Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard - Page 2

  • Pause prière - pause regard du 8 juin 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-06-07-Esprit.jpgViens, Esprit de Sagesse,
    que je sois assez FOU pour vivre les béatitudes.
    Viens, Esprit d'intelligence,
    que je sois assez humble pour te faire confiance
    sans tout comprendre.
    Viens, Esprit de conseil,
    que je sois assez souple pour m'adapter à ta volonté.
    Viens, Esprit de force,
    que je sois assez faible pour réaliser de grandes choses.
    Viens, Esprit de connaissance,
    que je sois assez aimant pour connaître
    la vérité de l'Amour
    Viens, Esprit d'affection filiale,
    que je sois assez petit pour me jeter
    dans les bras de mon Père.
    Viens, Esprit de louange,
    que je sois assez disponible pour que tu pries en moi.
    Viens, souffle de feu...
    Pour que je puisse « passer le feu à d'autres »,
    fais leur découvrir avec étonnement dans la banalité de ma vie,
    les fruits que tu y fais mûrir :
    « L’Amour, la joie, la paix, la patience, la bonté,
    la bienveillance, la foi, la douceur et la maîtrise de soi »
    (Ga 5, 22).

    Gaston Lecleir « Rythmes et spirales vers Dieu » – Ed. du Moustier

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour le don du Souffle en cette Pentecôte 2017, le don de l'unité, de la réconciliation, les petits gestes de paix partout dans notre monde, la marche dans le diocèse de Créteil le 10 juin prochain, le groupe « Se Parler », tous les groupes au service des personnes homosensibles et transgenres dans les diocèses.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour les victimes de la violence, de la haine à Londres, en Égypte, en Irak, en Iran et partout dans notre monde, O., O., C., toutes les jeunes personnes transgenres, notre sœur Diane en sa fête, H. sur son chemin d'éternité ainsi que son épouse et son petit garçon, C., A., K. en son anniversaire, S., L., une moniale confiée à notre prière, le mouvement des Focolori, Maria-Voce, sa présidente.

  • Pause prière - pause regard du 1er juin 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Les mots de la prière

    2017-06-01-Circulation.jpgLes mots de la prière sont comme le mobilier des lieux de célébration : ils doivent circuler, servir à d’autres, passer de main en main, de cœur en cœur, ils doivent s’échanger sous le manteau dans un sourire complice, se transmettre avec gourmandise, se chanter assez fort pour passer par-dessus les toits et emprunter une lucarne laissée ouverte pour rejoindre le cœur qui ce soir-là cherchait ses mots pour prier…
    Les mots de la prière n’appartiennent qu’à Celui qui les a soufflés au creux du cœur, il n’y a pas de copyright, de propriété quelconque – ils sont nés pour être libres, exhalés dans un souffle vers le Ciel et du même coup entrer en résonance avec tous les cœurs qui prient et qui espèrent, qui peinent et voudraient croire.
    Chaque âme connaît ses temps de balbutiements, voire de silence lourd, et ses temps de parole. Le peuple des enfants de Dieu doit être ce lieu de résonance infini où les mots germés dans le cœur des uns viennent fleurir dans le cœur d’autres, pour rejoindre, relever, faire grandir, dire une espérance – pour dessiner l’échelle qui monte au cœur du Père (ou Lui permet de descendre jusqu’à nous), pour rapprocher des bras, des mains du Fils – pour élever dans le Souffle infiniment doux de l’Esprit.
    La communion des saints est cet entrelacs de mots et de silences, de paroles et de creux, échangés d’âme à âme, partagés dans une confiance folle ou au milieu des craintes et des doutes, circulation sainte de tout ce qui dit et porte Dieu, pour infuser progressivement dans les cœurs et au sein même de toute l’humanité la lumière promise et offerte par Celui qui nous donne de pouvoir dire « Père… ».

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour la pasteure Emmanuelle Seyboldt, nouvelle présidente de l'Eglise protestante unie de France, les jeunes qui cheminent vers la confirmation, le baptême, R., M. et les personnes qui vont être ordonnés prêtre, pasteur, Natacha, les aumôniers d'hôpital, les personnes qui vivent, témoignent de ta compassion, qui prennent soin des plus fragiles.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour Marcelle, sur son chemin d'éternité, Rémi en son anniversaire, P., S., B., J.-D., M. et sa santé, notre sœur C. et sa communauté, nos sœurs dominicaines de Béthanie, sœur M.-A. leur nouvelle prieure générale, sœurs C. et A.-M., nos sœurs de sainte Clotilde en leur fête, S., S., J., R., C.

