Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard

  • Pause prière - pause regard du 11 octobre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Ô Seigneur-Elohim ! c'est toi qui as fait le ciel et la terre par ta grande force et ton bras puissant; rien n'est trop difficile pour toi.
    Jérémie 32

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    ciel penché.jpgLe christianisme ne nous demande pas de quitter la terre pour regarder un ciel imaginaire, mais de devenir nous-mêmes ce Ciel, de transfigurer notre vie en laissant transparaître en nous toute la lumière et toute la joie de Dieu. Il ne s'agit pas de nous détourner de la vie, mais d'y entrer, car c'est avant la mort que nous risquons d'être morts si nous refusons de faire de notre vie une création continuelle de grâce et de beauté.

    Il ne s'agit donc pas d'apprendre à mourir, mais d'apprendre à vaincre la mort et de devenir une source jaillissante de vie éternelle au cœur de chacune de nos journées.

    Être chrétien, c'est faire fleurir toutes les fleurs dans la certitude que l'amour aura le dernier mot !

    C'est par là que nous affirmerons le règne de la grâce en étant gracieux nous-même, en essayant d'écouter les autres autant qu'ils ont besoin de l'être pour qu'ils se sentent aimés et découvrent le prix de la vie, le trésor caché au fond de leur cœur qui est le Dieu vivant.

    Dieu, s'il est vraiment la Vie de notre vie, il faut que ça se voie, que nous soyons pour tous l'accueil d'une amitié sans frontières. Alors, on porte Dieu et on communique sa joie en chantant puisque, comme le dit saint Augustin : « Celui qui aime chante ».

    Maurice Zundel

     

    0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour cette prière envoyée par notre ami Gérard :
    Mon cœur est en désir,
    Désir de te croire présent,
    Dans le quotidien de l'instant,
    Désir de t'aimer, de te prier,
    De te connaître en ami.
    Ce désir brûle en moi
    Comme une petite flamme,
    Persistante et insistante,
    Au-delà de la nuit.

    Seigneur, devant toi : 
    notre désir profond, notre soif intime, notre chemin de méditation, de prière silencieuse, notre vie intérieure, le charisme contemplatif de notre Communion Béthanie, les personnes qui se confient à notre prière, C., G., R., C., A., P., A., M.-L., I., nos sœurs et frères du Carmel, en cette fête de Thérèse de Jésus, nos sœurs du Carmel de la Paix à Mazille, notre Mère B., notre sœur M.-L.

  • Pause prière - pause regard du 4 octobre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Prière d’un malheureux qui se sent défaillir et répand sa plainte devant l’Eternel.
    Psaume 102

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    moine pivote.jpgOn pense ne pas savoir prier.

    C’est dans le fond sans importance, car Dieu entend nos soupirs, connaît nos silences.

    Le silence est le tout de la prière et Dieu nous parle dans un souffle de silence, il nous atteint dans cette part de solitude intérieure qu’aucun être humain ne peut combler.
    Frère Roger Schutz de Taizé

     

    0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    saint François d'Assise
    Louez et bénissez mon Seigneur, rendez-lui grâce et servez-le en grande humilité.

    Seigneur, devant toi : les plus de 830 personnes décédées après le séisme en Indonésie, les personnes qui viennent en aide aux victimes, le sillon lumineux de saint François d'Assise dans notre monde, dans nos Églises, notre désir de te servir en humus, en humour, en humanité, la famille franciscaine, nos sœurs clarisses, nos frères franciscains, capucins, nos sœurs franciscaines, les fraternités séculières franciscaines, la fécondité spirituelle du synode sur les jeunes, le foi, le discernement vocationnel, à Rome, le pape François, en sa fête, F., M., F., B., D., L., sa santé, C., C., N., J., le projet "un nouvel orgue pour le temple Maguelone" à Montpellier.

