Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

COMMUNION BÉTHANIE

  • Pause prière - pause regard du 22 février 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Vous donc, priez ainsi : Notre Père qui es aux cieux,
    fais connaître à tous qui tu es,
    fais venir ton Règne,
    fais se réaliser ta volonté
    sur la terre à l’image du ciel.
    Donne-nous aujourd’hui le pain dont nous avons besoin,
    pardonne-nous nos torts envers toi,
    comme nous-mêmes nous avons pardonné à ceux qui avaient des torts envers nous,
    et ne nous conduis pas dans la tentation,
    mais délivre-nous du Tentateur. En effet, si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera à vous aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père non plus ne vous pardonnera pas vos fautes.

    Matthieu 6,9-15 (TOB)

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    2018-02-22-Briser-les-chaînes.jpgDélivre-nous, Seigneur,
    de tout ce qui nous encombre,
    de nos convoitises et de nos complaisances,
    de nos vanités et de nos richesses.
    Délivre-nous de la crasse du cœur,
    de l'envie, de l'ambition, de l'hypocrisie.
    Délivre-nous de la rancune et des arrière-pensées,
    de tout esprit de calcul et de concurrence.
    Délivre-nous de la colère et de l'agressivité,
    de l'orgueil et de la vanité.
    Délivre-nous des tentations de la violence.
    Délivre-nous des tortures et des assassinats.

    Apprends-nous, Seigneur, à aimer les autres, tous les autres.
    Apprends-nous à convaincre plutôt qu'à vaincre.
    Apprends-nous le silence et la patience.
    Apprends-nous la force des moyens pauvres.
    Apprends-nous à nous désarmer,
    car nous savons, Seigneur, grâce à toi,
    qu'on ne triomphe jamais que par l'Amour.

    Remplis nos cœurs, Seigneur,
    non pas d'attendrissement mais de tendresse.
    Remplis-nous de compassion pour les autres,
    à commencer par les plus proches.
    Apprends-nous à partager la souffrance des affligés
    et à porter leur fardeau.
    Rends-nous attentifs, Seigneur, à ceux qui pleurent
    car c'est par leurs yeux que tu pleures.

    Fais de nous, Seigneur,
    des hommes de la réconciliation,
    libérés de toute hargne, incapables d'injures,
    détachés de tout, même de nos idées,
    libres de tout, même de nos habitudes.
    Nous calculons, nous jugeons, nous condamnons,
    tandis que Toi, Seigneur,
    tu pardonnes et tu fais confiance.
    Tu mises tout sur l'Amour et sur la liberté.
    Dieu de tendresse et de générosité,
    d'accueil et de gratuité,
    communique-nous la folie de ta miséricorde.
    Et donne-nous de savoir veiller sans cesse,
    avec Marie et tous les saints,
    aux portes de ton Royaume.

    2017-00-09-Nous-prions.jpgSeigneur, nous te louons pour ton amour gratuit répandu dans nos cœurs, l'amour qui nous invite à aimer celles et ceux que nous avons du mal à aimer, l'amour qui nous appelle : "M'aimes-tu?", l'amour qui nous invite : "Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés".

    Seigneur, devant toi S. son chemin d'éternité, V. sa petite-fille, père M., sœur N., S., M. et sa santé, I., S., V., B., A., les jeunes de l'association Coexister, nos ami(es) de David et Jonathan, les rencontres fraternelles de notre frère prieur ces jours prochains, notre Conseil qui se vivra à Paris en cette fin de semaine.

  • Carême 2018, 1er dimanche, 18 février

    Pour ce Carême 2018, ce sont des sœurs et des frères des Églises issues de la Réforme qui nous accompagnent.

    ---------------------------------------------------------
     
    2018-02-18-Jeûne.jpg« Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas,
    de nous humilier, si tu ne le sais pas ? »

    Or, le jour de votre jeûne, vous savez tomber sur une bonne affaire,
    et tous vos gens de peine, vous les brutalisez !
    Or vous jeûnez tout en cherchant querelle et dispute
    et en frappant du poing méchamment !

    Vous ne jeûnez pas comme il convient en un jour
    où vous voulez faire entendre là-haut votre voix.
    Doit-il être comme cela, le jeûne que je préfère,
    le jour où l’homme s’humilie ?
    S’agit-il de courber la tête comme un jonc,
    d’étaler en litière sac et cendre ?
    Est-ce pour cela que tu proclames un jeûne,
    un jour en faveur auprès du SEIGNEUR ?

