Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pentecôte

  • Message de Pentecôte 2017

    « Une Église condamnée à renaître »

    2017-06-03-Pentecôte.jpgC'était le titre, un brin provocateur, d'un livre-entretien du frère André Gouzes avec Philippe Baud, en 2001.
    Je lui préfère l'intitulé : « Une Église appelée à renaître »
    C'était déjà vrai en 2001, c'est un appel pressant en 2017.

    Mon propos, ici, n'est pas d'énumérer les divers lieux où l'Église est à bout de souffle.
    Ce n'est pas non plus le moment d'analyser les profondes fractures qui paralysent l'Église.

    Avec vous, je voudrais pendant quelques instants regarder la beauté de l'Église.
    Beauté qui n'appartient pas à l'Église catholique, pas plus qu’à l'Église orthodoxe, ni aux Églises issues de la Réforme...
    Beauté souvent cachée qui est le fruit du Vent : il souffle où il veut, tu entends sa voix mais tu ne sais ni d'où il vient, ni où il va (Jean 3, 7-15)

    Beauté qui tient en quelques mots essentiels : amour, joie, paix, patience, bonté, bénignité, fidélité, douceur, tempérance (Galates 5, 22)
    Dans le cœur d'une multitude de personnes, au sein de très nombreuses petites communautés de base, ces mots prennent chair et donc visages.

    Pentecôte 2017, qui va se lever ?
    Qui veut participer à la renaissance de l'Église ?
    Qui veut rayonner la beauté de l'Évangile ?
    Pour cela, pas de grands discours, pas d'éclats de voix, pas de bannières, pas d'oripeaux...
    Écoute frère Roger de Taizé : « Vis le très peu de choses que tu as compris de l'Évangile »
    Prie avec lui : « Père, tu es celui qui, chaque matin, passes à mon doigt l'anneau du prodigue, l'anneau de fête »

    Dans le livre-entretien cité plus haut, le frère André Gouzes dit :
    " « Élargis l'espace de ta tente », dit le prophète Isaïe. Il faut savoir avec beaucoup de générosité et toujours plus de patience et d'humilité, élargir la tente de l'Église...
    Je crois en l'Esprit-Saint, qui est souffle d'innovation. Il peut susciter des femmes et des hommes d'invention qui, parce qu'ils seront au cœur même des choses, seront aussi des femmes et des hommes de grande tradition...
    J'espère une nouvelle génération de « fols en Christ », de ces prophètes et de ces saints capables de refonder chaque jour l'Église par le témoignage de leur foi et l'élan de leur jeunesse."

    Sœurs, frères, ami(es) de notre Communion Béthanie, je vous lance cet appel pressant :

    Voulez-vous, participer à la renaissance de l'Église ?
    Voulez-vous lui rendre sa beauté première, celle du matin de la Pentecôte ?
    Renoncez-vous aux vains bavardages, aux revendications stériles ?
    Renoncez-vous aux jugements rapides et sans nuances sur l'institution, sur la hiérarchie... ?

    Nous n'avons plus le temps...
    N'entendez-vous pas un bruit qui vient du ciel, comme un violent coup de vent ?
    Ne voyez-vous pas des langues de feu se poser sur chacun de vous ?
    Vous voici remplis de l'Esprit-Saint.
    Vous allez vous exprimer selon le don de l'Esprit...

    Je m'incline devant vous : vous êtes la beauté de l'Église, vous êtes un don de l'Esprit pour notre temps.

    Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie.

    Dans cet Esprit, je vous offre, comme compagne de route, la nouvelle « prière officielle » de notre Communion :

     

    2017-Prière-CB-recto-400.jpgJésus le Christ,
    nous voici invités
    dans la maison de Béthanie.
    Tu es là, nous adorons ta présence.

    Voici Marthe, elle nous dit: « Le Maître est là, Il t'appelle ».
    Voici Marie, elle verse, en silence, sur tes pieds, une livre d'un parfum
    très pur et de très grande valeur. Avec ses cheveux elle essuie tes pieds
    et la maison est remplie par l'odeur du parfum.
    Voici Lazare. Sur lui, Tu cries d’une voix forte : « Lazare, viens dehors ! »
    À ses amis(es), Tu dis : « Déliez-le et laissez-le aller »
    Tu aimes Marthe, sa sœur Marie ainsi que Lazare.
    Dans cette famille, Tu nous accueilles comme tes ami(es).
    Ici Tu nous dis chaque jour : « Si tu crois, tu verras la gloire de Dieu. »
    Marie, ta mère, est-elle aussi invitée dans cette maison de Béthanie ?
    L'Évangile ne nous le dit pas. Nous ne savons pas.
    Discrète, partout, elle nous dit : « Tout ce qu'il vous dira, faites-le. »

    Que nous dis-Tu ?

    « Comme Je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres.
    Vous aussi vous devez vous laver les pieds les uns les autres.
    Ce qui montrera à tous les hommes que vous êtes mes disciples, c'est
    l’amour que vous aurez les uns pour les autres. »
    En Communion Béthanie, nous désirons demeurer en ton Amour,
    être humble signe de la communion que Tu vis avec ton Père,
    dans l’Unité de l’Esprit.
    En ta Maison des cieux, Tu nous prépares une Demeure éternelle.
    Vers elle, ensemble, nous marchons.

