Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard

  • Pause prière - pause regard du 21 mars 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    « …, Quand nous est-il arrivé de te voir malade ou en prison, et de venir à toi ? » Et le roi leur répondra : « En vérité, je vous le déclare, chaque fois que vous l’avez fait à l’un de ces plus petits, qui sont mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait ! »
    Matthieu 25, 39-40

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    Croire en toi Dieu notre Père,
    Est une aventure qui nous emmène
    Loin de nos zones de confort.

    Vivre l’Évangile au cœur du monde
    Est une entreprise
    Qui met notre existence à l’envers.

    Avec l’Évangile, il n’est plus question
    D’amour en demi-mesure,
    De justice à la petite semaine,
    De respect à la tête du client,
    De prière à petite dose,
    De service dans l’attente d’un retour.

    2019-03-21-sans-mesure.jpgAvec l’Évangile, c’est une mesure sans mesure
    Qui est demandée :
    L’enthousiasme au cœur,
    L’ardeur à faire le bien,
    L’accueil de tous,
    L’activité sans activisme,
    L’attention au petit, à l’exclu,
    La solidarité chevillée au corps,
    Le respect de l’autre.
    Tout cela est possible,
    Dieu notre Père
    Quand nous nous attelons ensemble à la tâche.
    Donne-nous d’être ces grains de sel
    Qui révèlent et diffusent la saveur de l’Évangile
    Dans leurs paroles, dans leurs actes,
    Dans leurs manières d’être.
    Donne-nous le goût d’être ensemble
    Pour construire un monde aux saveurs de ton cœur.

    R.H.

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    les femmes, les hommes de silence,
    les personnes qui vivent l'amour-don dans l'anonymat du quotidien,
    les moniales,
    les moines,
    les ermites,
    la fécondité secrète de la vie cachée,
    la lumière qui rayonne dans l'obscurité de notre monde.

    Seigneur, devant toi : A.-S., A., V., D., C., M., B., P., R., E., A., P., notre sœur M., Sœur E., Axel en sa fête, L., N. et sa famille, notre week-end avec les personnes transgenres au Cénacle de Versailles, nos sœurs du Cénacle, les victimes du cyclone Idaï au Mozambique, la paix, la réconciliation dans notre monde, le respect de la création.

     

    Avez-vous vu la lettre de notre prieur d'hier ?

     

  • Pause prière - pause regard du 14 mars 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Priez sans cesse.
    1 Thessaloniciens 5, 17

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    Prière

    2019-03-14-je-t-écris.jpgJe t'écris sur la margelle, loin du clair midi, l'eau du puits est noire.
    Je t'écris, bafouille, fuite des algues dans l'écrin du désert, les mots perdus de mes amis, et des inconnus qui passent par ici.
    Cri.
    Et l'impuissance, la terrible impuissance.
    As-tu parfois, Toi, eu besoin qu'on aie besoin de toi ?

    Je t'écris, et mon cœur bat des absences.
    Je suis l'intercession de l'enfant sauvage.
    Je t'apporte des visages. Ils sont brouillés comme l'onde, frappés de cailloux, je t'apporte le sillage des larmes.
    D'aujourd'hui. De naguère. Lasse.
    Je t'apporte ce que je ne porte pas, et mes mains vides, et l'oubli des gestes.
    Une carte creuse.
    Des prénoms.
    Des histoires.
    Des vies et la poussière de l'amour.
    La peur, la souffrance, la maladie, la mort.
    Je t'apporte le fini, le fragile, le blessé, et l'écorchure toute petite, fine et nue, qui n'ose pas se croire assez.

    Je t'apporte celle qui a perdu l'homme qui l'a fait souffrir longtemps, et le remord étrange.
    Je t'apporte les amis d'un défunt, et leurs hoquets d'incompréhensions et de regrets.
    Je t'apporte la vie d'un homme, avec ses contradictions, ses ombres, ses lumières, et le brutal adieu.
    Je t'apporte la tendresse des survivantes.
    Je t'apporte celles-là, ceux-là, qu'aujourd'hui n'épargne pas la vive morsure de la mort, de la perte, du deuil.

