Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause méditation

  • Pause méditation du 12 novembre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

    2018-11-12-Silvacane.JPGAbbaye de Silvacane

     

     

     

     

    L'hiver s'installe.
    Tombe la nuit plus tôt.
    Le vent glacé pénètre les vêtements.

    Instinctivement, nous nous recroquevillons.

    Dehors, des personnes sont assises dans les ténèbres seules et sans biens; d'autres, sont rejetées en raison de leur état ;

    Instinctivement, nous nous réjouissons de notre abri.

    Dehors, les gens sont devenus virtuels ; le transhumanisme promet un avenir meilleur ; la peur fait monter les intolérances au pouvoir ; la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont point reçue. Jean 1, 5.

    Alors surgit la question de toujours : Où situer ma foi ? Dans mon cœur !

    Car Dieu, qui a dit « La lumière brillera du sein des ténèbres ! » a fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. 2 Corinthiens 4, 6.

    Céline

     

  • Pause méditation du 5 novembre 2018

    Les premiers lundis du mois, nous entrerons dans la poésie de notre frère Philippe.
    Les autres lundis, nous continuerons sur le thème « Et le verbe se fait chair. »

    2018-05-07-Poésie.jpg

    -3-

    Odyssée inconnue de ton âme,
    complexité mouvante et insaisissable ...

    Libère en toi
    des profondeurs insoupçonnées !

    Rebranche-toi,
    livre passage !

    Échappe ainsi à l’idolâtrie des idées
    et des imaginations pieuses !

    Ensemble restons ouverts à la Puissance de Vie
    qui renouvelle sans cesse l’univers,
    nous fait exister, agir, aimer ...

    Étonnons-nous encore d’avoir des yeux
    pour voir les fleurs
    et de quoi sentir leurs parfums,
    un cœur pour aimer,
    des mains pour caresser,
    une voix pour parler et chanter ...

    « Quelque chose » vient à tout instant
    nous secourir
    et mérite notre gratitude !

    Philippe

  • Pause méditation du 29 octobre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

     

    Abbaye de Silvacane

    Abbaye de SilvacaneAccord ( à corps) et âme...

    Combien de fois Seigneur n’avons-nous pas entendu tout le mal que nous pensons de notre corps ?
    Alors que tu nous l'as donné, pour que notre âme exprime, ce que tu as déposé en elle.

    Comment peut-on faire la paix avec notre esprit illimité, que nous mettons au paradis et notre corps limité, que nous laissons aux enfers ?
    Alors que tu nous proposes que le verbe se fasse chair.

    N'est-ce pas de ta Miséricorde que nous pouvons unifier l'Esprit et la Chair?
    Quand nous accueillons avec bienveillance nos misères et nos pauvretés que nous avons dans notre corps, notre cœur et notre esprit.

    Peut-être que si nous te déposions nos misères que nous nous faisons à nous-même, lorsque nous nous culpabilisons de tout et de rien, les misères que nous avons faites aux autres et celles que les autres ont pu nous faire... nous pourrions entendre : Misère...corde...Dieu, et que la misère est le corps de DIEU.

    Oui vraiment Seigneur apprends-nous à être Miséricordieux.

    Votre sœur Loan.

  • Pause méditation du 22 octobre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

     2018-10-22-Silvacane.JPG

     

     

     

    Abbaye de Silvacane


    Rien à dire
         cœur droit
         visage nu
         et tendrement
                                            la main

    Poème de frère Christophe.


    En douceur... En silence ! Cette main me dit la tendresse de Dieu. Rugueuse au toucher ou délicate, elle enserre mes doigts avec fermeté et me rassure. Je peux ainsi marcher avec confiance...
    Elle se fait légère parfois et laisse deviner alors le signe... mon nom est inscrit dans la paume de Ta main - à jamais !
    Je n’ai plus peur...

    Françoise T.

  • Pause méditation du 15 octobre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    Abbaye de Silvacane
    2018-10-15-Silvacane.jpgSeigneur, l’automne s’installe inexorablement.
    La nature change, elle prend de belles couleurs. Le cycle des saisons continue.

    J’appréhende le froid qui va s’installer. Mais tout est si beau. Les animaux se calfeutrent et font leurs réserves de graines et de fruits pour l’hiver, ils te font confiance chaque jour.

    Par Ta création, Seigneur, tu me parles.
    Les cieux racontent la gloire de Dieu,
    Le firmament proclame l’œuvre de ses mains,
    Le jour en prodigue au jour le récit,
    La nuit en donne connaissance à la nuit.
    Psaume 19

    Je te rends grâce, Seigneur, pour cette nature magnifique et tout ce qui m’entoure. J’y vois Ta présence, Ta bienveillance.

    La communion avec la nature me rapproche de Toi, mon Dieu.
    Elle m’apaise, elle appelle mon âme à la prière.
    Merci pour tout cela !


    Elisabeth

  • Pause méditation du 8 octobre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    Abbaye de Silvacane
    2018-10-08-Silvacane.jpgIl les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains...
    Mc 10.12

    Mon corps, ma chair…
    lieu de rencontre, de relations vraies, d’union, de communion profonde, intime, de bénédictions,
    ou
    lieu d’incompréhension, de divisions, de rejet, d’abus, de malédictions ?

