Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard - Page 4

  • Pause prière - pause regard du 19 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-01-19-Dieu.jpgAugmente en nous la foi !

    Cri de tes disciples et notre cri !
    Elle est parfois bien chancelante, notre foi !
    Devant les atrocités du monde et la difficulté de reconstruire,
    Devant les bandes qui se défient,
    Devant les victimes de voitures piégées,
    Devant les détourneurs de fonds,

    Nous avons envie de Te dire : Où es-Tu ? Que fais-Tu ?

    Et puis l’indifférence nous guette aussi.
    On passe devant une église comme devant un cinéma,
    On cherche son intérêt en premier.
    La solidarité est une vertu parfois oubliée.
    Oui, où es-Tu ? Je me décourage !

    Et Toi, Tu nous proposes d’augmenter notre foi
    Pour nous rendre capables de déraciner les montagnes,
    Nous qui ne sommes mêmes pas capables de bouger notre voisin !
    Pas bien efficace,
    Pas bien enthousiaste
    Nous comptons trop sur nous et nous nous cassons la figure !

    Tu nous proposes alors un dernier essai
    Pour rendre plus efficace notre foi : devenir serviteurs !
    Serviteurs ordinaires qui n’agissons pas par intérêt,
    Mais qui donnons gratuitement,
    Agissons petitement.
    Apprends-nous le service gratuit
    De nos frères, de la terre
    Pour qu’elle aille mieux
    Et que, comme la Tienne,
    Notre vie ait servi à quelque chose !

    Yves Garbez

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous sommes dans l'action de grâce pour le mouvement œcuménique, les gestes, les paroles d'unité, au sein des Églises, les artisans d'unité et de paix.

    Nous te demandons pardon pour nos refus de reconnaître dans l'action de grâce la beauté, la singularité de l'autre, de sa communauté, de son Eglise.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour l'unité de l'Eglise en cette semaine de prière, S. et nos ami(es) musulmans, S. et nos ami(es) de Turin, P., F., S., V., Agnès et Marie-Agnès en leur fête, G. et tous les enfants malades, L., les personnes âgées qui souffrent de la solitude, les personnes qui cherchent un travail, un toit, une patrie, les personnes homosensibles et transgenres sur le continent africain.

  • Pause prière - pause regard du 12 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Le poème de l'Eglise

    2017-01-12-paysage.jpgSeigneur, je veux chanter le bien
    que tu fais, toi, dans l'Eglise,
    et dire mon poème à l'amour que tu lui portes.

    Elle est faible, mais combien d'actes de vie,
    de lieux de consolation et d'espérance portent son nom!
    Qui donc est sa force ?

    Elle est souvent distraite en sa prière.
    Mais dans combien d'églises, de chapelles,
    dans combien de rues des villes, dans combien de villages,
    se tiennent des hommes et des femmes
    qui vont vers toi ?
    Qui donc habite ces cœurs ?

    Je te dirais, Seigneur, le poème de l'Eglise,
    elle est plusieurs, elle se déchire parfois,
    mais tant de fois elle se laisse pardonner, réconcilier,
    Qui donc est son espérance ?

    Elle peut être incompréhensible
    et cependant elle nous nourrit, nous accueille, nous baptise,
    et la Parole au milieu d'elle est largement ouverte.
    Qui donc est sa nourriture ?

    Façonne-la, Seigneur,
    unifie- la et garde- la colorée de mille couleurs,
    parlant tes langues de la terre,
    célébrant toutes les liturgies,
    chantant toutes sortes de chants.

    Et moi, je trouverai ma place, ma place unique,
    que rien ni personne ne pourra m'ôter.

    Sœur Myriam, diaconesse de Reuilly

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, nous te rendons grâce pour les artisans de paix, de réconciliation, les jeunes qui s'engagent au service des autres, des plus fragiles, les Petits Frères des Pauvres, les femmes et les hommes de prière.

    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour J., F., R., R., M., D., C., F. et son travail d'écriture, père J.-L., E., G., N. et sa famille, J.-D., nos sœurs du carmel de Chambéry, nos sœurs et frères ermites, nos sœurs moniales, nos frères moines.

  • Pause prière - pause regard du 5 janvier 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie



    2017-01-05-mots F.jpgNous vivons un temps où les mots sont rois.
    On aime jouer avec les mots,
    on fait des mots d'esprit, des mots pour rire.
    Jamais, cependant, on n'a autant exigé de contrats,
    on fait des contrats pour tout et sur tout,
    pour une maison ou sur la vie,
    pour l'achat d'une cuisinière,
    pour se garantir aussi des dégâts des eaux, du feu …
    Jadis, il suffisait, dit-on, d'une « parole »,
    parole donnée, parole sacrée !
    Les vieux paysans s'en souviennent encore,
    au marché « top-là » et le contrat était fait.
    Une parole donnée,
    une main tendue,
    une parole sacrée,
    une main reçue.
    Pas besoin de contrat d'assurance, de témoins.