    Puis je t'apporte les autres. Les vivants qui ont mal.
    Celui que l'alcool déchire, et la lutte incessante.
    Jusque à quand, la souffrance, jusque à quand?
    Celle que le cancer dévore, et que la chimio épuise. Et son absurde et indécent supplice.
    Jusque à quand, la souffrance, jusque à quand?
    Ceux que la dépression exténue, et la tentation de tomber.
    Jusque à quand, la souffrance, jusque à quand?

    Et je t'apporte aussi, confusément, les petites inquiétudes quotidiennes.
    La peur peut-être que ce qui nous a fait trembler jadis, revienne frapper.
    Est-ce que ça ne revient pas toujours un peu?
    La peur.
    Et c'est si peu, au regard des drames qui effondrent les autres.
    Mais la peur.
    La sourde crainte.
    Jusque à quand, la souffrance, jusque à quand?

    Je t'apporte celles et ceux que je ne connais pas, et que tu connais.
    Toi, tu les as déjà dans ta main, mais qu'est-ce que ça peut faire, je te les apporte, je t'écris sur la margelle, je te les apporte.
    Tu sais de quoi je parle, et de quoi je ne parle pas, toi dont la tendre main caresse l'humanité.
    Nul n'est loin de ton aile déployée.

    Et la folle espérance, en nous, je te l'apporte aussi, comme ce qui te revient le mieux.

    Parfois, je voudrais un miracle.
    Souvent, je voudrais un miracle.
    Et pouvoir faire le bonheur de quelqu'un, comme on fait une tasse de thé, le soir,
    ou comme on puise un verre d'eau.

    Je t'écris sur la margelle, loin du clair midi, la lune se reflète dans l'eau noire du puits.
    Ah, que je voudrais dire
    La lumière
    à mes amis.
    Ce bruissement obstiné de la lumière.
    Que nous ne sommes jamais abandonnés.

    Celles et ceux que je t'apporte, garde-les au plus doux de tes ailes.
    S'il te plait.

    Le Moineau Des Mots

     

     

    2019-01-01-Prière.jpgPère, nous te louons pour :
    Jésus, doux,
    Jésus, humble,
    Jésus, pauvre,
    Jésus, artisan de paix,
    Jésus, affamé de justice,
    Jésus, pur de cœur,
    Jésus, don sans retour,
    Jésus, ton Fils, notre frère et ami.

    Père, devant toi : notre frère Patrick en sa fête, B., F., G., C., A., J., J., P., P., Y., N. et sa famille, J., E., Y., V., D., P., R., la paix sociale en Algérie, l'Eglise appelée à renaître, notre chemin de Carême, notre conversion à l'évangile de ton Fils.

  • Pause prière - pause regard du 7 mars 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    « Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres. Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres. A ceci, tous vous reconnaîtront pour mes disciples : à l’amour que vous aurez les uns pour les autres. »
    Jean 13, 34-35

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2019-03-07-horticulteur.jpgLe christianisme ne nous demande pas de quitter la terre pour regarder un ciel imaginaire, mais de devenir nous-même ce Ciel, de transfigurer notre vie en laissant TRANSPARAÎTRE en nous toute la lumière et toute la joie de Dieu. Il ne s'agit pas de nous détourner de la vie, mais d'y entrer, car c'est avant la mort que nous risquons d'être mort si nous refusons de faire de notre vie une création continuelle de grâce et de beauté.

    Il ne s'agit donc pas d'apprendre à mourir, mais d'apprendre à vaincre la mort et de devenir une source jaillissante de vie éternelle au cœur de chacune de nos journées.


    Être chrétien, c'est faire fleurir toutes les fleurs dans la certitude que L'AMOUR aura le dernier mot !