    Dans l’Évangile, Jésus très souvent rencontre l’autre, le guéri, à travers son corps : par un simple regard, un simple toucher.

    Et moi, suis-je suffisamment disponible pour me laisser toucher physiquement, affectivement, spirituellement, et ainsi guérir mon cœur de pierre ?

    Comme l’enfant, suis-je prêt•e à me laisser toucher, embrasser et ainsi accueillir la bénédiction de Jésus, ou la transmettre physiquement aux autres, aux prochain•e•s ?

    Mystère de l’Incarnation…


    Isabelle M.

  • Pause méditation du 1er octobre 2018

    Les premiers lundis du mois, nous entrerons dans la poésie de notre frère Philippe.
    Les autres lundis, nous continuerons sur le thème « Et le verbe se fait chair. »

    2018-05-07-Poésie.jpg


    -2-

    Prends le temps de te poser ...
    reprends ton souffle,
    lentement, profondément ...

    Pour laisser à nouveau le champ libre
    au mystérieux Courant auquel tu dois la vie,
    ne t’arrête à rien, ne t’étonne de rien,
    d’aucun trouble, d’aucune fatigue, d'aucune colère,
    d’aucune souffrance, d’aucun découragement ...

    Laisse peu à peu tomber tes peurs, ton mal,
     tes doutes, ta tristesse, ton fardeau ...

    Tout cela, nomme-le, traverse-le,
    et puis lâche-le, va plus loin,
    descends en toi plus loin encore ...
    Alors, au cœur du Silence qui s’est fait peu à peu,
    laisse remonter du plus profond de toi
    un cri et des larmes d’enfant ...

    C’est alors que tu t’ouvres enfin,
    pour accueillir ce que tu désires au fond le plus :
    être aimé, rassuré, consolé ...
    Ainsi, à chaque inspiration,
    va sans cesse de naissance en naissance,
    pour aimer et consoler tes semblables ...



    Philippe.

  • Pause méditation du 24 septembre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    Abbaye de Silvacane
    2018-09-24-Silvacane.jpgTout bouge, tout évolue ;
    La pluie remplace le soleil ;
    Le vent couche les hautes herbes qui ont progressé durant l’été ;
    Le froid et les longues nuits s’installent progressivement ;
    Le cycle des saisons se poursuit mais le climat se réchauffe.

    Tout bouge ; tout évolue ; des êtres chers disparaissent et leur départ bouscule nos certitudes ;
    Des personnes lgbt continuent de se faire tabasser voire tuer ; et leur douleur ou celle de leur proche n’a d’égale que notre surprise aujourd’hui et en France.

    Tout bouge, tout évolue, inexorablement.
    et Françoise n'est plus là ;

    Jésus aide nous à rester sensible au présent qui change ; à le vivre sans nous en inquiéter ; à aimer sans délai ; à rester comme des lampes allumées.
    Tout bouge, tout évolue…
    Sauf ton amour inconditionnel et constant.

    Céline W.

  • Pause méditation du 17 septembre 2018

    Et le verbe se fait chair.
    Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
    Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


    2018-09-17-Silvacane.jpgHumblement, dans le silence de mon cœur... je me donne à toi mon Seigneur !

    Oui c'est bien dans le silence de mon cœur, qui au départ n'est que brouhaha, que petit à petit cela se pose en moi et que je peux enfin faire la pause.

    Oui c'est bien dans le silence de mon cœur que, peu à peu, je peux percevoir ce doux murmure de ta voix qui m'apaise en profondeur.

    Oui c'est bien dans le silence de mon cœur, qui se réjouit de ta Présence infiniment douce, que je peux faire l'expérience de ta Tendresse Infiniment bonne.

    Humblement, pour un jour à la foi(s)... j'apprends à te rester fidèle du mieux que je peux, car tu connais bien ma pauvreté, Seigneur.


    Votre sœur Loan.

  • Pause méditation du 25 juin 2018

    Les premiers lundis du mois, nous entrerons dans la poésie de notre frère Philippe.
    Les autres lundis, nous continuerons sur le thème « Humilité – douceur du Christ. »

     

    Silence de nos cœurs dans le bruit des pensées ;
    Garder les yeux ouverts malgré la noire obscurité.
    Poser son esprit dans le creux de son âme ;
    Attendre patiemment et espérer Jésus.
    Inspirer profondément ;
    Expirer profondément.
    Respirer ;
    Accueillir.
    Brigades anti transgenres ? Expulsion de zadistes ?
    Réparer le lien cassé entre l’Église et l’État ?
    Aider les syriens et détruire leur dirigeant ?
    Essais nucléaires et espèces animales menacées.
    ...
    Silence de nos cœurs dans le bruit des pensées ;
    Penser Jésus, montrer Jésus, prier Jésus ;
    Aimer son proche, son frère, son ennemi.

    Je prie pour ceux qui cultivent les fausses images de Dieu et de l’Église ;
    Je prie pour ceux qui condamnent avant de juger ;
    Je prie pour ceux qui avancent masqué vers leur proie innocente.

    Je prie pour que mon âme s'apaise et que s'installe la patiente douceur du Christ.

    Céline W.

    Ceci est la dernière « Pause méditation » avant la pause de juillet et d’août.
    Bel été sous le regard du Dieu vivant et dans l’amour de son fils, Jésus-Christ.

    Sacha, le webmaster.