    Ainsi, il y a des vies qui se jouent
    comme sur des mots,
    et des vies, au contraire,
    qui se jouent sur des paroles.
    Des vies sur des mots,
    des mots pour rire,
    des mots du cœur pour s'amuser,
    des mots vides de sens,
    un peu comme des paroles en l'air.
    Ces vies-là, risquent leur destinée,
    elles sont bâties sur le sable.

    Mais il y a des vies qui se passent de mots,
    des mots inutiles bien sûr,
    ces vies-là reposent sur des paroles,
    des paroles d'homme, de femme,
    des paroles qui se risquent,
    des paroles qui s'engagent.
    Et quand une parole engage quelqu'un,
    elle le déboute de sa quiétude,
    de sa tranquillité.
    Et quand on risque sa tranquillité,
    on passe aux actes.
    Quand une parole s'enracine dans les actes,
    elle est comme une maison bâtie sur le roc.

    Robert Riber

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère devant l'Enfant de Bethléem, nous sommes dans l'action de grâce pour tous les sourires, les vœux, les gestes de fraternité échangés en ces heures de début d'année civile, pour les communautés, les familles qui accueillent des migrants, le rayonnement de paix de tant d'enfants, de jeunes, de femmes et d'hommes dans notre monde, le rassemblement de Riga avec la communauté des frères de Taizé, le ministère d'unité du pape François, le ministère de tous les pasteurs de toutes les Églises, ces femmes et ces hommes qui offrent leur vie pour témoigner de ta tendresse.

    Nous prions pour C., A.-L., E., R., A. S. et sa santé, F. sur son chemin d'éternité et sa famille, R., I., William en sa fête, J.-G., J., P., A., nos sœurs du carmel de la paix à Mazille, nos ami(es) de Devenir Un En Christ, la fécondité de leurs activités, Y., les membres du groupe S..

  • Pause prière - pause regard du 29 décembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-12-29-arbre.jpgC’est l’aube, Seigneur !
    Les oiseaux en pagaille peuplent
    De leur effervescence l’espace obscur
    Et je contemple ce jour neuf
    Tel un présent
    Que Tu m’offres en toute magnificence :
    Être ici, maintenant, n’est-ce pas un cadeau ?
    Ceux que j’aime dorment encore
    Et je trouve joie à Te rejoindre
    Avant l’engagement du quotidien.
    Donne-moi de prendre force
    Et racine en toi.
    Au-delà de ces murs
    Tant de voix et d’urgences me hèlent,
    M’aimantent et m’éparpillent.
    Aide-moi à discerner l’invisible
    Sous la routine du visible.
    Guide ma main vers celui qui tombe ;
    Que j’ose aussi appeler à l’aide.
    Au long des heures, ne permets pas
    Que je sombre dans la plainte
    Et le mécontentement sournois
    Qui ronge l’éclat de la lumière.
    Rappelle-moi la halte nécessaire
    Au creux du travail
    Afin que les gestes ne perdent pas sens
    et que le sel ne s’affadisse.

    Colette Nys-Mazure in Blog Salésien(nes) Don Bosco

    0000 2016-09 Prière.jpgPère devant l'Enfant de Bethléem, nous sommes dans l'action de grâce pour nos sœurs et frères juifs, en cette fête de Hanoucca, pour Frère Aloïs, nos frères de la communauté de Taizé, les jeunes rassemblés avec eux à Riga en Lettonie, pour tous les gestes d'accueil, de solidarité, de fraternité en ces heures de fêtes.

    Nous prions pour tous les réfugiés, les exilés, les structures d'accueil, R. et sa famille, M., M.-A., I., L.-M. et nos ami(es) musulmans, un jeune décédé confié à notre prière et sa famille, G. et tous les enfants malades, T. et ses parents ainsi que sa famille, A. et T., H., nos sœurs de la Croix de Chavanod, les Petites Sœurs de Jésus, R. et F. ainsi que les membres de la communauté de La Roche d'Or.