    C'est par là que nous affirmerons le règne de la grâce en étant gracieux nous-même, en essayant d'écouter les autres autant qu'ils ont besoin de l'être pour qu'ils se sentent aimés et découvrent le prix de la vie, le trésor caché au fond de leur cœur qui est le Dieu vivant.

    Dieu, s'il est vraiment la Vie de notre vie, il faut que ÇA SE VOIE, que nous soyons pour tous l'accueil d'une amitié sans frontières. Alors, on porte Dieu et on communique sa joie en chantant puisque, comme le dit saint Augustin : «Celui qui aime chante ».

    Maurice Zundel

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour ce temps de Carême 2019 :
    quarante jours pour affiner notre écoute intérieure,
    quarante jours pour quitter la prison de nos égoïsmes,
    quarante jours pour accueillir les bienfaits du jeûne libérateur,
    quarante jours pour désirer ardemment vivre ton mystère pascal.

    Seigneur, devant toi : les communautés chrétiennes qui entrent en Carême, notre soif d'écouter ta Parole toujours nouvelle, notre désir de vivre moins autocentrés, nos efforts de partage, de jeûne en actes et en authenticité, J. sur son chemin d'éternité, la famille spirituelle du bienheureux père Lataste, nos sœurs dominicaines de Béthanie, le pèlerinage à Cadillac des 9 et 10 mars prochains, N., nos bienfaitrices, nos bienfaiteurs, notre sœur, nos amies Françoise, en leur fête, V., T., P., V., D., D., le ministère de notre frère prieur dans le diocèse de Nanterre.

  • Pause prière - pause regard du 28 février 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Mais je me suis tourné vers toutes les œuvres
    qu’avaient faites mes mains
    et vers le travail que j’avais eu tant de mal à faire.
    Eh bien ! tout cela est vanité et poursuite de vent,
    on n’en a aucun profit sous le soleil.

    Qohéleth ou l’Ecclésiaste 2, 11

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2019-02-28-sable.jpgDégage-toi dans la mesure même où tu t’engages sans compter.
    Prends de la distance dans la mesure même où tu communies fraternellement à autrui.
    Le cœur humain, même le plus généreux, n’est pas inépuisable.
    Dieu seul est illimité.

    À exiger sans cesse le maximum de lui-même, l’être profond se dissocie et se perd.
    La parole alors devient vide et la prière inquiète.
    Pour retrouver un regard libre sur les événements,
    Il faut fuir et se tenir, tranquille et rassemblé, devant le Maître de tout.

    Pars donc vers la source cachée de toute chose. Quitte tout et tu trouveras tout.
    Prends le temps de vivre amicalement avec toi-même. Respire. Reprends haleine.
    Apprends dans le repos du corps et de l’esprit la calme lenteur de toute germination.
    Reçois la paix du Christ.

    Ne te hâte pas afin de mieux courir dans la voie des commandements. Le cœur au large.

    Sœur Myriam. La règle de Reuilly

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour le don de la foi, l'entrée dans l'espérance, la charité, en actes et en vérité, Toi, don sans retour, don inconditionnel.

    Seigneur, devant toi : R. et sa famille, Damien, en son anniversaire, S., notre frère S., M. sur son chemin de guérisons, B., H., notre frère A. et sa santé, B., C., M. sur son chemin d'éternité et M.-J. son épouse, N., C., F., Y., les jeunes en difficulté, la fécondité de notre Carême 2019, notre conversion à l'Évangile.

  • Pause prière - pause regard du 21 février 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    En ce temps-là, Jésus prit la parole et dit : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. »
    Matthieu 11, 25
    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2019-02-21-François .jpgDieu ne maintient pas la distance,
    mais il est proche et concret,
    il est au milieu de nous et prend soin de nous,
    sans décider à notre place
    et sans s’occuper de questions de pouvoir.

    Il aime à se faire contenir dans ce qui est petit,
    contrairement à l’homme, qui tend à vouloir posséder
    quelque chose de toujours plus grand.
    Être attiré par la puissance,
    par la grandeur et par la visibilité
    est tragiquement humain,
    et constitue une grande tentation
    qui cherche à s’introduire partout.

