Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard - Page 4

  • Pause prière - pause regard du 16 mars 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-03-15-Danse.jpgS’il y a beaucoup de saintes gens qui n’aiment pas danser,
    Il y a beaucoup de saints qui ont eu besoin de danser,
    Tant ils étaient heureux de vivre :
    Sainte Thérèse d’Avila avec ses castagnettes,
    Saint Jean de la Croix avec un Enfant Jésus dans les bras,
    Et Saint François, devant le pape.

    Si nous étions contents de vous, Seigneur,
    Nous ne pourrions pas résister
    A ce besoin de danser qui déferle sur le monde,
    Et nous arriverions à deviner
    Quelle danse il vous plaît de nous faire danser
    En épousant les pas de votre Providence.

    Car je pense que vous en avez peut-être assez
    Des gens qui, toujours, parlent de vous servir
    Avec des airs de capitaines,
    De vous connaître avec des airs de professeurs,
    De vous atteindre avec des règles de sport,
    De vous aimer comme on s’aime dans un vieux ménage.

    Un jour où vous aviez un peu envie d’autre chose,
    Vous avez inventé Saint François,
    Et vous en avez fait votre jongleur.
    À nous de nous laisser inventer
    Pour être des gens joyeux qui dansent leur vie avec vous.

    Faites-nous vivre notre vie,
    Non comme un jeu d’échecs où tout est calculé,
    Non comme un match où tout est difficile,
    Non comme un théorème qui nous casse la tête,
    Mais comme une fête sans fin où votre rencontre se renouvelle,
    Comme un bal, comme une danse,
    Entre les bras de votre grâce,
    Dans la musique universelle de l’amour.
    Seigneur, venez nous inviter.

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour notre chemin de carême 2017, les jeunes qui vivent et témoignent de ton Évangile, les communautés monastiques, nos sœurs et frères ermites.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous prions pour Z., les personnes victimes d'actes de violences homophobes, la conversion des tortionnaires, nos ami(es) de Shams, les communautés qui vivent dans le rayonnement de saint Joseph, notre frère Patrick, en sa fête, nos amis P., A., C., A., V., J., les personnes engagées dans le service de la cité, engagées dans la vie politique.

     

  • Pause prière - pause regard du 9 mars 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Texte de Madeleine Delbrêl

    2017-03-09-Madeleine-Delbrêl.jpg« Nos déserts
    Quand on s’aime, on aime être ensemble
    Et quand on est ensemble on aime à se parler.
    Quand on s’aime, il est ennuyeux
    D’avoir toujours autour de soi beaucoup de gens.
    Quand on s’aime, on aime écouter l’autre,
    Tout seul,
    Sans d’autres voix qui viennent nous gêner.
    C’est pourquoi ceux qui aiment Dieu
    Ont toujours chéri le désert
    Et c’est pourquoi à ceux qui L’aiment
    Dieu ne peut pas le refuser.
    Et je suis sûr, mon Dieu, que Vous m’aimez
    Et que dans cette vie si encombrée,
    Touchée de tous côtés par la famille,
    Les amis et tous les autres,
    Il ne peut être absent ce désert
    Où l’on Vous rencontre.
    On ne va jamais au désert sans traverser beaucoup de choses,
    Sans être fatiguée par une longue route,
    Sans arracher les yeux à ce qui est leur horizon de tous les temps.
    Les déserts se gagnent, ils ne se donnent pas.
    Les déserts de notre vie, nous ne les arracherons
    Au secret de nos heures humaines
    Qu’en violentant nos habitudes, nos paresses, c’est difficile,
    Mais essentiel à notre amour.
    De longues heures de somnolence ne valent pas dix minutes
    De vrai sommeil. Ainsi de la solitude avec nous. »

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour le charisme de la femme dans notre monde et dans l'Eglise, les artisans de paix et de solidarité, les initiatives de réconciliation, les jeunes qui travaillent dans des associations humanitaires.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous prions pour M., S., D., M., L., les religieuses de l'Assomption en cette fête de sainte Marie-Eugénie, une personne souffrante confiée à notre prière ainsi que sa famille et ses proches, A., L., notre sœur M., nos ami(es) en Espagne, notre frère B. et son service de la Parole en Israël, nos sœurs et frères chrétiens qui vivent en Orient, l'unité de l'Eglise.