     

  • Pause prière - pause regard du 27 septembre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    [Jésus] était un jour quelque part en prière. Quand il eut fini, un de ses disciples lui dit : « Seigneur, apprends-nous à prier, comme Jean l’a appris à ses disciples. »
    Luc 11, 1.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2018-09-27-Notre-Père.jpgNotre Père et notre Mère,
    qui es dans la rue,
    dans notre vie quotidienne,
    partout dans nos luttes,
    Que ton nom et ton message soient reconnus,
    Que justice soit faite !

    Que le partage soit vécu
    Comme Tu nous l'as montré
    Que tous les exploités d'ici et d’ailleurs
    Aient du pain,
    Que tous les opprimés vivent dans la dignité

    Donne-nous la force de continuer
    Ce que tu as commencé
    Montre-nous à construire une société nouvelle
    Dans laquelle les femmes et les hommes
    vivent de nouveaux rapports sociaux.

    Délivre-nous de notre suffisance
    Et de toute notre soif de pouvoir.
    Que nos mains continuent la pratique de Jésus
    Dans les gestes de partage et de solidarité
    Que le regard de Jésus nous aide
    à dépasser nos frontières !

    Donne-nous le courage de résister à l'attrait
    De l'argent et de tout privilège.
    Donne-nous la force de résister à la société de consommation
    Et à ses fausses sécurités.
    Arme-nous d'une sécurité à toute épreuve.

    Amen !

    Auteur inconnu, "Le mot du jour " Site CoopBelsud

     

    0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    ton regard qui est tourné vers les jeunes du monde entier,
    les jeunes qui prennent en main leur vie, avec courage,
    les jeunes qui aspirent aux choses les plus belles et les plus profondes,
    les jeunes dont le cœur est ouvert aux grands rêves,
    les jeunes attentifs au bien des autres... (louange inspirée de la prière du pape François pour le synode 2018).

    Seigneur, devant toi : la fécondité du synode sur les jeunes, la foi et le discernement vocationnel (du 3 au 27 octobre à Rome), frère Aloïs, nos frères de la communauté de Taizé, sœur N., père B., sœur M.-C. et sa santé, D., M., M. et sa santé, F., C. sur son chemin d'éternité, les fraternités séculières Jean-Joseph Lataste, J., M. et sa santé, J., D., E., A.

  • Pause prière - pause regard du 20 septembre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Alors, le SEIGNEUR Dieu dépêcha une plante qui grandit au-dessus de Jonas de sorte qu’il y avait de l’ombre sur sa tête pour le tirer de sa mauvaise passe. Cette plante causa une grande joie à Jonas.
    Jonas 4, 6

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2018-09-20-Va-avec-la-force-que-tu-as.jpgMon frère, écoute-moi. C'est vrai, tu te sens bien impuissant. Tu es fatigué de tout et surtout de toi-même. Mais, souviens-toi, quelque part dans le vieux Livre, il est écrit : « Va avec la force que tu as : n'est-ce pas Dieu qui t'envoie ? » (Juges 6, 14).

    Tu n'as que la force que tu as. Mais va quand même. Cette force t'est donnée par Celui qui met en mouvement le soleil et les autres étoiles. Elle doit te suffire. Elle te suffira.

    Il te faut apprendre à être pauvre et à marcher avec peu. Il te faut croire avec peu de foi, espérer avec peu d'espérance et aimer avec peu d'amour.

    La plante doit apprendre à pousser là où elle a été semée, et avec ce qu'elle a. Elle ne choisit pas le terrain mais elle l'utilise. Certes, c'est vrai, elle ne peut pas changer le monde, mais la plus humble pâquerette peut fleurir son arpent de terre.

    Prépare ta journée de demain comme si c'était la dernière que tu aies à vivre sous ce soleil. Alors elle sera peut-être la première d'une vie nouvelle.

    Tu as peu de possibilités, certes, mais elles te suffisent. Pose ta pierre, ainsi tu contraindras Dieu à construire la maison.

    Sème ta graine, Dieu devra bien la faire pousser. Panse le blessé, il faudra bien que Dieu le guérisse.