    Se donner aux autres, supprimer les distances,
    en demeurant dans la petitesse
    et en habitant concrètement le quotidien,
    est typiquement divin.
    Dieu nous sauve donc en se faisant petit, proche et concret.

    Avant tout, Dieu se fait petit.
    Il préfère les petits qui sont grands à ses yeux.
    Il a une prédilection pour eux,
    parce qu’ils s’opposent à l’« arrogance de la vie »,
    qui vient du monde.
    Les petits parlent la même langue que lui :
    l’amour humble qui rend libre.

    Pape François

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    Notre frère le soleil qui nous donne le jour et par qui tu nous éclaires : il est beau et rayonnant.
    Notre sœur la lune et pour les étoiles, dans le ciel tu les as formées, claires, précieuses et belles.
    Pour notre frère le vent, pour l'air et les nuages, le ciel pur et tous les temps.
    d'après la prière de saint François d'Assise.

    Seigneur, devant toi : J. et sa santé, N., la famille spirituelle du bienheureux Père Lataste, notre frère A. et sa santé, A. sur son chemin d’éternité et sa famille, F., M., M., M., D., J., G., E., A., M., C., notre Conseil qui se vivra ces prochains jours ainsi que chacun de ses membres, que l’antisémitisme régresse, notre ardent désir d'être et de devenir des artisans de paix, les personnes âgées qui souffrent de la solitude, les personnes qui vivent un célibat non choisi.

  • Pause prière - pause regard du 14 février 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Il monta dans la barque et ses disciples le suivirent. Et voici qu’il y eut sur la mer une grande tempête, au point que la barque allait être recouverte par les vagues. Lui cependant dormait. Ils s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, au secours ! Nous périssons. » Il leur dit : « Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ? » Alors, debout, il menaça les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les hommes s’émerveillèrent, et ils disaient : « Quel est-il, celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ! »
    Matthieu 8, 23-27

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    2019-02-14-Tempête-apaisée.jpgLa tempête apaisée d’Eliora Bousquet au Carmel Saint Joseph

     

     

    Vents contraires, nuit et tempête
    Chaos, inconnu, et violence
    Il est effrayant parfois le monde dans lequel nous vivons
    Le monde dans lequel nous naviguons
    Ce monde que nous traversons
    Il nous semble parfois que nous ne parviendrons pas à atteindre le rivage
    Il nous semble que l’obscurité et le vacarme vont nous engloutir
    Notre Dieu, notre Père
    Nous te crions nos peurs face aux ténèbres et à l’inconnu
    Face au tumulte et au chaos
    Face à la souffrance et à la menace
    Notre peur d’aujourd’hui et de demain
    Nous te crions nos peurs
    Ou nous restons silencieux
    Tant l’effroi nous sidère…

    Et dans nos peurs, tu te tiens là
    Tu te tiens là et nous restons dans nos peurs
    Parce que
    Dans ton silence, il nous semble parfois que tu dors
    Dans ta puissance, tu nous paraît un mirage

    Mais tu te tiens là et tu nous tends la main
    Tu te tiens là et tu nous dis « c’est moi »
    Tu te tiens là et tu nous dis « n’ayez pas peur »
    Et ta parole apaise le chaos
    Et ta parole éclaire notre nuit

    Quand le monde nous fait peur, Seigneur
    Que ta Parole nous ouvre à la confiance.
    Dans la jungle, fais nous découvrir le jardin
    Dans le désert, fais nous percevoir le puits caché
    Redonne-nous la confiance dans la beauté du monde
    Redonne-nous la confiance pour que nous apaisions le monde.

     

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    la fraîcheur de ta présence,
    la générosité de tes dons,
    la fidélité de ton amour.
    Au-delà de nos mots, accepte aussi ce que nous ne pouvons t'exprimer.
    Entre amis, tu sais, on peut se comprendre dans un au-delà des mots...