  • Pause prière - pause regard du 2 mars 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

     

    2017-03-02-repos.jpgSeigneur, toi qui t'es arrêté au septième jour de la création,
    bénis les instants où nous nous arrêtons,
    bénis les moments où je m'arrête,
    les heures où je ne fais rien,
    bénis le temps où je ne cherche pas à faire à tout prix,
    le temps où je laisse advenir les choses
    plutôt que de forcer ce que je crois être nécessaire,
    où je ne m'oblige pas absolument à être
    dans l'utile et dans la complémentarité,
    bénis Seigneur mes non-projets d'avenir,
    mes silences, mes doutes.

    Bénis Seigneur les gens qui doutent,
    la communion des hésitants, la fraternité des indécis.
    Couvre de ta tendresse ceux qui ne font rien,
    ceux qui se contentent de vivre,
    ceux qui ne travaillent pas,
    ceux qui ne méritent pas,
    ceux qui ne produisent pas,
    les laissés-pour-compte du capitalisme et du rationalisme.

    Délivre-nous de la froideur des justes et des juges,
    des arrivistes et des battants.
    Garde-nous dans les ailes du silence,
    et bénis-nous, Seigneur,
    quand nous osons nous tenir sans rien faire dans ton mystère.

    Françoise Nimal (texte écrit à l'atelier d'écriture pendant la rencontre du CCI de 2009)

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour ce carême 2017 qui débute, les fruits de conversion et de joie qu'il va nous offrir, la rencontre du pape François avec la paroisse anglicane de Rome, l'élan oecuménique, les paroles et les gestes de réconciliation, d'unité.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour M., T., A., F. et sa mère malade, Nicole, en sa fête, les religieuses de l'Enfant-Jésus Nicolas Barré, J., A. et sa famille, S. et sa famille ainsi que son fils, M. et sa santé, les enfants migrants.

  • Pause prière - pause regard du 23 février 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Le Dieu qui est en toute vie
    2017-02-23-Sénanque.jpgLa vraie vie, la Vie éternelle, ici et maintenant, la véritable communion entre les hommes, c’est l’échange de l’Infini, ici, maintenant. Notre véritable demeure, c’est le Ciel intérieur à nous-mêmes, ici, maintenant.

    Et quand nous avons le privilège si rare de rencontrer un visage humain parfaitement lumineux, parfaitement ouvert et totalement dépouillé de lui-même, nous l’accueillons par ce Centre intérieur, par ce Centre unique, par ce Point où l’espace et le temps se condensent en une Présence infinie…

    C’est pourquoi, c’est dans le recueillement le plus profond, dans le silence intérieur le plus parfait, que nous avons à joindre nos bien-aimés qui sont cachés dans la lumière du Seigneur et qui vivent dans ce Ciel intérieur à nous-mêmes, où nous rencontrons à la fois leur visage et celui du Seigneur…

    Il n’est d’autre chemin pour rejoindre nos chers défunts qui ne sont pas dans un ailleurs mais qui sont au-dedans de nous, comme Dieu Lui-même, que d’intérioriser notre vie.

    Il s’agit d’atteindre le niveau le plus profond de l’existence, car c’est là, dans ce cœur à cœur avec le Seigneur que nous retrouverons, éternisé, le visage de ceux que nous aimons que nous ne cesserons jamais d’aimer et avec lesquels nous pouvons toujours échanger la même respiration de tendresse que dans les suprêmes moments d’ici-bas : qui est le Dieu en qui tout est Vie.

    M. Zundel relayé par la « Sainte Famille Bordeaux »

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour la rencontre de notre conseil à Paris, la naissance de Clara, la préparation spirituelle du chapître de nos sœurs dominicaines de Béthanie, les chrétiens qui vivent et qui prient en Orient, les personnes soignantes au service des malades.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour P., A., R. et C. et ses parents, D., A., S. et son père malade, O., frère M., nos sœurs et nos frères chartreux, J.-M., Y.-M., K., père J., S. et son fils, père C. et sa santé.