  • Pause prière - pause regard du 22 décembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-12-22-Baume.jpgOn voudrait parfois du baume sur le cœur,
    rien que du baume sur le cœur,
    pour adoucir la morsure des fautes et des faiblesses,
    des tristesses, des mochetés convenues, et des déconvenues,
    du baume,
    un peu de tendre pour se déprendre de ses petites terreurs d'enfant.
    De la douceur et puis, de la neige, ce serait bien de la neige,
    pour poudrer les trottoirs trop gris.
    On voudrait parfois du baume blanc à défaut des impossibles auxquels on s'est trop cogné.
    Et tant qu'à faire, d'autres lumières que celles des vitrines endimanchées
    où les cadeaux à faire ne font pas oublier les cadeaux qu'on ne fera jamais,
    et les mots d'amour qu'on a ravalé,
    comme des façades.
    On voudrait parfois, et on ne prie même pas,
    même plus,
    depuis si longtemps qu'on ne prie plus.
    Les villes sont tristes comme des cimetières lacustres.
    C'est tout petit, ici, si gris, si moche,
    au fond, d'ailleurs, maintenant que j'y pense, pourquoi viens-tu, mon Dieu?
    Pourquoi ici?
    Est-ce pour nous mettre, pour me mettre, un peu de baume sur le cœur?

    Et Dieu qui grelotte dans sa pauvre peau d'homme dit,
    dans un murmure :
    Oh non, je viens seulement sous tous les baumes incertains
    et les mensonges qui t'en tiennent lieu
    mettre un peu plus de cœur.

    Le Moineau des mots sur Facebook

    0000 2016-09 Prière.jpgPère, devant l'Enfant de Bethléem, nous sommes dans l'action de grâce pour tous les gestes, toutes les paroles de fraternité en cette fête de Noël, pour les communautés, les ami(es) qui prient avec nous et pour nous.

    Nous prions pour les habitants d'Alep, la paix, la réconciliation dans notre monde, l'unité de l'Eglise, nos sœurs du Carmel de Chambéry, notre mère Bernadette, nos sœurs religieuses en alliance, la grande famille de nos ami(es), nos sœurs et frères en Communion Béthanie : A.-M., A., B., B., B., C., C., E., E., E., F., I., J.-D., J.-M., L., L., M., M.-S., M.-A., M., M.-P., N., P., P., P., R., S., T.

  • Pause prière - pause regard du 15 décembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Des épaisseurs des ténèbres

    2016-12-15-le-froid-pennible-de-l'hiver.jpgNotre Dieu, nous te parlons des épaisseurs des ténèbres.
    Il fait nuit et ton peuple se tient gourd dans le froid de l'hiver,
    frottant les mains sans pouvoir se réchauffer.
    Nous portons contre nos reins nos petites fautes,
    petites fautes, petits orgueils, égoïsmes enfilés comme autant de perles amères
    sur le collier de nos vanités.
    Et entendant lancinant le goutte à goutte de nos manquements,
    nous nous disons : « sans doute que Dieu en a plein le dos, à la longue, de nos bêtises ».
    Et Toi, comme un Père aimant, comme une Mère aimante,
    Toi Tu n'en as que plein le cœur, encore et encore,
    de nos histoires, de nos ténèbres,
    et Tu nous tiens dans la sollicitude de tes ailes.
    Viens, dans nos vies, au creux de nos échines déchirées,
    viens, nous t'en prions,
    poser encore et encore en nous la brûlante lumière de ton amour.

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous sommes en action de grâce pour le don de la prière, tous les chercheurs du vrai visage de Dieu, la quête de la paix intérieure de tant de nos contemporains.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour les habitant de la ville d'Alep, kyrie eleison, la communauté chrétienne du Caire, les chrétiens coptes victimes de la violence, le jeune M. sur son chemin d'éternité, M., C., G., J. et E. ainsi que leur famille, N. et sa famille, M., notre sœur V. et son service d'Eglise, J. et son ministère pastoral, tous les baptisés qui vivent l'évangile dans l'humble quotidien, les pasteurs de toutes les communautés chrétiennes, le pape François, le pape copte Théodore II d'Alexandrie, le patriarche Bartholomée 1er de Constantinople, l'archevêque de Cantorbéry Justin Welby, les patriarches, les évêques, les pasteurs, les prêtres et les diacres, l'unité et la réconciliation dans l'Eglise, la paix, la solidarité, la non-violence active en notre monde.

     

  • Pause prière - pause regard du 8 décembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Comment pourrais-tu ne pas bénir ?

    2016-12-08-Dieu-est-Amour.jpgDieu qui n’es qu’amour,
    comment pourrais-tu ne pas bénir tous ceux qui s’aiment ?

    Bien au-delà des conventions et des morales prêtes à porter,
    tu bénis sans réserve tous ceux dont l’essentiel désir
    est de mettre un autre en vie.
    Et tu te réjouis de tous ceux qui consentent
    à devenir plus vivants par l’amour d’un autre.

