Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

COMMUNION BÉTHANIE

  • Pause prière - pause regard du 28 juillet 2016

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Passons l'été avec « Prier 15 jours  avec Frère Roger de Taizé » par Sophie Laplane aux éditions Nouvelle Cité :

    2016-07-07-Prier-15-jours--avec-Frère-Roger-de-Taizé.jpgDieu est venu lui-même sur la terre comme un 
    pauvre, comme un humble.
    Il est venu à travers le christ Jésus.
    Dieu nous demeurerait lointain si
    le Christ n'en était la transparence.
    Dès le commencement le Christ était en Dieu.
    Depuis la naissance de l'humanité, il était parole vivante.
    Il est venu sur la terre rendre accessible
    la confiance de la foi.
    Ressuscité, il fait sa demeure
    en nous, il nous habite par l'Esprit-Saint.
    Et nous découvrons que l'amour du Christ s'exprime avant 
    tout par son pardon et par sa continuelle présence au-dedans de nous.

    Au fil de l'été, vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous. En effet, notre désir est de vivre notre quotidien, éclairé de l'intérieur par Jésus le Christ. Nous souhaitons demeurer proche de celles et ceux qui traversent des épreuves.

    Nous reprendrons le service des intentions de prière en septembre prochain.

  • Attentat à Saint-Étienne-du-Rouvray du 26 juillet 2016

    Chers sœurs, frères, ami(es),

    Dans une église du diocèse de Rouen, vient de se vivre un acte de violence sans nom. Notre Communion Béthanie prie et offre cet espace de fraternité, comme nous y invite Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen.

     2016-07-26-Saint-Etienne-du-Rouvray.jpgNon, nous ne répondrons pas à la haine par la haine. Jamais! C'est là notre chemin escarpé à la suite de Jésus le Christ.

    Profitant de quelques jours de repos, je suis en train de lire un ouvrage du père Christian Salenson : « Christian de Chergé, une théologie de l'espérance ». Ce matin, je méditais à nouveau sur la prière ultime des moines de Tibhirine : Seigneur, désarme-moi, désarme-les. Prions...

    Votre frère, Jean-Michel+ prieur de la Communion Béthanie

     

  • Pause méditation du lundi 25 juillet 2016

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah ! 
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+

     

    Etty Hillesum2.jpg

     

    Sur les Vivantes Traces d'Etty Hillesum

     

    "La vie est belle et pleine de sens dans son absurdité, pour peu que l’on sache y ménager une place pour tout et la porter toute entière en soi dans son unité ; alors la vie, d’une manière ou d’une autre, forme un ensemble parfait.

    Dès que l’on refuse ou veut éliminer certains éléments, dès que l’on suit son bon plaisir et son caprice pour admettre tel aspect de la vie et en rejeter tel autre, alors la vie devient en effet absurde : dès lors que l’ensemble est perdu, tout devient arbitraire."

  • Pause prière - pause regard du 21 juillet 2016

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Passons l'été avec « Prier 15 jours  avec Frère Roger de Taizé » par Sophie Laplane aux éditions Nouvelle Cité :

    2016-07-07-Prier-15-jours--avec-Frère-Roger-de-Taizé.jpgL'esprit d'enfance est un regard limpide.
    Loin d'être simpliste, il est aussi lucide.
    Les aspects divers d'une situation, les éléments positifs
    comme les revers, ne lui sont étrangers.
    Il n'a rien d'infantile.
    Il est pénétré de maturité.
    Il suppose un infini courage.
    L'esprit d'enfance ne se laisse pas arrêter
    par des structures durcies de l'Eglise.
    Il cherche à passer à travers elles,
    comme au premier printemps,
    l'eau du ruisseau trouve à frayer un chemin à travers une terre gelée.


    Au fil de l'été, vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous. En effet, notre désir est de vivre notre quotidien, éclairé de l'intérieur par Jésus le Christ. Nous souhaitons demeurer proche de celles et ceux qui traversent des épreuves.

    Nous reprendrons le service des intentions de prière en septembre prochain.

  • Pause méditation du lundi 18 juillet 2016

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah ! 
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+

     

    Etty Hillesum2.jpg

     

    Sur les Vivantes Traces d'Etty Hillesum

     

    "En apprenant à connaître ses forces et ses faiblesses et à les accepter, on accroît sa force."

  • Attentat à Nice le 14 juillet 2016

    Lorsque le non-sens semble l'emporter, lorsque la violence semble dominer.
    Jésus est là, à Nice et ailleurs...

    2016-07-10-Mazille---Silence.jpgPourquoi ce silence de Dieu?
    Il n'explique pas la souffrance, Il ne dit rien.
    Sa présence silencieuse est paix.