  • Pause prière - pause regard du 25 mai 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-05-25-le-Royaume.jpgSi tu as définitivement pris parti pour le Royaume en ne misant plus que sur lui, tu ne méprises pas les joies humaines, tu les vis, tu les assumes, mais pour les élever à la hauteur même de ta joie surnaturelle. Et c'est là seulement que les joies humaines ont la possibilité de donner toute leur mesure. Et lorsqu'elles viennent à te manquer, tu demeures imperturbable, nourri que tu es de la joie essentielle qui, elle, ne saurait jamais te faire défaut.

    Extrait de Aubes et lumières de Maurice Zundel

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour la retraite du Carrefour des Chrétiens Inclusifs, nos ami(es) de David et Jonathan, nos ami(es) de Réflexion et Partage, nos ami(es) de Devenir Un En Christ, tous les groupes qui cheminent dans nos diocèses pour l'accueil des personnes homosensibles et transgenres.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour les victimes de la violence à Manchester, les personnes homosensibles en Tchétchénie, la conversion des persécuteurs, S., S., M., C., M.-Y., C., P., O., J., la paix sociale et la réconciliation au Venezuela, la France en cette fête de sainte Jeanne d'Arc, les 9 millions de personnes pauvres vivant en France, les acteurs de la solidarité, de la justice ici et partout dans le monde.

  • Pause prière - pause regard du 18 mai 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    2017-05-18-du-pain-et-des-fleurs.jpgIl faut, pour vivre, du pain et des fleurs.

    Et dix paroles murmurées à l'oreille de la mer, quand le désert s'essouffle à nous tenir la main.

    Tu n'auras pas d'idoles, dit Dieu, et tu ne devras rendre compte à personne. Moi seul serai ton juge et ton maître. Tu ne mangeras pas, jamais, le pain de l'esclavage. Tu ne plieras pas l'échine. Tu seras libre comme le vent dans les joncs.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et l'absolue liberté de n'avoir sur terre aucun seigneur.

    Tu parleras pour toi-même. Ta parole sera claire et sincère, et tes yeux auront la transparence des lacs de haute montagne.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu te tairas devant les flatteurs pour mieux hurler devant les injustices.

    Tu ne courras pas après ton ouvrage comme si ta vie en dépendait. Tu t'arrêteras un jour, tu te reposeras. Tu prendras soin de toi-même.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu dormiras dans les bras de l'innocence.

    Tu t'enracineras dans ton histoire, aussi douloureuse soit-elle. Tu feras la lumière sur ce que les anciens t'ont gravé dans le cœur. Tu retourneras les secrets de famille en nouveaux commencements.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu te découvriras une tendresse pour ceux qui ont souffert avant toi.

    Tu ne tueras pas. Tu sauras que tu es responsable de tous ceux, êtres humains, animaux, océans et forêts, que ton mode de vie détruit.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu veilleras à ce que le blé et les fleurs ne soient pas cultivés par des paysans que ces cultures affament.

    Tu ne dévoreras pas ceux que tu aimes. Tu te tiendras loin de la jalousie. Tu n'accepteras jamais qu'un couple soit un lieu de violences. Tu dénonceras les maltraitances.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu veilleras à ce qu'il n'y ait pas de coups dans tes histoires d'amour.

    Tu ne t'accapareras pas la planète qui est donnée pour tous et toutes.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs. Tu ne prendras rien à personne, car le pain et les fleurs te seront toujours donnés.

    Tu ne mentiras pas. Tu ne dénigreras pas. Tu ne diras pas d'un autre des mots qui le feraient se sentir diminué jusqu'à ce que l'ombre l'épuise. Tu ne te permettras pas de colporter des on dit. Tu ne jugeras pas. Et tu porteras au cœur la nécessaire conviction que tous les êtres humains sont égaux en dignité.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu ne diras jamais, jamais, que le pain doit t'être réservé.

    Tu ne prendras pas les terres des autres, tu ne les changeras pas en grands champs de mort, tu ne puiseras pas dans ses cavernes, et tu ne feras pas la guerre, et tu n'asservira pas les fragiles et les pauvres.
    Il ne te faudra, pour vivre, que du pain et des fleurs, et tu laisseras choir tes privilèges comme un vieux manteau usé.

    Que du pain et des fleurs.
    C'est tout ce qu'il te faut pour vivre.
    Ton steak, ton GSM, ton compte en banque, l'asservissement des femmes et des migrants, le rejet des gens différents de toi, et la certitude de valoir plus que quelqu'un d'autre, tu n'en a pas besoin.
    De piller et asservir, tu n'en as pas besoin.
    De haïr et détruire, tu n'en as pas besoin.
    De te rendre indigne de la beauté du monde,
    Tu n'en as pas besoin.