    Seigneur, devant toi : V., S. et sa famille, L. notre sœur, V., Y. sur son chemin d'éternité, S., A., M., M. sur son chemin d'éternité ainsi que sa famille et ses proches, K., frère J. et sa communauté, M.-S. notre frère, S. et sa santé, notre mère B. en sa fête, nos ami-es de la communauté de la Roche d'Or, les membres de cette communauté touchés par la maladie, nos sœurs du carmel de la paix, nos sœurs dominicaines de Béthanie, les communautés, les personnes en lien avec nous par l'amitié et la prière, les victimes de la violence et de la haine, la paix et la réconciliation dans notre monde.

  • Pause prière - pause regard du 7 février 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Jésus s’approcha d’eux et leur adressa ces paroles : « Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc : de toutes les nations faites des disciples, les baptisant au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai prescrit. Et moi, je suis avec vous tous les jours jusqu’à la fin des temps. »
    Matthieu 28, 18-20

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    Tu as mes mains, tu as mes yeux

    2019-02-07-deux-mains.jpgSeigneur, tu n'es plus parmi nous,
    avec ton corps de chair et de sang,
    mais tu veux que je sois ta présence
    pour mes frères et sœurs d'aujourd'hui.
    Tu n'as plus de mains, mais tu as mes mains,
    pour porter secours au malade,
    caresser le visage du vieillard.
    Tu n'as plus tes yeux, mais tu as mes yeux
    pour regarder celui que personne ne voit,
    lui faire sentir qu'il existe.
    Tu as ma bouche et mon sourire ,
    pour réveiller le goût de vivre chez tous ceux qui l'ont perdu.

    Chacun de mes actes, Seigneur,
    peut devenir un sacrement,
    si c'est ton Esprit qui l'inspire,
    si c'est ta présence qui l'anime.
    Donne-moi de découvrir la dimension divine et sacrée
    de ma vie, de mes rencontres, de mes activités,
    pour qu'elles acquièrent un sens ultime,
    un goût d'éternité.
    Que mon action soit ton action,
    mon engagement, ton engagement.
    Donne-moi, par- dessus tout, la force d'aimer,
    toujours mieux, toujours davantage.
    Amen

    Texte d'Henri Boulard, SJ., in Changer le monde, éd. Saint Augustin, 2005

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :

    « Cette demeure qui nous abrite,
    l'amour qui nous unit,
    la paix d'aujourd'hui et l'espérance de demain,
    la santé, le travail et la nourriture.
    Que la paix règne dans notre petit univers ! »


    d'après Robert-Louis Stevenson

     

    Seigneur, devant toi : C. sa santé et sa famille, C., J., R., P., R., V., D., I. et la fécondité de son ministère, notre Jacqueline du Canada en sa fête, A., J., M. un ami migrant, K. et sa recherche d'emploi, notre sœur C., S. et sa santé, M. sa santé et sa famille, la paix, la réconciliation dans notre monde, notre Église appelée à devenir semence de fraternité, d'unité, de charité en actes, le Pape François, tous nos pasteurs, tous les responsables religieux.

  • Pause prière - pause regard du 31 janvier 2019

    La prière est une magnifique respiration…

    Partage
    Ce lundi, j'assistais à une sépulture, dans une petite commune d'une province du cœur de France. Église pleine à craqué. Des gens avancés en âge des villages environnants et la famille, réunis.
    Nous accompagnions une mamie de 95 ans. Les mots réconfortants d'un diacre du terroir, les chants, les prières, les lectures.

    Puis vient, avant la bénédiction du corps, la prise de parole de l'aîné de ses cinq petits-enfants.
    ll retraça avec assurance, humour et chagrin aussi, le chemin de vie de sa mamie, lui qui était son « roi ».
    Il s'en excusa même auprès de sa sœur et de ses cousins.
    Pourtant, qu’il se rassure, il n'avait privé personne de l'amour intense de cette mamie envers ses autres petits-enfants et arrière-petits-enfants.
    L'amour de cette mamie s'était répandu sur tout•e•s. Il ne s’était pas divisé au fur et à mesure des naissances des nouveaux petits-enfants.
    Non, il s'était partagé et multiplié. Il n'était qu'à contempler le large sourire de cette mamie, à la vie passée pourtant sacrifiée et très rude.