    Quand nous critiquons, toi tu regardes avec une bienveillance infinie.
    Quand nous nous nous cachons derrière nos questions, toi tu donnes la parole.
    Quand nous portons un regard suspect, toi tu dis ta confiance.
    Quand nous rejetons avec violence, toi tu cherches à comprendre.
    Quand nous condamnons, toi tu écoutes.
    Et quand nous maudissons, toi tu bénis :
    Tu aimes tous ceux qui s’aiment.

    Dieu qui n'es qu'amour,
    Dieu qui a pris visage d'homme,
    tu te tiens à deux pas,
    - non, tu rejoins - tous ceux qui cherchent à vivre un amour vrai.

    Toi qui n’es qu’amour,
    sans complaisance, tu ouvres pour tous ceux-là
    les chemins inconnus d’une plus profonde humanité
    et d’une bonté qui ne connaît rien de la réserve.

    Au-delà des attentes convenues, tu rends fécond tout amour sincère.
    Et nous te bénissons.

    Raphaël Buyse https://raphaelbuyse.wordpress.com/

     

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous sommes en action de grâce pour tous les gestes de solidarité, les actes, les paroles de réconciliation, la vie monastique, pour la vie érémitique dans l'Eglise.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour M. et toutes les personnes âgées, les personnes qui vivent en grande solitude, le petit G., R. et sa famille, M.-J. et sa santé, Daniel, en sa fête, nos sœurs, nos frères du Carmel en cette fête de saint Jean de la Croix, L., F., D. et M. ainsi que leurs enfants, les personnes de notre peuple en Afrique et en Russie.

  • Pause prière - pause regard du 1er décembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    La danse de la vie

    2016-12-01-Danse.jpgS'il y a beaucoup de saintes gens qui n'aiment pas danser,
    Il y a beaucoup de saints qui ont eu besoin de danser,
    Tant ils étaient heureux de vivre :
    Sainte Thérèse d'Avila avec ses castagnettes,
    Saint Jean de la Croix avec un Enfant Jésus dans les bras,
    Et Saint François, devant le pape.

    Si nous étions contents de vous, Seigneur,
    Nous ne pourrions pas résister
    À ce besoin de danser qui déferle sur le monde,
    Et nous arriverions à deviner
    Quelle danse il vous plaît de nous faire danser
    En épousant les pas de votre Providence.

    Car je pense que vous en avez peut-être assez
    Des gens qui, toujours, parlent de vous servir
    Avec des airs de capitaines,
    De vous connaître avec des airs de professeurs,
    De vous atteindre avec des règles de sport,
    De vous aimer comme on s'aime dans un vieux ménage.

    Un jour où vous aviez un peu envie d'autre chose,
    Vous avez inventé Saint François,
    Et vous en avez fait votre jongleur.
    À nous de nous laisser inventer
    Pour être des gens joyeux qui dansent leur vie avec vous.

    Faites-nous vivre notre vie,
    Non comme un jeu d'échecs où tout est calculé,
    Non comme un match où tout est difficile,
    Non comme un théorème qui nous casse la tête,
    Mais comme une fête sans fin où votre rencontre se renouvelle,
    Comme un bal, comme une danse,
    Entre les bras de votre grâce,
    Dans la musique universelle de l'amour.
    Seigneur, venez nous inviter.

    Madeleine Delbrêl

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous sommes en action de grâce avec la famille spirituelle du bienheureux Charles de Jésus, pour notre week-end retraite au Cénacle de Versailles avec sœur Véronique Margron, pour nos frères M. et B., pour notre sœur B.et pour le culte télévisé sur France 2, pour la rencontre de notre frère prieur à Rouen, pour la communauté de la Roche d'Or.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour nos sœurs et frères séropositifs VIH, les soignants, les chercheurs en cette journée mondiale de lutte contre le SIDA, A.-M., petite sœur I., nos sœurs moniales, nos sœurs ermites, C. et sa santé, le petit G., D. sur son chemin d'éternité et sa famille, Y., le groupe Shams et leur rencontre à Paris ce samedi 3 décembre, V., O., G., notre ami François-Xavier, en sa fête, A. et sa famille, notre frère Nicolas en sa fête.