    À l'aube de jour où je viens d'apprendre la nuit d'horreur qui vient de se vivre à Nice, je priais cette hymne de la liturgie des heures :
    « Dieu vaincu, tu n'as plus d'autre Parole...
    Tu dis seulement : Je suis l'innocent à qui tous les bourreaux font violence »

    Notre Communion Béthanie prie.
    C'est là notre appel et notre responsabilité.
    C'est là le signe réel de notre solidarité.

    Votre frère, Jean-Michel+ prieur de la Communion Béthanie

  • Retraite 2016 à Mazille du 6 au 10 juillet 2016

    Retraite annuelle d’été de la Communion Béthanie

    Un crucifix de bois très pauvre, posé sur deux bottes de foin. Les carmélites en tenue de travail qui nous invitent à chanter les vigiles au coucher du soleil devant les champs fraîchement fauchés. C’est ainsi que s’ouvre, sous la voûte d’un ciel étoilé bourguignon, notre retraite au Carmel de la Paix en ce mois de juillet 2016.
    Le champ des oiseaux, un soleil radieux, la danse des papillons autour des fleurs, nous nous retrouvons dans un environnement porteur qui nourrira notre intériorité au fils des jours. « Communion Béthanie, terre de silence et de miséricorde » tel est le thème choisi pour cette retraite d’été où chemine ensemble une quarantaine de frères, sœurs et amis.

    2016-07-10-Mazille---Soeurs.jpgAu commencement du chemin, Jean Michel, notre frère prieur, rappelle l’intuition phare de notre communion : oser descendre en nous, là où murmure la source de notre vie, Jésus, le Christ. En Communion Béthanie, nous sommes invités à vivre un monachisme intériorisé. Comme le moine et la moniale, nous désirons faire silence au cœur du monde et nous laisser transfigurer par Jésus. Ainsi nous deviendrons icône de Sa Présence. Ce chemin d’intériorisation est un chemin d’amour qui nécessite un travail patient, où il s’agira surtout de se laisser aimer. Dieu nous prend tel que nous sommes et nous apprendra peu à peu à bien orienter tous nos désirs. Car comme le dit Jean Michel, citant un moine orthodoxe, « Il n’y a pas de mauvaises herbes, il n’y a que des herbes qui ne sont pas à leur place ». La communion sera aussi ce petit laboratoire où nous essayons d’aimer. Nous aimer nous-même, et aimer l’autre, sans jamais exercer sur lui de pouvoir, de séduction ou de manipulation. Cet « art d’aimer » avec justesse, chastement, nous est enseigné par Jésus lui-même. Enfin, notre monachisme intériorisé sera aussi intercession constante pour tous nos frères et sœurs en humanité.

    Pour plonger au cœur du thème de la miséricorde, notre frère Bernard nous offre un petit voyage au cœur de la Bible. Contrairement aux idées reçues, le Dieu de justice (assimilé à l’ancien testament et son « Dieu punisseur ») ne s’oppose pas au Dieu de miséricorde (les évangiles et son « doux Jésus »).
    Dès la Genèse, l’homme est tissé dans des entrailles de miséricorde, crée à l’image de son créateur, pour lui ressembler. C’est sa vocation d’aimer comme il est aimé. Or, quand l’homme s’éloigne, rate la cible de l’amour en se laissant berner par d’illusoires mirages, Dieu va faire œuvre de justice, non pas pour le brimer mais réorienter ses désirs. En quelque sorte, Dieu est touché aux entrailles quand il voit l’homme prendre des chemins de mort alors qu’il est né pour la Vie. Nous serons donc parfois émondé par notre Père, parce qu’il voit grand pour nous…Toute l’histoire biblique reprend cet équilibre entre justice et miséricorde de Dieu. Ne les opposons pas !

    À mi-chemin de la retraite les participants ont eu la joie d’être accueillis en clôture, pour rencontrer la communauté des carmélites. L’occasion d’échanger librement avec nos sœurs en toute fraternité. Sœur Marie Paule, prieure à Mazille, évoque le chemin parcouru par notre Communion depuis quelques années. « Vous avez mûri, l’Esprit est à l’œuvre ! »

    2016-07-10-Mazille---Silence.jpgL’arrivée à Mazille de Marie-Laure Durand, théologienne, ouvre une autre étape de la retraite. Nous approfondissons le thème du silence. Pour évoquer cette réalité décisive pour le priant, Marie Laure commence à parler…du bruit ! Bruit extérieur mais surtout bruit intérieur assimilable à une radio incessante qui nous envahie de jour comme de nuit…
    Pour rentrer dans le silence véritable il faudra d’abord reconnaître tout ce brouhaha interne fait de jugements, d’étiquetage sur tout, d’émotions envahissantes…
    Nous pourrons ensuite descendre plus profond et accueillir le réel dans sa complexité, ouvert à ce qui surgit, libéré de ce que l’on croit savoir sur soi, sur les autres et sur Dieu. Marie Laure évoque aussi ce que dit la bible sur le silence. Avec cet aspect crucial : le silence de Dieu. Pourquoi Dieu n’intervient-il pas ? Or, ce n’est pas parce que je n’entends pas Dieu qu’Il ne me parle pas. Saurais-je l’écouter ? Je ne peux pas l’entendre si mon attente est trop précise. Le silence de Dieu interroge ma théologie, ma manière de penser le Tout Autre. Heureux silence qui me déloge de ce que je crois savoir. Bienfaisant silence qui m’entraine vers l’inconnu…