    Il ne te faut, pour vivre, que du pain et des fleurs.
    Et dix paroles murmurées à l'oreille de la mer, quand le désert s'essouffle à te tenir la main.

    Françoise Nimal

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour la beauté de l'Eglise, la beauté des humbles qui, au quotidien, vivent l'Évangile, la beauté des petites communautés de base,
    la beauté et la fécondité des communautés monastiques, la beauté des femmes, des hommes qui voient Jésus en tout humain et agissent en conséquence.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour M.-L. et sa famille, S., F., T. sur son chemin d'éternité, A. et son épouse ainsi que leur petite fille I., G., Y., D. et sa famille, J., notre Sœur M., P., D., nos ami(es) du Refuge, N. et Frédéric, la lutte contre l'homophobie en milieu scolaire, le respect des personnes transgenres partout dans le monde.

     

  • Pause prière - pause regard du 11 mai 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie


    2017-05-04-Paix.jpgLa paix

    cette si fragile
    aile d'oiseau
    à peine
    un effleurement
    et déjà une passée
    une visée plus
    qu'une percée
    un éclat plus
    qu'en état
    un désir parfois
    calcinant
    un trop rare
    accomplissement
    Et lui en parle
    au présent comme
    d'une venue
    certaine
    d'une promesse
    qui a trouvé son lieu
    d'une offrande
    qui dissout la crainte
    Tout est
    dans sa manière
    de donner
    qui n'efface pas
    notre responsabilité
    mais relance
    notre vitalité
    à sauver
    ce qui n'est pas
    du monde
    mais le travaille
    en ses arcanes
    les plus sombres
    La paix ne sera
    jamais
    que l'appel
    à tresser serré
    ce fil de lumière
    qui relie les êtres
    au-delà
    de leurs ombres 2017-05-04-Paix.jpg
    à la haute
    clarté qui
    éclaire leur dignité
    veille sur leur liberté
    nourrit leur fraternité


    Francine Carrillo

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour la beauté de ta création, la beauté des animaux, la beauté de la flore, la beauté de l'humanité, l'engagement pour la sauvegarde de « notre maison commune », la conversion de notre regard pour accueillir ton Regard.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour A., M., A., J., M., N., M. et sa famille, R., D., C., les habitants du Soudan et des pays limitrophes en proie à la famine, la paix sociale au Venezuela, la réconciliation en France et en Europe, Emmanuel, nouveau président français et le futur gouvernement.

    À l'invitation du pape François, le 5 mai dernier, nous te prions de façon spéciale pour
    « les rigides qu'il y a dans l'Eglise, pour les rigides honnêtes comme saint Paul, qui ont du zèle, mais qui se trompent et pour les rigides hypocrites, ceux de la double vie, ceux de qui Jésus disait : ‘’Faites ce qu'ils disent, mais pas ce qu'ils font’’. »

  • Pause prière - pause regard du 4 mai 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    Pèlerins d’Emmaüs

    2017-05-04-Pèlerins-d’Emmaüs.jpgSeigneur Jésus, souviens-toi
    de cette petite maison là-bas à Emmaüs,
    et du bout du chemin qui y conduit quand on vient de la grand-route.
    Souviens-toi de ceux qu’un soir, tu abordas là-bas,
    souviens-toi de leurs cœurs abattus,
    souviens-toi de tes paroles qui les brûlèrent,
    souviens-toi du feu dans l’âtre auprès duquel vous vous êtes assis,
    et d’où ils se relevèrent transformés, et d’où ils partirent vers les prouesses d’amour...

    Regarde-nous.

    Vois, nous sommes tous pèlerins d’Emmaüs,
    nous sommes tous des hommes qui peinent dans l’obscurité du soir,
    las de doutes après les journées méchantes.
    Nous sommes tous des cœurs lâches, nous aussi.
    Viens sur notre chemin, brûle-nous le cœur à nous aussi.
    Entre avec nous t’asseoir à notre feu...
    Et qu’exultant de joie triomphale, à notre tour, nous nous relevions pour bondir, révéler.

    Abbé Pierre

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour les artisans de paix et de réconciliation dans notre monde, les communautés monastiques en Orient, Jean Vanier et les communautés de l'Arche, les personnes fragiles qui sont un reflet de ton visage.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour notre ami S. en sa fête, F., P., M., P., M., N., E. et sa famille, L., S., nos sœurs dominicaines de Béthanie, la paix sociale au Venezuela, les personnes engagées dans la vie politique en France et partout dans le monde.

