J'étais invité par nos sœurs dominicaines de Béthanie. http://www.dominicainesdebethanie.org
    Là, j'ai rencontré un ami :

    2015-09-07-Jean-Joseph-LATASTE.jpgJean-Joseph Lataste, frère dominicain, fondateur de la congrégation des dominicaines de Béthanie.

    « L'originalité de sa fondation tient à ce qu'il réunit dans une même communauté de vie contemplative des femmes quel que soit leur passé : le trottoir, la prison ou les meilleurs collèges »  frère Jean-Pierre-Brice Olivier OP

    Depuis 10 ans, notre Communion Béthanie reçoit du père Lataste le charisme de pudeur et de discrétion (cf. notre charte).
    Lors de notre vœu de charité (engagement définitif), avant le rite du lavement des pieds, nous nous engageons à vivre au quotidien cette discrétion.

    « Dans l'évangile, Jésus ne pose jamais de questions à ceux qui viennent à lui. Il n'y a pas d'enquête, pas de curriculum vitae... La discrétion à Béthanie prend source dans la grâce de Dieu et se veut signe de l'amour fraternel, les sœurs comme chaque visiteur en bénéficient » frère Jean-Pierre-Brice Olivier OP

    Notre vie en Communion Béthanie se fonde sur le Christ et non sur nos histoires intimes.

    À ce propos, je tiens à remercier encore, Adrien Bail, journaliste.
    Dans l'ouvrage « Homosexuels, transgenres, chercheurs de Dieu » (Éditions Nouvelle Cité), il a su trouver le ton pudique pour montrer nos visages.

    Je relance notre famille spirituelle sur le chemin initié dans l'Eglise par le bienheureux Jean-Joseph.

    « Dieu ne nous demande pas ce que nous fûmes, il n'est touché que de ce que nous sommes » et
    « L'esprit et l'âme de la maison de Béthanie... c'est cette fraternité de la grâce... cette charité du Christ effaçant entre elles toutes distances et toutes distinctions. » Bx. Jean-Joseph Lataste

    Je relance notre famille spirituelle sur la route de la miséricorde, à vivre et à rayonner;
    Dans quelques semaines, nous entrerons dans l'Année Sainte de la Miséricorde. À la suite de sainte Marie Madeleine, notre sœur, notre mère, soyons une terre de silence et de miséricorde.

    « Je ne sais rien de beau comme cette innocence de Marie Madeleine recouvrée dans les larmes et dans l'amour » Bx. Jean-Joseph Lataste
    « Nul ne peut imposer une limite à l'amour de Dieu qui pardonne » François, pape, Misericordiae Vultus

    En Eglise, nous garderons notre liberté de ton.
    Nous ne nous laisserons instrumentaliser par personne, par aucune institution...
    Passerelle de réconciliation, hors-cadre, nous vivrons la densité et la légèreté d'une humble fraternité.
    Sœur et frère : notre unique et seul titre, notre unique et seul appel!

    Je reviens de Franche-Comté avec dans le cœur et sur les lèvres, l'expression qui fût celle du père Lataste quittant la prison de Cadillac où il venait de prêcher une retraite en 1864 :

    « J'ai vu des merveilles! J'ai vu des merveilles. »

    Bienheureux Jean-Joseph, dans l'humble maison de Béthanie, fais-nous comprendre que la bonté est ce qui ressemble le plus à Dieu.

    Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie

  • Message du frère prieur

    Le jeudi 3 septembre 2015 sera publié aux Éditions Nouvelle Cité, le livre : « Homosexuels, transgenres : chercheurs de Dieu »
    2015-08-29-Chercheur-de-Dieu.jpg





    Je veux remercier vivement Adrien Bail, jeune journaliste, pour ce travail remarquable.

    2015-08-29-Adrien-BAIL.jpg




    Merci pour cet ouvrage qui est composé d'un avant-propos, d'un entretien avec votre serviteur, de 11 portraits de membres de notre fraternité, d'une postface de Monseigneur Gérard Daucourt, évêque émérite de Nanterre.

    Notre Communion Béthanie n'a pas pour vocation de « faire parler d'elle ! » Cependant, nous nous réjouissons de participer, à notre place, à la beauté de l'Eglise.
    « La Révélation n'est pas dans les mots, elle est dans les personnes » (Maurice Zundel)
    Nous prions pour Adrien Bail, pour nos ami(es) des Éditions Nouvelle Cité, pour nos futurs lecteurs.

    J'écris ces lignes, en ce dimanche 16 août 2015 : dixième anniversaire de la pâque de notre Frère Roger+ de Taizé.
    Comme il le disait souvent lui-même :
    « Parfois même, un simple soupir peut-être une prière »

    Belle rentrée à toutes et à tous.
    Notre, votre Communion Béthanie marche avec vous.

    Votre frère, Jean-Michel+
    prieur de la Communion Béthanie

  • Message de paix du frère prieur de la Communion Béthanie

    Chères sœurs, chers frères, chères amies, chers amis de notre Communion Béthanie,

    La France vient à nouveau d'être frappée par la barbarie.

    Notre Communion Béthanie souhaite, ce soir encore, s'inscrire, dans un exigeant mais indispensable dialogue interreligieux.

    2015-06-26-Coexister.jpg

    Je me permets de vous inviter à lire ou à relire la courte mais dense Déclaration « Nostra Aetate » (Concile Vatican II), du 28 octobre 1965.

    Dans la dynamique de marche de nombreux témoins de la foi, des saints papes Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II, des papes Benoît XVI et François, je nous invite à être résolument des artisans de paix et de réconciliation.