    Puis il évoqua sa dernière rencontre avec sa mamie : « La dernière fois que nous nous sommes vus, il est probable que tu n’aies pas su qui était ce barbu qui te tenait la main pendant de longues minutes avec les larmes aux yeux. Pourtant tes yeux essayaient de me questionner, ta main se serrait dans la mienne, mais les mots n’étaient plus là, juste un son incompréhensible. » Alzheimer intense.
    Et si pour cette mamie aimée, ne pouvant peut-être plus reconnaître quiconque, l'essentiel n'ait pas été que lui, son « roi », et tous ceux qui l'aiment, savent qui elle était, elle ?

    Stéphane, frère de la Communion Béthanie


    Parole de Dieu

    Elle t'est offerte et cependant te résiste.2019-01-31-Saint-Bonnet-Brillance.jpg
    Elle est forte et cependant s'estompe,
          fragile sous le flux de tes mots.
    Elle est limpide et cependant cachée,
          elle se cherche comme à tâtons.
    Elle t'éclaire et cependant ne brille
          qu'au devant de ton pas.
    Elle est tout près de toi et cependant
          son immensité occupe les siècles.

    Cherche,
        scrute,
            patiente,
                  demande.
    Ne te laisse pas rebuter,
         car c'est Dieu lui-même
         qui veut t'apprendre Dieu.

    Ses accents sont toujours nouveaux.
    Aime assez l'Ecriture
          pour qu'elle te délivre ses secrets.
    Imprègne-toi d'elle
          fais-en ton étude,
          écris-là,
          raconte-la....

    Mais si t'enflammait une seule parole,
          fais silence
          et ne désire rien d'autre :
    le Seigneur t'a parlé
          comme l'ami parle à son ami.

          Tiré de la règle de Reuilly

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons
    pour cette parole de l’Écriture qui appelle et confirme notre Communion Béthanie :
    « L'abeille est petite parmi les êtres ailés mais ce qu'elle produit est d'une douceur exquise »
    Siracide 11, 3


    Seigneur, devant toi : S., sa santé, sœur A., en sa fête, X., sur son chemin d'éternité, C., C., C., sa famille, E., sa famille, J., son parcours de vie, A., A., M.-T., sur son chemin d'éternité, J., G. et J., leur famille, O., P., père J., A., sur son chemin d'éternité, V., R., M., C., la fécondité du parcours Alpha dans le Marais à Paris, le ministère de notre frère prieur ce samedi 2 février lors d'un colloque aux Bernardins, les personnes consacrées en cette fête de la Présentation de Jésus au Temple de Jérusalem.

     

     

    Photo : campagne de Saint-Bonnet-Briance (87260)

    Nous avons une nouvelle page sur notre site, dédiée aux personnes transgenres.
    Visitez-la : http://communionbethanie.blogspirit.com/personnes-transgenres.html

     

  • Pause prière - pause regard du 24 janvier 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    J’en prends à témoin aujourd’hui contre vous le ciel et la terre : c’est la vie et la mort que j’ai mises devant vous, c’est la bénédiction et la malédiction. Tu choisiras la vie pour que tu vives, toi et ta descendance, en aimant le SEIGNEUR ton Dieu, en écoutant sa voix et en t’attachant à lui. C’est ainsi que tu vivras et que tu prolongeras tes jours, en habitant sur la terre que le SEIGNEUR a juré de donner à tes pères Abraham, Isaac et Jacob.
    Deutéronome 30, 19-20

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2019-01-23-Jean-Vanier.jpg« Nos vies sont de brefs instants qui portent en eux
    les semences de paix, d’unité et d’amour
    ainsi que les semences de guerre, de dissensions et d’indifférence.
    Quand nous lèverons-nous avec le désir d’arroser et de veiller
    sur les semences de paix, d’unité et d’amour ?
    Qui osera ?