  • Pause prière - pause regard du 27 avril 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-04-27-amis.jpgSeigneur, apprivoise-moi
    Tu sais bien que les hommes ont besoin d'amis.
    Ils ne peuvent pas vivre seuls.
    Alors, Seigneur, veux-tu être mon ami ?
    Pour cela, chaque jour, je viendrai m'asseoir près de toi.
    Je te regarderai, tu me regarderas.
    Il y a tant de choses dans un simple regard !
    Tu sais bien que moi, je ne sais pas parler,
    pas même à toi.
    C'est tellement embrouillé et compliqué
    ce qu'il y a dans mon cœur.
    Apprends-moi seulement à t'écouter dans le silence de mon cœur.
    Apprends-moi aussi que pour toi, je suis unique au monde.
    Tu sais bien Seigneur que j'ai besoin de toi pour vivre.
    Mon cœur a tellement besoin d'amour,
    alors accroche-le bien fort au tien
    parce que toi aussi, tu veux avoir besoin de moi.
    Et puis, Seigneur, si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l’autre.
    Je serai pour toi unique au monde,
    tu seras pour moi unique au monde.
    Partout où j'irai je te trouverai, ce sera merveilleux.
    J'irai vers les hommes avec toi,
    ils seront tous mes amis,
    tu m'apprendras à les aimer comme toi, tu les aimes
    et j'aurai besoin d'eux
    parce que toi, tu veux avoir besoin de moi
    et comment pourrai-je t'aimer si ce n'est à travers eux !
    Je serai pour toi unique au monde
    et tu seras pour moi, unique au monde
    Si tu m'apprivoises, chaque homme deviendra pour moi unique au monde
    parce qu'il est pour toi unique au monde.
    Son étoile, ce sera pour moi une de tes étoiles.
    J'aimerai les regarder le soir
    et si je sais bien regarder, avec mon cœur,
    je verrai qu'aucune ne se ressemble
    parce que chacune a sa place dans ton ciel
    et elles seront toutes mes amies.

    Seigneur pour que chaque homme devienne pour moi unique au monde,
    tu m'as donné ton grand secret.
    Le voici :
    « On ne voit bien qu'avec le cœur,
    l'essentiel est invisible pour les yeux. »
    Seigneur, apprivoise-moi, veux-tu être mon ami ?

    Sœur Emmanuelle Bailly

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour les jeunes engagés dans l'association Coexister, les jeunes au service de la paix dans notre monde, les visages de réconciliation sur le continent africain, nos frères de Taizé, les communautés et les fraternités qui vivent une réelle proximité avec les plus pauvres et les plus fragiles, nos ami(es) du Refuge.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour Xavier sur son chemin d'éternité, son compagnon, sa famille, la communauté de La Roche d'Or, notre sœur dominicaine Catherine en sa fête, nos sœurs dominicaines de Béthanie en chapitre général, notre amie B. et sa famille, A., A., L. et V., nos frères et amis Philippe, en leur fête, A. et nos ami(es) au Liban, notre croissance dans la charité, la fécondité du voyage en Égypte du patriarche Bartholomée 1er de Constantinople et du pape François, notre conversion à l'Évangile de la douceur et du respect.

  • Pause prière - pause regard du 20 avril 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

     

    2017-04-20-Résurection.jpgFerme les yeux, et entends Jésus te dire :
    Peu m’importe de ressusciter mille fois à Jérusalem si je ne ressuscite pas une fois avec toi dans ta chair.
    La réalité historique de ma résurrection resterait inachevée si elle ne prenait pas, ici, aujourd’hui, maintenant corps et vie en toi. Ma résurrection te demande une disposition intérieure. Devant ce tombeau ouvert, deviens-toi-même ouvert.

    Alors ferme les yeux et descends en toi, dans ce jardin intérieur, au lieu de cette parcelle sombre, si sombre qu’elle est le tombeau de ton histoire, le tombeau de ta vie, le tombeau de déjà ta chair,
    descends là au lieu de cette épreuve qui te plombe, quand la vie n’a pas donné les fruits attendus, – ah, c’est la vie dit-on, quand l’épreuve nous tombe dessus. Non, ce n’est pas la vie, c’est la mort qui fait son œuvre, qui vient planter son drapeau noir sur la vie qui sommeille en toi et qui cherche à se frayer un chemin depuis trop longtemps. Le Christ est descendu jusqu’aux entrailles de la terre pour venir nous récupérer dans nos tombeaux. Pour sauver cela aussi puisqu’il vient délivrer ta vie, toute ta vie.

    En ce tombeau encore fermé où souvent ton âme s’est désolée, laisse le Christ agir. Laisse-le sortir, laisse-le ressusciter, laisse-le faire de ce tombeau, le lieu de sa grâce et de sa puissance, de sa miséricorde et de son amour. