Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Message de Pentecôte de notre prieur, le 9 juin 2019

Maintenant ça suffit, il est urgent d'aimer!

2019-06-09-Vitrail.jpg« C'est le non-dit qui marque le corps » : cette parole très juste, très pertinente de Françoise Dolto peut s'appliquer aujourd'hui au corps de l'Eglise.

Je me souviens, au début des années 2000 m'être fait moquer, lors d'un repas dans une famille « très catholique », car je souhaitais plus de dialogue, plus d'écoute au sein de l'Eglise.
Cette même famille a souhaité « me faire taire » en 2011, lors de la parution de mon livre-témoignage : « Libre. De la honte à la lumière ».

Prières de guérison, de délivrance, exorcismes pour me guérir de mon homosensibilité.
Abus de conscience et donc de pouvoir.
Tout cela, je l'ai vécu...
On me demande parfois : « Pourquoi êtes-vous encore dans l'Église ? »

Je demeure dans l'Eglise car je rencontre des femmes et des hommes - surtout des femmes ! - qui vivent l'amour en actes et en authenticité.
Je contemple des personnes qui vivent le cœur de l'évangile.
Évangile, qui, selon sœur Véronique Margron, est « pétri de soin du minuscule, car le minuscule n'est jamais dérisoire ».

Je reste dans l'Eglise pour crier, pour murmurer avec d'autres que nous sommes « en train de mourir faute d'amour ».

Il est donc urgent de quitter le non-dit.
Il est donc urgent de s'écouter enfin et pour cela de « perdre du temps, beaucoup de temps ! »
Il est donc urgent de se parler « à hauteur d'homme ».
Il est donc très, très urgent de s'aimer !

Il m'arrive parfois de souhaiter voir écrit sur ma tombe future, l'épitaphe qui se trouve sur la tombe de l'abbé Pierre :
« Il a essayé d'aimer ».

Car…, ne l'oublions jamais, Jésus n'a donné qu'un seul signe distinctif :
« C'est à l'amour que vous aurez les uns pour les autres que l'on reconnaîtra que vous êtes mes disciples » Jean 13, 25.
Tout le reste est habillage!

Par le sceau de l'Amour, laissons-nous marquer !
Par le sceau de l'Amour, marquons le corps de l'Église !

Viens, Souffle de Pentecôte sur l'Eglise de ce temps !

Jean-Michel+, votre frère.

 

Commentaires

  • Magnifique message,très bonne Pentecôte et que le feu de l’amour se répande dans tous les cœurs ♥️

  • Corps... Amour... C'est indissociable. Comme jésus à la fraction du pain.

Écrire un commentaire

Optionnel