  • Pause prière - pause regard du 24 novembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Prière à l'inconnu
    2016-11-24-Prière-à-l'inconnu.jpgVoilà que je me surprends à t'adresser la parole,

    Mon Dieu, moi qui ne sais encore si tu existes Et ne comprends pas la langue de tes églises chuchotantes.
    Je regarde les autels, la voûte de ta maison, Comme qui dit simplement: voilà du bois, de la pierre, Voilà des colonnes romanes.
    Il manque le nez à ce saint.
    Et au-dedans comme au-dehors, il y a la détresse humaine.
    Je baisse les yeux sans pouvoir m'agenouiller pendant la messe, Comme si je laissais passer l'orage au-dessus de ma tête.
    Et je ne puis m'empêcher de penser à autre chose.
    [...]
    Mon Dieu, je ne crois pas en toi, je voudrais te parler tout de même.
    J'ai bien parlé aux étoiles, bien que je les sache sans vie, Aux plus humbles des animaux, quand je les savais sans réponse, Aux arbres qui, sans le vent, seraient muets comme la tombe.
    Je me suis parlé à moi-même, quand je ne sais pas bien si j'existe.
    Je ne sais si tu entends nos prières, à nous les hommes, Je ne sais si tu as envie de les écouter.
    Si tu as, comme nous, un cœur qui est toujours sur le qui-vive Et des oreilles ouvertes aux nouvelles les plus différentes Je ne sais pas si tu aimes à regarder par ici.
    Pourtant je voudrais te remettre en mémoire la planète terre Avec ses fleurs, ses cailloux, ses jardins et ses maisons Avec tous les autres et nous qui savons bien que nous souffrons.
    Je veux t'adresser sans tarder ces humbles paroles humaines Parce qu'il faut que chacun tente à présent tout l'impossible.
    [...]
    Ah ! Si tu existes, mon Dieu, regarde de notre côté.
    Viens te délasser parmi nous.
    La terre est belle, avec ses arbres, ses fleuves et ses étangs, Si belle, que l'on dirait que tu la regrettes un peu Mon Dieu, ne va pas faire la sourde oreille Et ne va pas m'en vouloir si nous sommes à tu et à toi Si je te parle avec tant d'abrupte simplicité.
    Je croirais moins qu'en tout autre en un Dieu qui terrorise.
    Plus que par la foudre, tu sais t'exprimer par les brins d'herbe Et par les jeux des enfants et par les yeux des ruisseaux.
    [...]
    Jules Supervielle in La fable du monde, Ed : Poésie-Gallimard, 1987

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous sommes en action de grâce pour les fruits spirituels de cette Année Sainte de la Miséricorde, le mouvement œcuménique, les temps de prière en Communion Béthanie à Lille, Lyon, Paris, Montpellier.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour C., G., E., R., R., P. et son service d'Église, M., T., R., les personnes qui vivent en grande précarité, notre frère P. et son travail social, la fécondité de notre retraite au Cénacle de Versailles, nos ami(es) de Turin, les personnes transgenres qui nous proposeront les méditations de cet Avent, de ce Noël 2016.

  • Pause prière - pause regard du 17 novembre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-11-17-Terre.jpgÊtre là, Seigneur, lorsque la nuit tombe,
    être là, comme une espérance,
    peut-être allons-nous toucher le bord de Ta lumière.....

    Être là, seigneur, dans la nuit,
    avec au fond de soi cette formidable espérance :
    peut-être allons-nous aider un homme très loin de nous à vivre.

    Être là, Seigneur, n'ayant presque plus de parole
    comme au fond du cœur qui aime,
    n'ayant plus de regard ailleurs
    que sur ce point de feu d'où émerge
    la vie qui nous change en flamme.

    Être là, Seigneur, comme un point tranquille
    tourné vers Toi.

    Être là avec tous ceux qui nous tiennent à cœur,
    et savoir que nous nous entraînons tous dans Ta lumière,
    et pas un instant est perdu.

    Être là, Seigneur, nous abreuver à la source
    qui indéfiniment coule.

    Dieu de paix dont la paix n'est pas de ce monde,
    Dieu d'une vie qui abolira toute mort
    Dieu compagnon qui Te tient tous les jours en nous,
    Sois avec nous maintenant et pour l'éternité.
    Ainsi soit-il.

    Sœur Myriam (1925-2000)

    0000 2016-09 logo CB.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous sommes en action de grâce pour tous les gestes de paix en notre monde, tous les chemins de réconciliation, même les plus modestes.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour les victimes de la violence partout en notre monde, S., J., les personnes transgenres seules, notre amie B. et sa mère malade, L. et C. ainsi que leurs familles, Cécile en sa fête, I. et sa famille, P., un enfant de huit ans gravement malade confié à notre prière, la fécondité en nos vies de cette Année Sainte de la Miséricorde, car nous avons encore tant de chemin à parcourir pour croiser ton regard de Miséricorde.