    Alors, un jour, un jour bientôt peut-être, la porte entr'ouverte de ta maison laissera passer tant de silence qu'il recouvrira les amertumes du jour, tant de lumière qu'elle envahira les ombres et les tristesses, et tant d'amour qu'il n'y aura plus ni cri, ni clameur, ni souffrance.

    Alain Houziaux


    0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour la présence de ton Église dans les lieux les plus pauvres, le témoignage humble et fécond de tant de chrétiens auprès des personnes les plus fragiles, la communauté de l'Arche de Jean Vanier, la communauté des Salésiens de Don Bosco, au service, en particulier, des jeunes en échec scolaire, les communautés religieuses, qui, au fil des siècles, ont été et sont aujourd'hui encore, "Église, hôpital de campagne", les personnes qui prennent soin de leur prochain.

    Seigneur, devant toi : P. sur son chemin d'éternité et ses proches, P., A. et A.-L., I., C. et sa famille, D., M. et sa santé, un pasteur confié à notre prière, V., M.-L., C., K., A. et sa famille, D. et sa famille, une personne victime de pédophilie confiée à notre prière, l'Église catholique qui, à travers le monde, vit un véritable tsunami.

     

  • Pause prière - pause regard du 13 septembre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    [Les disciples d’Emmaüs] se dirent l’un à l’autre : « Notre cœur ne brûlait-il pas en nous tandis qu’il nous parlait en chemin et nous ouvrait les Écritures ? »
    Luc 24, 32

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2018-09-13-feu.jpgBéni sois-tu, Esprit,
    De chuchoter à tout homme
    Qu'il est le bien-aimé de Dieu.

    Il y a ceux que tes feux dévorent,
    Ceux que tu couves sous la cendre,
    Ceux qui gémissent vers toi,
    Comme des branches incendiées,
    Ceux qui protègent entre leurs mains
    Une modeste lueur,
    Ceux qui se souviennent
    De ton étincelle, jadis,
    Et ceux qui l'ont oubliée ;
    Ceux que tu éclaires
    Et ceux qui s'enfument,
    Ceux qui n'ont plus d'âtre,
    Ceux qui ont le cœur en loques,
    Et dans la tête un grand abîme.

    Mais il n'en est pas un, ô Esprit,
    À qui, au travers de la nuit,
    Tu n'aies dit la Nouvelle,
    Et ne sache son âme façonnée
    Par ton amoureuse éternité.

    France Quéré


    0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour :
    l'appel à vivre ton Évangile au cœur de notre monde,
    l'appel à être proche des personnes les plus fragiles,
    l'appel à être des ambassadeurs de ta réconciliation,
    l'appel « à prier pour apprendre à aimer toujours plus ».

    Seigneur, devant toi : notre amie F. sur son chemin d'éternité ainsi que ses enfants et sa famille, R. en sa fête, A. et sa santé et son épouse, M. la mère de C. notre sœur, C., E., W., M.-T. et J.P en leur 50 ans de mariage, V., I., les personnes en recherche d'emploi, les détenus, les aumôniers de maisons d'arrêt, les personnes qui portent l'Évangile en prison, N. notre frère, J.-C., sœur M.-S., sœur A., frère G.



     

  • Pause prière - pause regard du 6 septembre 2018

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Nous reprenons, aujourd’hui, nos « Pause prière - pause regard » hebdomadaires avec sa prière et ses intentions de prières.
    Savez-vous qu’en vous inscrivant à la « Newsletter » ci-contre, vous recevrez un message à chaque nouvelle parution ?

    2018-09-06-RND.JPGCette semaine nous vous proposons l’émission « Ecclesia Magazine » du 5 septembre sur « Quelle pastorale pour les homosexuels dans l’Eglise ? » avec Nathalie de Wiliancourt, cofondatrice d’Homovox et notre prieur Jean-Michel Dunand. Voici le lien pour le podcast : https://radionotredame.net/emissions/ecclesia_magazine/05-09-2018/

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

     

    2018-09-06-La-Source.jpgDans la paix du cœur se dissipent les inquiétudes sur soi-même et tu vas jusqu'à découvrir à quel point tu te réalises dans une vie donnée. Tu t'interroges : mais où est la Source à laquelle puiser un tel élan ? Elle est dans la mystérieuse présence d'un Amour.