    Le jeûne que je préfère, n’est-ce pas ceci :
    dénouer les liens provenant de la méchanceté,
    détacher les courroies du joug,
    renvoyer libres ceux qui ployaient,
    bref que vous mettiez en pièces tous les jougs !
    N’est-ce pas partager ton pain avec l’affamé ?
    Et encore : les pauvres sans abri, tu les hébergeras,
    si tu vois quelqu’un nu, tu le couvriras :
    devant celui qui est ta propre chair, tu ne te déroberas pas.

    Alors ta lumière poindra comme l’aurore,
    et ton rétablissement s’opérera très vite.
    Ta justice marchera devant toi
    et la gloire du SEIGNEUR sera ton arrière-garde.

    Esaïe 58, 3-8.


    La période de Carême est l’occasion de regarder à l’intérieur de nous, de prendre conscience là où nous en sommes au milieu de l’hiver de cette année (version laïque) ou 40 jours avant la passion de Jésus-Christ (version chrétienne). Lucidité sur nos motivations et sur ce que cache notre religiosité.

    Comme du temps du prophète Isaïe, il y a souvent un monde entre ce que nous vivons, nous disons et nos pensées profondes. S’en rendre compte est un premier pas bénéfique qui nous permettra de quitter plus facilement nos pensées parasites lors de nos prochaines prières. Cette nouvelle pratique pourrait être l’une des bénédictions de ce Carême.

    2018-02-18-Joug.jpgLe texte d’Esaïe nous donne la recette d’un jeûne qui plait au Seigneur : Hotter les jougs, appliquer la justice, donner à manger, offrir l’hospitalité, procurer le vêtement… « Bref, que nous mettions en pièces tous les jougs ! », alors la gloire de Dieu nous poussera en avant.

    N’est-ce pas le temps de se laisser modeler par ce texte biblique ?

    Sacha

  • Pause prière - pause regard du 15 février 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Sous les cendres

    2018-02-15-cendres-et-braises.jpgLes cendres… c’est ce qui reste quand tout est brûlé... Les apparences sont tombées;
    C’est la fin des masques que j’aime porter pour faire bonne figure.
    C’est la fin de mon personnage... Il me faut accepter les cendres pour me rappeler qu’on se relève et que, sous la boue et la saleté, il y a toujours des merveilles cachées…

    Alors, amis, prenez les cendres dans vos mains et regardez.
    Sous les cendres, des braises se mettent à rougeoyer.
    Si le vent se met à souffler, les flammes prendront la nuit et rejetteront les ténèbres.

    Regardes : sous la poussière, il y a la graine de Dieu, enfouie.
    Regardez : Dieu vient nous chercher quelle que soit notre apparence.
    Écoutez : Dieu fait souffler le vent et, sous nos cendres, le feu se lève et
    c’est le grand flamboiement de notre amour, de son Amour.

    Claude Singer

     

    2017-00-09-Nous-prions.jpgSeigneur, nous te louons pour
    ce temps de Carême qui s'ouvre devant nous,
    l'appel à l'humilité,
    l'appel à la douceur,
    l'appel à la sobriété,
    l'appel au partage concret,
    l'appel à la conversion,
    l'appel à la joie sereine,
    ce temps de grâce où ton appel nous rejoint dans le quotidien.

    Seigneur, devant toi : C. sur son chemin d'éternité, frère D. et sa famille, le père du frère J.-P.-B. sur son chemin d'éternité, W., K., H., M. et sa santé, F., P., N., père M., notre mère Bernadette en sa fête, G., D., P., C., notre frère P. et les personnes qui travaillent auprès des plus fragiles et des plus pauvres, les personnes sans-abri, les associations caritatives, notre chemin de conversion en ce Carême 2018.

  • Début du Carême 2018

    Pour ce Carême 2018, j'ai demandé à nos ami(es), sœurs et frères des Églises issues de la Réforme de nous accompagner.
    Ils nous offriront les méditations des dimanches du Carême, des Rameaux et de Pâques.
    Qu'ils en soient vivement remerciés.

    Ici, une parole est prononcée d'une étonnante nouveauté.
    Elle nous libère du hasard, de l'absurde, de toutes les formes de légalisme.
    Elle nous donne la douceur comme tâche...

    Dans la solitude et le silence du cœur, entrer en relation avec le Dieu vivant afin d'être plus présent aux autres et à soi-même.
    Comme j'aimerais que l'on puisse appliquer à notre Communion Béthanie ce verset du Siracide 11,3 :

    2018-02-14-Abeille.jpg« L'abeille est petite parmi les êtres ailés, mais ce qu'elle produit est d'une douceur exquise »

     Médite cette Parole au fil de ce Carême, et...

    Laisse Dieu arracher le chiendent,
    Ne t'en crois pas capable.
    L'héroïsme est vain.
    Préfère l'abandon...

    Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie

  • Pause méditation du 12 février 2018

    Humilité – douceur du Christ
    Tel est le thème que nous propose notre sœur Loan pour les méditations du lundi.

    Belle Leçon !

    2018-02-12-prêtre-rire.jpgDurant trois mois un prêtre de la R.D. du Congo a dit la messe. Dès la première messe j'ai râlé contre lui, ses prêches auxquels je ne comprenais rien ! Grosse colère. Au bout de quelques jours une petite dame me dit : « Dommage qu'on ne le comprenne pas mais il est précieux, grâce à lui on reçoit Jésus ». Mon visage s'est éclairé, je l'ai vivement remerciée. Le lendemain j'ai écouté le cœur ouvert. Quand le prêtre a ri, ce qu'il fait souvent, la joie m'a envahie. Je ne comprenais pas tout mais l'essentiel et surtout le dernier mot de ce prêche, est devenu mon viatique pour la journée.

    Cadeau du Seigneur dont je rends grâce. IL a ouvert l'oreille de mon cœur.

    Élisabeth L.

  • Carême dans la Ville 2018, la retraite en ligne des Dominicains

    La Communion Béthanie vous recommande Carême Retraite dans la ville 2018, à partir du mercredi des Cendres, 14 février.

    Vivez un carême dynamique grâce à cette retraite en ligne adaptée à tous les formats et à tous les écrans. Découvrez la parole de Dieu proche de vous, grâce à un frère ou une sœur, dominicaine ou laïque.

    Cette année, le thème sera « Tu m'as relevé », psaume 29.

    careme 2018.jpgAinsi nous rejoindrons le cri du psalmiste quand il a touché le fond. De là, il crie vers Dieu. Et il a été entendu. Expérience troublante d'une présence à son écoute, à ses côtés : « Je t'exalte mon Dieu, tu m'as relevé. »

    Pour vous inscrire et rejoindre des milliers de retraitant·es, vous pouvez vous rendre sur le site Carême Retraite dans la Ville 2018.

    En Communion Béthanie, des  sœurs et frères des Églises issues de la Réforme nous accompagnerons en nous offrant les méditations des dimanches du Carême, des Rameaux et de Pâques, jusqu'au 1er avril.



  • Pause prière - pause regard du 8 février 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    C’est par la grâce, en effet, que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; vous n’y êtes pour rien, c’est le don de Dieu.
    Éphésiens 2,8.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    2018-02-08-Rends-grâce.jpgSouviens-toi...
    Souviens-toi de la Présence et de la Miséricorde,
    Tu ne vis que d'elles depuis si longtemps.

    Souviens-toi l'immense de la Tendresse offerte, quoi qu'il en soit.
    Quoi qu'il en soit.

    Souviens-toi comme ton Dieu n'a jamais attendu une perfection, un effort, un sacrifice de ta part pour t'offrir le gratuit de sa grâce absolue.

    Souviens-toi.
    Souviens-toi que cette Miséricorde infinie t'est déjà acquise, il n'est que d'y consentir.
    Souviens-toi tous ces temps où elle t'a fait grandir, apprendre, aimer, rendre grâce.

    Rien n'est changé du désir de ton Dieu pour toi. De son offrande pour ta vie.

    Souviens-toi, la Rencontre et la Paix, chaque fois offertes.
    Les as-tu une seule fois méritées ?
    As-tu une seule fois été digne de la grâce reçue ?

    Bien sûr que non.

    Quelles raisons y aurait-il à ce que ce soit différent aujourd'hui ?
    Tu ne le mérites pas - et alors ?
    Ça ne change pas.

    Rends grâce, au lieu de tourner autour de tes noirceurs.
    L'action de grâce attire la grâce.
    Le noir ruminé attire le noir.

    À toi de choisir la Vie.

    2017-00-09-Nous-prions.jpgSeigneur, nous te louons pour les chercheurs de ton visage dans toutes les religions, les femmes et les hommes de silence, les ermites, les moniales, les moines, les priants qui répandent un parfum de paix sur notre monde.

    Seigneur, devant toi : M. et sa santé, père L., P., J. et nos ami(es) du Canada, M., C., A., J., J., J., N., Y., notre entrée en Carême, notre vigilance dans la prière, le jeûne, le partage, notre marche vers l'aube pascale.

  • Pause méditation du 5 février 2018

    Humilité – douceur du Christ
    Tel est le thème que nous propose notre sœur Loan pour les méditations du lundi.

    2018-02-05-Rêve.jpgJe maintiens le bateau à flot et ne regarde jamais derrière moi.
    Je garde la tête hors de l’eau et me préserve de mes émois,
    je me dis qu'après...
     