    Amen

    Prière de la Communion Béthanie
    2017 Prière CB.pdf
    2017-Prière-CB-recto.jpg
    2017-Prière-CB-verso.jpg

     

  • Message de Pentecôte 2015

    « D'un seul cœur, les Onze participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères. » (Ac 1, 14)

    2015-05-24-Pentecôte.jpg


    En cette veille de Pentecôte, relié-e-s les un-e-s aux autres par et dans la prière, nous voulons rendre grâce à Dieu pour le don inestimable de l'Esprit-Saint, qui vient chaque jour pour demeurer en nous. Nous Lui rendons grâce pour cette action silencieuse et discrète qu'Il fait dans le cœur de chacun et chacune. Et nous voulons particulièrement Lui rendre grâce aussi pour Sa présence au cœur de ces initiatives que, pour la première fois, notre Communion Béthanie a vécu.

    D'abord, cette rencontre à Flavignerot : Lors du dernier week-end de février nous étions 11 personnes à nous rencontrer au Carmel de Flavignerot pour y vivre ensemble sous le signe de la prière. Joie des retrouvailles, joie des nouvelles rencontres et des relations qui s’approfondissent. Car, finalement, la prière n'est qu'une relation avec le Dieu Vivant.
    Nous avons vécu des rencontres autour de la prière, des psaumes, et de la figure d’Élisabeth de la Trinité (1880-1906). Des partages très riches et libres ont pu émerger au sein du groupe, ainsi que des moments de prière entre nous. La joie de tisser des liens, en participant aux prières liturgiques de la communauté des carmélites, et la force de la communion, ressentie dans les moments de convivialité, nous ont aidés à mieux nous connaître.
    C’est ainsi que prière et vie fraternelle, deux des valeurs clés de notre Communion Béthanie, ont parfumé ces trois jours et ont nourri notre action de grâce finale.


    Et ensuite pour ce WE autour du visage avec en majorité des personnes Trans identitaires : Nous avons vécu un temps de partage et de prière lors du week-end du 25-26 avril à Saint Hugues de Biviers près de Grenoble. Nous étions une petite dizaine à participer à ce moment. Le thème du visage a été suggéré tout au long du week-end. À travers une ballade et des échanges riches, nous avons pu mieux faire connaissance. En partant de notre vécu, nous avons pu vivre une réelle fraternité et sororité dans une atmosphère très chaleureuse. 
    Nous avons vécu des temps de prière pour goûter à la présence de Dieu à l’intime de soi-même. I., L. et D. nous ont accompagné avec leurs instruments de musique et ont animé la messe du centre (tout cela a donné un côté festif à la rencontre).
    Nous avons terminé le week-end par un temps de prière et de partage très émouvant autour de ce que j’attends et ce que je peux apporter à l’Église, à Dieu.

    Nous rendons grâce aussi pour le travail que notre ami Adrien Bail fait dans son livre sur les visages de notre Communion. Merci à tous ceux et celles qui ont apporté son soutien à cette initiative, de tout cœur. Il ne nous manque que 700 euros pour arriver à la somme nécessaire : nous avons encore besoin de votre aide, et nous vous remercions d'avance.

    Laissons-nous emporter par le Vent vivifiant de l'Esprit, pour aller au-delà de nos limites, et annoncer ainsi les miséricordes du Seigneur.
    ALLELUIA !

    Brigitte, Jean-Denis et Manuel

  • Message de Pentecôte 2014 du frère prieur de la Communion Béthanie

    En ce jour de la Pentecôte, l'Esprit de liberté a transformé les Apôtres : ils avaient peur, et l'audace les a fait parler, ils étaient enfermés, et la joie les a fait sortir. 

    2014 06 08 St-Esprit Pentecôte.jpg

    Nous prions ensemble : que notre Dieu répande ce même Esprit sur notre Eglise. En notre monde, qu'elle soit aujourd'hui le signe d'une liberté nouvelle.

    Avec le don du Saint-Esprit, nous entrons dans le rythme de notre Dieu. Nous marchons au pas de notre Dieu.
    Nous sortons ainsi de l'illusion de l'immédiateté, du "tout, tout de suite"!
    Illusion que certains médias, certains lieux, même au sein de l'Eglise, entretiennent si souvent.
    En fait, cela nous fait perdre, peu à peu, notre humanité.

    La sagesse que nous propose l'Esprit-Saint, si spontanée et rayonnante qu'elle nous apparaisse, est le fruit de l'expérience et de l'épreuve. Elle se développe lentement, dans un recueillement et un dépouillement qui ne cesse de s'approfondir avec le temps.
    Elle demande beaucoup de discernement, de tact, de silence et aussi de lenteur.
    Pour enfin aboutir à la paix et à la joie du cœur.

    Je vais vivre ce jour de fête à Lyon, avec notre frère M., pour le sacrement de confirmation de notre ami R..
    Je suis toujours très heureux de vivre ces heures où l'Esprit murmure, dans nos cœurs et dans l'Eglise, le nom du Père. Là demeure notre joie. Là s'enracine notre communion vivifiante. Là nous découvrons déjà le germe de la nouvelle création.
    Pas après pas, sans précipitation!

    Ces paroles, que vous connaissez déjà, de notre frère Roger+ de Taizé : mon souhait, pour notre Communion Béthanie, en cette Pentecôte 2014 :

    "Quand inlassablement l'Eglise écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu'elle est au plus lumineux d'elle-même, une communion d'amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l'humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains."

    Votre frère, Jean-Michel+
    prieur de la Communion Béthanie