Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause méditation

  • Pause méditation du 25 février 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

     

    2019-02-25-Silvacane.JPGAbbaye de Silvacane

     

     

     

     

    Mais par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été inutile ; au contraire, j'ai travaillé plus qu'eux tous [les autres apôtres] ; non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi.

    1 Corinthiens 15, 10 (NBS)

    Ce verset est la devise de C+H (Chrétien-ne-s et Homosexuel-le-s) de Suisse.
    J’aime bien ce texte, il me rend libre.

    Paul affirme, dans ce texte, qu’il n’a pas à rougir de qui il est. Il ne se bloque pas dans défauts ni ne se gonfle d’orgueil. « Il est qui il est » et cela le pousse à vivre pleinement sa vie ainsi que son ministère.
    J’aime bien Paul, il me conforte dans « ce que je suis ».

    Sacha

  • Pause méditation du 18 février 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

    « Tous ceux qui touchèrent la frange de son manteau étaient sauvés » Mc 6, 53-56

    2019-02-18-Cerf.jpgTu sors de la barque, Jésus, et tu marches...emplis de tant d’amour pour tout homme que ta présence s’impose.
    Qui es-tu, en ce corps que la frange seule de ton manteau parvient même à sauver ceux qui la touchent ? J’éprouve en moi la puissance de ton incarnation. Tout ton être est habité par une énergie, une force intérieure qui dépasse toute frontière.
    Libérée en ta Parole, parfaitement agissante lorsque Tu la prononces, elle ne se contient plus et irradie dans les fibres de ton manteau et se propage partout, jusqu’aux extrémités du fil. Elle vient se conjuguer, faire alliance avec le désir des hommes, des femmes qui aspirent au salut et qui ont foi en Toi.
    Ces petits, ces malades, ces assoiffés et affamés de Toi, qui aspirent à vivre pleinement, me montrent le chemin. Ils m’appellent à laisser passer en mon corps même, la force intérieure que je reçois de Toi. Oserai-je le croire ? Par mes mains, mon sourire, mon regard, habités par l’énergie de ta résurrection, se pourrait-il que je puisse soigner à mon tour ?

    Françoise.

     

  • Pause méditation du 11 février 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

    2019-02-11-Silvacane.jpgAbbaye de Silvacane

     

     

     

     

     

     

    Ta parole.

    Seigneur, depuis très jeune, Ta présence auprès de moi s’incarne dans la liturgie, les textes lus notamment lors de la messe le dimanche. Comme beaucoup d’adolescents, à une certaine période je l’entendais mais je ne comprenais pas toujours, et tout cela me semblait un peu loin des vicissitudes de la vie.

    Et puis un jour, Ta parole m’a touchée (est-ce l’Esprit qui travaillait en moi ?). J’ai commencé, non pas simplement à l’entendre, mais à mieux l’écouter. Tu étais là, j’en avais la certitude.

    Aujourd’hui, Seigneur, celle-ci me guide sur mon chemin, me nourrit chaque jour. J’apprends même à faire silence pour mieux m’en imprégner. Te laisser la place dans mon cœur.

    Merci Seigneur, de nous avoir laissé cette grâce, cette lumière qui éclaire nos vies chaque jour.

    Elisabeth

     

  • Pause méditation du 4 février 2019

    Les premiers lundis du mois, nous entrerons dans la poésie de notre frère Philippe.
    Les autres lundis, nous continuerons sur le thème « Et le verbe se fait chair. »

    2019-01-01-Moutons-dans-la-prairie.jpg

    … et les simples comprennent…

    -5-

    Te voilà repris par la peur et le doute ?
    Mais que fait la lampe
    quand le courant n’arrive plus ?
    Elle attend patiemment qu’il revienne ...

    Elle brille quand il revient,
    mais elle ne se vante pas,
    ne se prend pas pour le courant ...
    elle ne prétend pas non plus le produire !

    Quand la voilà de nouveau
    replongée dans la nuit,
    elle ne s’affole pas,
    n’éprouve ni colère ni dépit,
    ne se croit pas responsable
    de ce qui lui arrive ...

    Elle ne désespère pas,
    ne se croit pas morte pour autant ...

    elle ne doute pas que le courant
    puisse à tout moment revenir ...
    Elle n’est là que pour l’accueillir
    et lui permettre d’éclairer ...

    Alors fais comme elle :
    l’important c’est le Courant,
    et Lui seul !


    Philippe.

  • Pause méditation du 28 janvier 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

    2019-01-28-Silvacane.jpgAbbaye de Silvacane

     

     

    « La tête ne peut pas dire aux pieds : je n’ai pas besoin de toi... Bien plus, les parties du corps qui nous paraissent les plus délicates...les moins respectables...sont les plus indispensables ... » 1 Cor 12. 21-23.

    « Il a voulu qu’il n’y ait pas de division dans le corps et que les différents membres aient le souci les uns des autres... » 1 Cor 12. 25.

    « Il m’a envoyé...annoncer une année de bienfaits... » Lc 4.14.

    Oui Seigneur, comme je l’ai déjà expérimenté bien souvent et tout particulièrement ces derniers jours, la Communion Béthanie est vraiment un corps où chacun(e) peut faire fructifier son talent, si pauvre soit-il pour le bien du corps entier ...Et où le souci de l’autre est une réalité bien vivante...Aide-nous Fils de Marie a incarner cette communion de plus en plus dans les divers milieux d’Église, de la société...où nous sommes présent(e)s, afin que 2019 soit une année de bienfaits.

    « Aide-nous a grandir dans l’Amour, dépassant, les préjugés et les injustices et respectant le caractère unique de toute personne. Accorde-nous la grâce de vivre l’Unité dans notre diversité. » Semaine de prière pour l’Unité Chrétienne - 2019.