    Quand la pluie dégringole en rivière ;
    Qu’elle charrie les immondices et les turpitudes du monde,
    je me dis qu’après….
     
    Quand les hommes se mangent entre eux
    et qu’ils se rient de notre faim d’autres nourritures ;
    Je me dis qu’après…
     
    Quand même un père curé crie famine et me partage son désarroi face aux croyants bien établis ;
    quand il trouve refuge auprès des plus démunis et des plus fragiles pour ne plus espérer rien d’autre que d’être entendu dans sa fragilité,
    je me dis qu’après…
     
    Je me dis qu’après …
    tout sera plus propre, lisse et accueillant pour tous, dans un espoir fou que le paradis est de ce monde.
     
    Après ce rêve, je me réveille et … je maintiens le bateau à flot et ne regarde jamais derrière moi ; je garde la tête hors de l’eau et me préserve de mes émois…

    Ma foi est là, mon cœur est pour les hommes quoiqu’il en soit.
     
    Céline



  • Pause prière - pause regard du 1er février 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.
     
    « Que le SEIGNEUR te bénisse et te garde !
    Que le SEIGNEUR fasse rayonner sur toi son regard et t’accorde sa grâce !
    Que le SEIGNEUR porte sur toi son regard et te donne la paix ! »
    Nombre 6, 24-26.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Je te souhaite de vivre
    sans te laisser acheter par l’argent
    Je te souhaite de vivre
    debout et habité.

    Je te souhaite de vivre
    sans titre, sans étiquette,
    sans distinction
    ne portant d’autre nom
    que l’humain.

    Je te souhaite de vivre
    sans que tu aies rendu quelqu’un
    victime de toi-même.

    Je te souhaite de vivre
    sans suspecter ni condamner
    même du bout des lèvres.

    Je te souhaite de vivre
    sans ironie même contre toi-même.

    2018-02-01-Le-monde.jpgJe te souhaite de vivre
    dans un monde
    sans exclu
    sans rejeté
    sans méprisé
    sans humilié ni montré du doigt.

    Je te souhaite de vivre
    dans un monde
    où chacun aura le droit
    de devenir ton frère
    et de se faire ton prochain.

    Un monde
    où personne ne sera rejeté
    du droit à la parole
    du droit d’apprendre à lire
    et de savoir écrire.

    Je te souhaite de vivre
    non pour être écouté
    mais pour être compris.

    Jean Debruyne

    2017-00-09-Nous-prions.jpgSeigneur, nous te louons pour David et Jonathan, Devenir Un En Christ, Réflexion et partage, Lambda à la cathédrale américaine de Paris, Abel à Turin, la Communion Béthanie, les groupes, les associations, les fraternités qui vivent un éclat d'Évangile avec les personnes homosensibles et transgenres.

    Seigneur devant toi les jeunes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, les jeunes du Mouvement Rural de la Jeunesse Chrétienne, les personnes qui embellissent l'Église fraternelle et pauvre, N. et tous les siens, M. et sa santé ainsi que sa famille, S., V., A., M. et sa santé, notre mère Bernadette, nos sœurs en alliance, sœur Agathe en sa fête, les religieuses, les religieux en ce 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple, le groupe Se Parler, la soirée-témoignage ce 1er février à Créteil.

     

  • Pause méditation du 29 janvier 2018

    Humilité – douceur du Christ
    Tel est le thème que nous propose notre sœur Loan pour les méditations du lundi.

    Seigneur je te rends Grâce

    2018-01-29-Seigneur-je-te-rends-Grâce.jpgSeigneur je te rends Grâce pour ton enseignement d’Amour qui nous apprend peu à peu à devenir doux et humble de cœur comme toi.
    Seigneur je te rends Grâce pour ta Patience infinie, face à nos pauvres efforts pour arriver à incarner dans nos vies, ta douceur et ton humilité.
    Seigneur je te rends Grâce pour ta Bonté infinie, face à nos empêchements souvent inconscients et parfois conscients,
    qui nous prive de ta Bonté pour nous même et pour notre prochain.
    Seigneur je te rends Grâce pour ta Confiance et ton Espérance en l'espèce humaine malgré sa part d'ombre qui fait obstacle à ta Lumière.
    Seigneur je te rends Grâce pour ta Paix qui surpasse toutes intelligences, face à notre intelligence humaine qui est si souvent prompte, à aller se battre avec son prochain comme avec soi-même.
    Seigneur je te rends Grâce pour ton AMOUR MISERICORDIEUX qui nous apprend à nous aimer telle que nous sommes, ainsi que notre prochain.

    Votre sœur Loan.