  • Pause prière - pause regard du 16 février 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    2017-02-16-Exode-20,4.JPG« Tu ne te feras pas d’image taillée… »
    ni de Dieu, ni de quoi que ce soit.
    Tu ne figeras pas Dieu dans une image…
    Pourtant, chaque mot que nous prononçons sur lui
    et chaque nom que nous lui donnons : Éternel, Seigneur, Père…
    deviennent des images où nous limitons sa vie, sa gloire, son amour.

    « Tu ne te feras pas d’image taillée… »
    ni de Dieu, ni des autres.
    Pourtant, quelques mots suffisent pour dépeindre une personne,
    tailler une réputation, se forger une opinion, ciseler un portrait,
    couler l’autre… dans un moule.
    C’est facile, tellement facile de se tailler une image de l’autre,
    en se fiant aux apparences et aux bavardages,
    en restant aux premières impressions,
    en le figeant dans un épisode de sa vie ou dans l’échec d’une rencontre.

    « Tu ne te feras pas d’image taillée… »
    ni de Dieu, ni des autres, ni de toi-même.
    Car chacun forge sa propre image.
    Comment alors discerner le visage sous le masque,
    la fragilité sous l’assurance,
    la blessure sous la gouaille,
    la tendresse sous la froideur ?

    Il est difficile de casser les images que l’on s’est faites des autres,
    d’aller vers l’autre et de lui dire :
    « C’est toi que je veux rencontrer et connaître,
    et non l’image qu’on m’a donnée de toi,
    et non l’image que tu donnes de toi ».

    Il est difficile de briser l’image que les autres se font de nous,
    ou que nous avons voulu donner de nous-mêmes,
    d’aller vers l’autre et de lui dire :
    « Oublie les images que tu as de moi.
    Rencontrons-nous vraiment.
    Connais-moi tel que je suis ».

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour les chemins d'authenticité dont nous sommes les témoins, nos pasteurs, les personnes au service des plus pauvres, des plus fragiles.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour le conseil de notre Communion Béthanie réunit en ces jours ces jours à Paris, notre mère Bernadette, en sa fête et sa communauté du carmel de Chambéry en cette étape nouvelle, nos sœurs du monastère de la Paix-Dieu, mère E., S., J.-F., J., une religieuse confiée à notre prière, S., R., V., S., A., J., T. en grand désespoir, nos ami(es) du Carrefour des Chrétiens Inclusifs.

  • Pause prière - pause regard du 9 février 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-02-09-Tissage.jpgTisse ta vie
    La vie est comme un tissage
    Avec patience, file la laine,
    passe les fils avec courage.
    Par chaque geste de la semaine,
    le temps s'écoule et la vie change.
    Dans le tissu, les couleurs se mélangent.

    La vie est comme un tissage.
    Tu n'es pas seul sur ton ouvrage.
    Bien d'autres mains construisent ta vie.
    Mais pour les autres tu tisses aussi.
    Tisse ta vie avec espoir,
    tu as place dans la fresque de l'histoire.

    Parfois des trous, des mailles sautées,
    garde courage, Dieu peut tout sauver.
    Il est venu pour nous aider à renouer les fils cassés.
    Avec amour, il s'est donné pour remailler les vies brisées.

    Tisse ta foi, change de points, donne du relief à ton dessin.
    Garde courage, Dieu tisse avec toi,
    compagnon de route, il vient nourrir ta foi.
    Écoute son appel,
    tu peux tisser ta vie nouvelle.

    Voulant comprendre où mène la vie,
    nous regardons l'immense foule.
    Sur le métier nos vies s'enroulent, nous travaillons dans la nuit.
    Nous ne verrons le résultat
    qu'après la mort dans l'au-delà.

    Revue du Prado

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour les rencontres fraternelles à Lille et à Aix-en-Provence, la soirée avec sœur Véronique Margron à Nîmes, l'élan de générosité et de service qui habite le cœur de tant de jeunes à travers notre monde, les chercheurs de ton visage, les espaces et les lieux où cette recherche peut s'exprimer.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour le petit G. sur son chemin d'éternité et sa sœur ainsi que son frère et ses parents, A. et sa famille, M., nos sœurs et frères malades en cette journée de prière pour les malades, notre sœur Béatrice en sa fête, G., J., E., P., M. et sa recherche d'emploi, F. et son travail d'écriture, les personnes qui souffrent de la solitude, les personnes qui souffrent d'addictions, les personnes amoureuses, en recherche de l'amour, blessées sur le chemin de l'amour, en cette fête de saint Valentin.