    Le plus important pour toi est de découvrir que Dieu t'aime. Là est la Source. Et son Amour est présence et pardon. Il t'aime, même si tu penses ne pas L'aimer. Et viendra un jour où tu Lui diras : « je T'aime, peut-être pas comme je voudrais, mais je T'aime ! »

    Par son Esprit Saint, le Ressuscité traverse, pour le transfigurer, même le plus déconcertant en toi. Les pessimismes que tu portes sur toi-même se dissolvent. Fais la chasse aux impressions sombres que peut secréter l'imagination. Et s'éclaire la paix du cœur.

    Chante mon âme : « je suis au Christ, je suis du Christ ! »

    Imperceptible changement au-dedans, la transfiguration de l'être se poursuit au long de l'existence. Elle donne de vivre dans le moment présent, elle fait de chaque jour un aujourd'hui de Dieu. Déjà sur la terre, elle est le commencement de la Résurrection, le début d'une vie qui n'a pas de fin.

    Pensais-tu qu'en toi le sable d'un désert avait recouvert l'amour ?

    Des déserts intérieurs, il y en a. Mais est-il nécessaire de s'y arrêter ? Sur une terre aride fleurit l'amandier.

    Et s'il y avait moins de déserts qu'on le suppose.

    Ainsi soit-il.

    Frère Roger de Taizé (1915-2005)

    Seigneur, nous te louons pour :
    la splendeur de ta création,0000 2017-01 Prière.jpg
    la grandeur de l'univers,
    notre maison commune, la terre,
    notre sœur l'eau,
    notre frère le feu,
    notre frère le vent,
    les montagnes, le règne minéral,
    le règne végétal,
    le règne animal,
    la femme, l'homme au service de la vie...

    Seigneur, devant toi : M.-P., E., A., C., E., I., P., R., A., A., frère M., nos Églises en quête de cohérence évangélique, les jeunes qui cherchent comme à tâtons ton visage, les personnes âgées qui souffrent de solitude, nos sœurs dominicaines de Béthanie, en ces jours où nous fêtons le bienheureux Jean-Joseph Lataste.

  • Pause prière - pause regard du 30 août 2018

    Les sœurs et les frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous au fil de cet été 2018. Nous reprendrons notre service des intentions de prière à la rentrée de septembre.

    Sur ce blog, vous retrouvez chaque jeudi notre « Pause prière - pause regard » avec la lecture d’un texte dans votre bible ou sur internet puis une prière extraite d’ « Éclats d’Évangile » de Marion Muller-Colard.

    Luc 18, 9-14
    ou
    https://lire.la-bible.net/lecture/luc/18/9-14/

     

    2018-été-Éclats-d’Évangile.jpgLa foi comme intranquillité

    Sois apaisé, mon Dieu, je ne suis pas tranquille
    je me sais disposée à tous les égarements
    je connais tous les travers sous lesquels ploie ma vigilance
    et si je suis justifié(e), c'est au seul regard de ta grâce

    Sois apaisé, mon Dieu, je ne suis pas longtemps dupe
    de ma propension à me sentir supérieure
    de mes satisfactions d'élève appliqué(e)
    de mon arrogance à vouloir me justifier moi-même

    Sois apaisé, mon Dieu, toi l'Inattendu
    tu es le garant de mon intranquillité.

  • Pause prière - pause regard du 23 août 2018

    Les sœurs et les frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous au fil de cet été 2018. Nous reprendrons notre service des intentions de prière à la rentrée de septembre.