    Autre visite durant cette retraite à Mazille : Frère Émile de la communauté de Taizé, venu en voisin nous offrir trois mots clés chers à Frère Roger. Chercheur. Nous sommes tous des débutants en marche dans la vie spirituelle. L’Esprit est notre guide. Libre. Personne ne peut imposer la foi à un autre homme. Pas plus que Dieu ne s’impose à nous. Crée libre, à son image, nous inventerons une réponse personnelle à son appel. Confiance. Durant notre pèlerinage en ce monde, il sera bon d’oser la confiance. Cela suppose de sortir du scepticisme permanent, alibi pour ne rien entreprendre ! Et si la confiance était au commencement de tout ?

    La Communion Béthanie est une petite fraternité de prière qui s’élargit. Outre la venue durant cette retraite à Mazille de nouveaux amis, nous avons célébré la célébration d’accueil de notre sœur L. et de notre frère T. Nous avons aussi partagé la joie de notre sœur L. qui a prononcé son vœu de charité.
    La retraite s’est terminée dans l’action de grâce, chacune, chacun, repartant sur les chemins du monde, avec l’intime conviction que nous cheminons tous « de commencement en commencement » (Frère Roger)

    Béatrice, une sœur de la Communion Béthanie

  • Pause prière - pause regard du 14 juillet 2016

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Passons l'été avec « Prier 15 jours  avec Frère Roger de Taizé » par Sophie Laplane aux éditions Nouvelle Cité :

    2016-07-07-Prier-15-jours--avec-Frère-Roger-de-Taizé.jpgLaisser le Christ pénétrer l'impénétrable,
    c'est inlassablement revenir à l'esprit d'enfance.
    Il n'empêche pas de parvenir à la stature d'homme,
    il n'est en rien une voie de puérilité.
    Être soi-même, sans fards, sans habileté.
    Rien ne fausse tant la communion et ne détruit tant
    l'intégrité de la personne que de porter des masques.



    Au fil de l'été, vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous. En effet, notre désir est de vivre notre quotidien, éclairé de l'intérieur par Jésus le Christ. Nous souhaitons demeurer proche de celles et ceux qui traversent des épreuves.

    Nous reprendrons le service des intentions de prière en septembre prochain.

  • Pause méditation du lundi 11 juillet 2016

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah ! 
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+

     

    Etty Hillesum2.jpg

     

    Sur les Vivantes Traces d'Etty Hillesum

     

    Parlant du camp : « Et c’est à vous couper le souffle – on y retrouve toutes les facettes, les classes, les « ismes », les oppositions et les chapelles qui divisent la société. (…) Ils se retrouvent désormais dans un espace vide, seulement délimité par le ciel et la terre et qu’il leur faudra meubler de leurs propres ressources intérieures. (…) La solide armure que leur avait forgée position sociale, notoriété et fortune est tombée en pièces, leur laissant pour tout vêtement la mince chemise de leur humanité. »

  • Pause prière - pause regard du 7 juillet 2016

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Passons l'été avec « Prier 15 jours  avec Frère Roger de Taizé » par Sophie Laplane aux éditions Nouvelle Cité :

    2016-07-07-Prier-15-jours--avec-Frère-Roger-de-Taizé.jpgQuand une prière commune fait pressentir la joie
    du ciel sur la terre, de partout on accourt pour
    découvrir ce dont inconsciemment on était privé.
    Rien ne porte tant à la communion du Dieu vivant
    qu'une prière commune, méditative, accessible à
    tous les âges, avec ce sommet de la prière:
    le chant qui ne finit point et qui constitue ensuite
    dans le silence du cœur alors que l'on se retrouve
    seul. Les vents peuvent souffler, dessécher sur leur
    passage, élargir des déserts...Les soifs non étanchées
    trouvent leurs apaisements…


    Au fil de l'été, vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous. En effet, notre désir est de vivre notre quotidien, éclairé de l'intérieur par Jésus le Christ. Nous souhaitons demeurer proche de celles et ceux qui traversent des épreuves.

    Nous reprendrons le service des intentions de prière en septembre prochain.