  • Pause prière - pause regard du 2 février 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Heureux ceux qui sont assez humbles
    2017-02-02-détermination.jpgHeureux ceux qui sont assez humbles pour accepter d'être jugés.
    Heureux ceux qui ont assez de délicatesse pour porter la souffrance comme si c'était la leur.
    Heureux ceux qui sont assez ouverts pour chercher un chemin nouveau, différent de l'agressive affirmation de soi.
    Heureux ceux qui s'efforcent de vivre effectivement dans la grâce. Ils ne jugeront pas précipitamment et ne seront pas lents à pardonner.
    Heureux les hommes et les femmes intègres, qui s'opposent à l'injustice engendrée par un exercice subtil du pouvoir.
    Heureux ceux qui sont conscients d'être responsables de la paix.
    Heureux ceux qui sont prêts à accepter la persécution qui attend les hommes intègres,
    qui, en présence d'un pouvoir implacable, s'engagent pour la justice et pour la paix.
    Remplis de joie, allons dans le chemin du Seigneur !
    Seigneur, bénis-nous maintenant, car nous avons le désir de vivre à ta manière au milieu des conflits d'aujourd'hui !

    Anonyme

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour les femmes, les hommes, les jeunes, les enfants qui œuvrent pour la paix, les chercheurs de ton visage, toutes les formes de vies consacrées dans l'Eglise, les baptisés qui cherchent à « vivre le peu de l'Évangile qu'ils ont compris » cf. frère Roger de Taizé.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour les victimes de l'attentat au Québec, les familles touchées par ce drame, les habitants de ce pays, notre amie J., nos ami(es) musulmans, I., I. et C. et C., G., P.-Y. et son ami D., C., P., R. et sa santé, le père de notre frère A., J. en son anniversaire, C., A., M., nos ami(es) sur le continent africain, les jeunes du Refuge,  les personnes engagées dans cette association, la rencontre du samedi 4 février dans le diocèse d'Aix-en-Provence et Arles, père C., père M.-P., G., A., notre sœur F., petite sœur I. prieure générale, la famille monastique de Bethléem.

  • Pause prière - pause regard du 26 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-01-19-Solitude.jpgEn tout homme se trouve une part de solitude qu'aucune intimité humaine ne peut combler, pas même l'amour le plus fort entre deux êtres.
    Qui ne consent pas à ce lieu de solitude connaît la révolte contre les hommes, contre Dieu lui-même.
    Pourtant tu n'es jamais seul.
    Laisse-toi sonder jusqu'au cœur de toi-même, et tu verras que tout homme est créé pour être habité.
    Là, au creux de l'être, là où personne ne ressemble à personne, le Christ t'attend.
    Là se passe l'inattendu.
    Passage fulgurant de l'amour de Dieu, le Saint-Esprit traverse chaque être humain comme un éclair dans sa nuit.
    Par ce passage, le Ressuscité te saisit, il se charge de tout, il prend sur lui tout ce qui est intolérable,
    Après coup seulement, parfois longtemps après, tu le comprendras: le Christ a passé, sa surabondance a été donnée.
    Le Christ n'anéantit pas l'homme de chair et de sang.
    Dans une communion avec lui, pas de place pour les aliénations.
    Il ne brise pas ce qui est en l'homme.
    Il n'est pas venu pour abolir, mais pour accomplir.
    Quand tu écoutes, dans le silence de ton cœur, il transfigure le plus inquiétant en toi.
    Quand tu es enveloppé par l'incompréhensible, quand la nuit se fait dense, son amour est un feu.
    À toi de regarder cette lampe allumée dans l'obscurité, jusqu'à ce que l'aurore commence à poindre et le jour à se lever dans ton cœur.

    Frère Roger

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour la semaine de prière pour l'unité de l'Eglise qui vient de s'achever, les fruits spirituels de ce temps de rencontre, de prières communes, les communautés de prière et de réconciliation, les personnes qui voient en chacun le visage de Jésus et qui agissent en conséquence.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour L. sur son chemin d'éternité et notre sœur C. éprouvée par ce décès, nos sœurs en alliance, la famille dominicaine en cette fête de saint Thomas d'Aquin, É., nos ami(es) en Belgique, la rencontre de ce samedi 28 janvier dans le diocèse de Lille, M., I., J.-B., F., S. et sa famille, les victimes des catastrophes naturelles en Italie, le chemin de notre Communion Béthanie en Italie.