    Isabelle M.

     

  • Pause méditation du 21 janvier 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

    2019-01-21-Silvacane.jpgAbbaye de Silvacane

     

    Ô toi qui me fait respirer.
    Ô toi qui fait battre mon cœur et me connaît par cœur.
    Ô toi qui m'a donné la Vie.
    Ô toi qui fait vibrer mon Âme et rend mon corps vivant.

    Je te rends GRÂCE pour tout ces dons et ces talents que tu nous as donné.
    Je te demande pardon pour toutes les fois ou je n'ai pas respecté mon corps, mon âme et mon esprit.

    Toi qui habite au plus profond de l'intime de mon être.
    Toi qui nous apprend à être profondément humain et infiniment divin à la Foi(s).
    C'est bien par ton incarnation dans l'humus de notre humanité que : Ton Verbe se fait Chair.

    Bénis sois-tu de nous révéler tout cela dans notre Vie sur terre.

    Amen.

    Votre sœur Loan.


  • Pause méditation du 14 janvier 2019

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    2019-01-14-St-Guilhem-le-désert.jpgSaint Guilhem le Désert


    Un cap est passé…
    Celui de l’année écoulée et de celle qui se présente.

    C’est déjà le 14 janvier et enchaînement des jours et des célébrations se poursuit inexorablement.
    L’épiphanie est passée, la chandeleur montre son museau et Pâques est annoncée.

    Le païen côtoie le spirituel et le langage du bonheur passe par le chiffre d’affaire, les dividendes et la nécessaire croissance.

    Les lumières, dans la froide nuit d’hiver, nous attirent comme des papillons. Leur profusion masque LA lumière de l’étoile du berger. Le nord est perdu et les rond points se parent de jaune pendant que d’autres s’invitent au banquet républicain. La solidarité perd ses repères. Les dons aux associations caritatives baissent à l’occasion d’une mesure fiscale et les sports de combat reçoivent soutiens et encouragements.

    Mon Dieu, qui suis-je pour m’infliger autant de mauvais goût et triste discernement ? serais-je plus humain et plus accompli de pouvoir acheter des cadeaux pour Noël ?

    Aide-moi à chasser les marchands du Temple, de mon Temple, de ton Temple.

    Céline

     

  • Pause méditation du 7 janvier 2019

    Les premiers lundis du mois, nous entrerons dans la poésie de notre frère Philippe.
    Les autres lundis, nous continuerons sur le thème « Et le verbe se fait chair. »

    2019-01-01-Moutons-dans-la-prairie.jpg
    … et les simples comprennent…

    - 4 -

    Ce matin encore,
    te revoilà perdu, sans courage, sans force …
    C'est qu'au fond tu t'es refermé,
    tu as cessé de les demander ...

    Ne compte pas sur toi pour les retrouver ...
    Ne te trouble pas, ne te crispe pas :
    tu n'as pas à les mériter ...

    Cette patience, ce courage,
    cette confiance, cette paix,
    accepte d'en manquer toujours,
    d'avoir sans cesse à les recevoir
    d'un Au-delà de toi inconcevable,
    mystérieux, insaisissable ...

    Éternité créatrice jamais lasse,
    Il ne reprend tes forces
    que pour les renouveler ...
    Il ne te demande pas de le faire à Sa place :
    Sans Lui tu n'es rien, sans Lui tu ne peux rien !

    C'est Lui qui t'a lancé dans l'existence
    et te maintient en vie d'heure en heure ...
    Pour garder ton cœur ouvert,
    ne cesse pas de L'appeler, de compter sur Lui ...

    Crie-Lui ta soif et ton désarroi :
    Il t'offre guérison et réconfort ...
    Et n'oublie pas d'accompagner ta respiration
    d'un continuel merci ...

     

    Philippe.



  • Pause méditation du 26 novembre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    2018-11-26-Silvacane.jpgAbbaye de Silvacane

     

     
    « J'étais encore inachevé, tu me voyais ; sur ton livre, tous mes jours étaient inscrits, recensés avant qu'un seul ne soit ! » Psaume 138

    Ta Présence, Seigneur,

    Pourquoi ai-je l’impression que Tu veilles toujours sur moi ? Est-ce de la prétention de ma part ?
    Pourtant certains jours, la vie ne me paraît pas si simple. Des choses m’exaspèrent, des moments sont difficiles, pesants. A l’inverse d’autres moments sont merveilleux, plaisants, légers ! Quels que soient mes jours, je sens que Tu es là.

    Je ne sais pas où Tu m'amènes et, cependant, je sens que Tu me tiens la main et que Tu ne me lâcheras pas.

    Aide-moi Seigneur à toujours conserver l'espérance.
    Merci mon Dieu de ta bienveillance !

    Elisabeth S.

  • Pause méditation du 19 novembre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    2018-11-19-Silvacane.jpgAbbaye de Silvacane

     

     

     

     


    … et le verbe se fait chair


    « Sachez que le fils de l’homme est proche, à votre porte... » Marc 13, 29.

    Oui, bientôt Noël, l’Amour va s’Incarner, afin que son Règne vienne...sur cette terre submergée par la haine et la violence.
    Il frappe à ma porte... Suis-je prêt(e) à l’accueillir pour l’Incarner un peu plus chaque jour, ici et maintenant ?
    Car « Voici que je me tiens à la porte et je frappe : si quelqu'un entend ma voix et ouvre la porte, j'entrerai chez lui, je souperai avec lui et lui avec moi.» (Apocalypse 3, 20). Alors tous nos désirs seront comblés ainsi que ceux de l’humaine humanité.

    « Paix aux hommes de bonne volonté. »


    Isabelle M.