    Il y a quelques jours à Sarajevo, le pape François déclarait : " Jésus n'a pas dit : Heureux les prédicateurs de paix... Non. Il dit : Heureux les artisans de paix, c'est-à-dire, ceux qui la font"

    Aujourd'hui, dans les larmes, je fais mienne cette prière de notre Frère Roger+ de Taizé :

    « Dieu de miséricorde, quand nous sommes déconcertés par l'incompréhensible souffrance des innocents, viens nous donner de rendre perceptible, par notre vie, un reflet de la compassion du Christ »

    Avec ma réelle proximité spirituelle,

    Votre frère, Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.



  • Message du frère prieur pour la saint Jean-Baptiste 2015

    Chers ami(es), sœurs, frères,

    2015-06-24-Jean-Baptiste.jpg« Jean le Baptiste,
    tu précèdes le jour,
    tu portes l'espérance,
    éclaire l'homme en sa quête d'amour
    et ramène son cœur à l'innocence »
    Liturgie des heures

    Dans quelques jours, notre Communion Béthanie vivra sa retraite d'été au Carmel de la Paix à Mazille.
    Nous sommes tellement heureux de retrouver nos sœurs carmélites, de vivre en ce lieu, ce temps d'action de grâce et de fraternité.

    Communion Béthanie : souviens-toi de ton avenir! Tel sera notre thème.

    2015-06-24-Jean-Michel-&-Aloïs.jpgCette retraite précédera la fête de nos dix ans le dimanche 12 juillet, avec Monseigneur Philippe Ballot, archevêque de Chambéry et Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé.

    Notre joie sera grande de voir notre sœur Elisabeth entrer dans le temps de Nazareth.
    Notre joie sera grande de vivre la célébration d'accueil de Françoise, Béatrice, Jean-Denis, Armand et Raphaël.
    Merci d'accompagner leur démarche, par votre prière.

    Je tiens, par cette lettre à saluer le remarquable travail réalisé par nos ami(es) de Devenir Un en Christ, pour la préparation du Synode ordinaire d'octobre prochain. Vous pouvez le trouver dans la dernière édition de « Au fil de DUEC », leur revue.
    Je tiens aussi à saluer le profond travail de notre ami Claude Besson, de Réflexion et Partage, au fil des jours.
    Bravo et merci.

    Comme vous le savez déjà, Adrien Bail, jeune journaliste, publiera un livre sur notre Communion Béthanie en septembre prochain. Cet ouvrage sortira aux Éditions Nouvelle Cité : 11 portraits, un entretien avec votre serviteur, une postface de Monseigneur Gérard Daucourt, évêque émérite de Nanterre.

    Vous pouvez toujours aider la publication de cet ouvrage en envoyant vos chèques à l'ordre des Amis de la Communion Béthanie chez :
    Monsieur Patrick Delourme
    103, rue Princesse
    59000 Lille
    Merci pour votre aide si précieuse.

    Que Jean le Baptiste, que nous fêtons, en ce jour, nous accompagne!
    Avec lui et comme lui, nous souhaitons montrer le Christ-Jésus, telle est notre unique mission en Eglise : « Aimer et le dire par toute notre vie » (cf. frère Roger+ de Taizé)

    Alors prions les uns pour les autres sur la route de l'Évangile, à vivre et à rayonner.

    Mon cœur est tout proche de nos ami(es) en détresse. À Mazille et au fil de l'été, vous serez au cœur de notre prière : - et, ce n'est pas une belle formule de style! -

    Et comme le dit souvent François, notre pape : « N'oubliez de prier pour nous, pour moi »

    Affection de votre frère, Jean-Michel+, prieur de la Communion Béthanie

  • Vigilance prière


    2015-01-14-Vigilance-Prière.jpgComme l'exprime souvent notre frère Philippe, en ces « heures de grand sens » pour la France et pour notre monde.
    Je me permets, chers sœurs, frères, ami(es) de notre Communion Béthanie, de vous inviter à reprendre notre « pratique » :
    Chaque jour vers midi, en communion, cette courte invocation inspirée d’Ep.2, 13-16 :
    Jésus, en ta personne, tu as tué la haine.
    Faut-il, ici, rappeler l'exhortation de notre frère Roger+ de Taizé :
    « Rien n'est plus responsable que de prier »
    Faut-il, ici, rappeler que notre Communion Béthanie est née dans la prière et pour la prière.
    Ainsi, nous nous plaçons résolument auprès de tous les artisans de paix.
    « La seule réponse au mal absolu, c'est la fraternité » André Malraux.
    « À celui qui aime le plus de faire le premier pas » Coran.
    Avec vous, sur la route de la prière, de la fraternité. Route où il nous faut consentir à toujours commencer.

    Votre frère, Jean-Michel+
    Prieur de la Communion Béthanie

  • Attentat de Paris du 7 janvier 2015

    « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme. » (Déclaration des droits de l'homme et du citoyen 1789)


    Notre prière va aux journalistes lâchement assassinés en ce jour à Paris, aux policiers qui ont été tués, aux familles de toutes les victimes.

    Nous prions pour la conversion de « ces barbares assoiffés de sang qui se servent de Dieu au lieu de le servir, croyant ainsi justifier leurs crimes. » (Monseigneur Jean-Michel Di Falco)

    Nous ne tomberons jamais dans l'amalgame.
    Nous assurons nos ami(es) musulman(es) de notre cordial respect.

    Notre Communion Béthanie désire être, de plus en plus, passerelle de réconciliation.
    (cf. mon message de vœux du 30 décembre dernier)

    « Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu! » (Matthieu 5, 9)
    Il est urgent de nous convertir à l'Évangile de Jésus le Christ.

    De tout mon cœur proche de vous,


    Votre frère, Jean-Michel+
    Prieur de la Communion Béthanie