    Grâce à une écoute attentive,
    à un bon accompagnement et au pardon mutuel,
    nous pouvons marcher ensemble sur le chemin de la paix.
    Grâce aux relations tissées avec d’autres
    et avec Dieu qui demeure si proche de nos pauvretés,
    nous pouvons être transformés,
    guéris et conduits à la plénitude de la vie.
    Ensemble,
    avec les personnes les plus marginalisées de notre monde,
    nous pouvons devenir un signe d’espérance pour notre humanité .»

    Jean Vanier, extraits de « Larmes de silence »

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons :
    L'Église est déjà une en toi,

    « L'Église change parce qu'elle est fidèle » François cardinal Marty,
    « L'Église est une immense bergerie avec du foin à hauteur de tous les museaux » saint Jean XXIII,

    L'Église est appelée a retrouver le légèreté de l'Évangile, la belle liberté de l'Évangile.


    Seigneur, devant toi : A., A. et sa famille, F. sur son chemin d'éternité, R., M., V., I., A., N., M., P., G., J., P., N., T., V., P., M. la mère de notre sœur C., notre ami M. en son anniversaire, la fécondité des 34ème Journées Mondiales de la Jeunesse à Panama, l'élan de prière et d'action de cette semaine pour l'unité des chrétiens.

     

    Nous avons une nouvelle page sur notre site dédiée aux trans. Visitez-la : http://communionbethanie.blogspirit.com/personnes-transgenres.html

     

  • Pause prière - pause regard du 17 janvier 2019

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur cesse de se troubler et de craindre.
    Jean 14, 27

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2019-01-17-Mazille.jpgLa paix en nous est une trace

    Dieu d’Amour,
    La Paix en nous est une trace…
    la reconnaître, c’est remonter vers la source
    d’une convivialité première et étonnante
    Dieu et les humains,
    Dieu vers l’homme et la femme,
    mouvement depuis les origines,
    dont la vérité et la fidélité
    sont devenues Quelqu’un – Jésus-Christ.
    Ta Paix, elle est en nous,
    la résonance du geste de Jésus.
    il a inauguré parmi nous
    une nouvelle manière d’être,
    les un-es avec les autres,
    un mode de relation autre entre les peuples.
    il a récusé tout pouvoir qui n’est pas don de Soi,
    il a ployé son corps au service de ses sœurs et de ses frères,
    il a fait de sa vie un Pain rompu pour tous.
    Prends-nous dans le mouvement de son Esprit.
    Fais de nous ses disciples en vérité.
    Envoie-nous dans le monde
    pour y vivre le dynamisme de son message,
    et être ainsi de ceux qui le transforment, de l’intérieur,
    afin d’infléchir le devenir de la Communauté humaine,
    vers l’accomplissement de la Bénédiction de Paix
    dont nous avons reçu les prémices
    en Jésus, ton Fils.

    Prière du Carmel de la Paix de Mazille

     

    2019-01-01-Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour cette parole de Jean Vanier : « La rencontre avec le pauvre, l'humilié et le rejeté peut nous transformer et nous faire découvrir le sens profond de la vie », nous te louons pour l'appel à vivre la rencontre de l'autre comme un chemin pour Te rencontrer, Toi qui es caché en chaque visage...

    Seigneur, devant toi : notre sœur I. et sa famille, notre ami Sébastien en sa fête, F., P., M., M., J.-P., A. sa santé et sa famille, R., P., notre sœur Marie-Agnès, en sa fête, nos amies Agnès, S. et sa santé, C., A., P., C., N., frère G., le parcours Alpha qui débute ce samedi 19 janvier dans le quartier du Marais à Paris, K. qui sera « notre visage » aux Journées Mondiales de la Jeunesse au Panama.