  • Pause prière - pause regard du 19 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-01-19-Dieu.jpgAugmente en nous la foi !

    Cri de tes disciples et notre cri !
    Elle est parfois bien chancelante, notre foi !
    Devant les atrocités du monde et la difficulté de reconstruire,
    Devant les bandes qui se défient,
    Devant les victimes de voitures piégées,
    Devant les détourneurs de fonds,

    Nous avons envie de Te dire : Où es-Tu ? Que fais-Tu ?

    Et puis l’indifférence nous guette aussi.
    On passe devant une église comme devant un cinéma,
    On cherche son intérêt en premier.
    La solidarité est une vertu parfois oubliée.
    Oui, où es-Tu ? Je me décourage !

    Et Toi, Tu nous proposes d’augmenter notre foi
    Pour nous rendre capables de déraciner les montagnes,
    Nous qui ne sommes mêmes pas capables de bouger notre voisin !
    Pas bien efficace,
    Pas bien enthousiaste
    Nous comptons trop sur nous et nous nous cassons la figure !

    Tu nous proposes alors un dernier essai
    Pour rendre plus efficace notre foi : devenir serviteurs !
    Serviteurs ordinaires qui n’agissons pas par intérêt,
    Mais qui donnons gratuitement,
    Agissons petitement.
    Apprends-nous le service gratuit
    De nos frères, de la terre
    Pour qu’elle aille mieux
    Et que, comme la Tienne,
    Notre vie ait servi à quelque chose !

    Yves Garbez

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour le mouvement œcuménique, les gestes, les paroles d'unité, au sein des Églises, les artisans d'unité et de paix.

    Nous te demandons pardon pour nos refus de reconnaître dans l'action de grâce la beauté, la singularité de l'autre, de sa communauté, de son Eglise.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour l'unité de l'Eglise en cette semaine de prière, S. et nos ami(es) musulmans, S. et nos ami(es) de Turin, P., F., S., V., Agnès et Marie-Agnès en leur fête, G. et tous les enfants malades, L., les personnes âgées qui souffrent de la solitude, les personnes qui cherchent un travail, un toit, une patrie, les personnes homosensibles et transgenres sur le continent africain.

  • Pause prière - pause regard du 12 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Le poème de l'Eglise

    2017-01-12-paysage.jpgSeigneur, je veux chanter le bien
    que tu fais, toi, dans l'Eglise,
    et dire mon poème à l'amour que tu lui portes.

    Elle est faible, mais combien d'actes de vie,
    de lieux de consolation et d'espérance portent son nom!
    Qui donc est sa force ?

    Elle est souvent distraite en sa prière.
    Mais dans combien d'églises, de chapelles,
    dans combien de rues des villes, dans combien de villages,
    se tiennent des hommes et des femmes
    qui vont vers toi ?
    Qui donc habite ces cœurs ?

    Je te dirais, Seigneur, le poème de l'Eglise,
    elle est plusieurs, elle se déchire parfois,
    mais tant de fois elle se laisse pardonner, réconcilier,
    Qui donc est son espérance ?

    Elle peut être incompréhensible
    et cependant elle nous nourrit, nous accueille, nous baptise,
    et la Parole au milieu d'elle est largement ouverte.
    Qui donc est sa nourriture ?

    Façonne-la, Seigneur,
    unifie- la et garde- la colorée de mille couleurs,
    parlant tes langues de la terre,
    célébrant toutes les liturgies,
    chantant toutes sortes de chants.

    Et moi, je trouverai ma place, ma place unique,
    que rien ni personne ne pourra m'ôter.

    Sœur Myriam, diaconesse de Reuilly

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous te rendons grâce pour les artisans de paix, de réconciliation, les jeunes qui s'engagent au service des autres, des plus fragiles, les Petits Frères des Pauvres, les femmes et les hommes de prière.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour J., F., R., R., M., D., C., F. et son travail d'écriture, père J.-L., E., G., N. et sa famille, J.-D., nos sœurs du carmel de Chambéry, nos sœurs et frères ermites, nos sœurs moniales, nos frères moines.