    Sur ce blog, vous retrouvez chaque jeudi notre « Pause prière - pause regard » avec la lecture d’un texte dans votre bible ou sur internet puis une prière extraite d’ « Éclats d’Évangile » de Marion Muller-Colard.

    Luc 7, 11-17
    ou
    https://lire.la-bible.net/lecture/luc/7/11-17/

    2018-été-Éclats-d’Évangile.jpgLes entrailles de Dieu

    Je te loue, Seigneur, de n'avoir jamais donné de justification
    au mal mais d'avoir, en lieu et place de tout discours, exposé
    tes entrailles à la souffrance humaine

    Je te loue, toi le Dieu incarné, de t'être affranchi des prisons
    de nos théologies pour venir vivre
    dans les limites que pose un corps, le vertige de l'insécurité

    Je te loue, toi le Dieu d'ici et de maintenant,
    de supporter la déchirure de la vraie compassion de laisser
    à nos douleurs l'espace pour s'exprimer
    sans nous pousser pour ton confort,
    dans les bras d'une consolation préfabriquée

    Je te loue, toi le Dieu de la délicatesse, d'avoir pour nos blessures
    le respect d'un blessé
    et d'ouvrir, dans le même temps, le cercueil
    des jours où nous voulons nous enfermer.

  • Pause prière - pause regard du 16 août 2018

    Les sœurs et les frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous au fil de cet été 2018. Nous reprendrons notre service des intentions de prière à la rentrée de septembre.

    Sur ce blog, vous retrouvez chaque jeudi notre « Pause prière - pause regard » avec la lecture d’un texte dans votre bible ou sur internet puis une prière extraite d’ « Éclats d’Évangile » de Marion Muller-Colard.

    Matthieu 10,37-42
    ou
    https://lire.la-bible.net/lecture/matthieu/10/37-42/

    2018-été-Éclats-d’Évangile.jpgLe Christ d'abord

    Que serais-je sans toi qui vins à ma rencontre
    que serais-je sans toi que l'ombre de moi-même
    que le simple potentiel d'une vie retenue
    entravée par la peur et la quête maladive
    d'être vue et reconnue

    J'ai tout appris de toi jusqu'au sens de l'Amour
    qui dépasse de loin ce que je peux donner
    si je t'aime d'abord c'est pour pouvoir aimer
    pour que tu me soulages du joug de mon orgueil
    J'ai tout appris de toi jusqu'au sens de la Joie

    Que serais-je sans toi qu'un fantôme replié
    sur ses ombres connues
    sans toi qui ouvres ma vie
    vers la clarté perçante du Royaume imprévu.

  • Pause prière - pause regard du 9 août 2018

    Les sœurs et les frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous au fil de cet été 2018. Nous reprendrons notre service des intentions de prière à la rentrée de septembre.

    Sur ce blog, vous retrouvez chaque jeudi notre « Pause prière - pause regard » avec la lecture d’un texte dans votre bible ou sur internet puis une prière extraite d’ « Éclats d’Évangile » de Marion Muller-Colard.

    Luc 3, 1-6
    ou
    https://lire.la-bible.net/lecture/luc/3/1-6/

     

    2018-été-Éclats-d’Évangile.jpgUn nom par Dieu seul connu

    Tu as gravé nos noms dans la paume de ta main
    non pas les noms qui nous enferment dans la répétition
    mais un nom unique qui raconte qui nous sommes.

    Tu as gravé nos noms dans la paume de ta main
    Tu n'y as pas gravé nos codes génétiques
    mais la musique intime d'un nom
    par toi seul connu.

    Tu as envoyé ton fils comme pour ouvrir ta main
    qu'il y déchiffre pour nous ce nom que tu nous donnes.

    Tu as envoyé Jean-Baptiste pour désigner ce fils qui sait lire
    dans ta main.

    Il nous faudra peut-être une vie pour porter notre juste nom
    Mais ne permet pas, Seigneur, que nous entendions le tien
    sans qu'il nous déplace et ouvre en nous l'espace pour ta Parole.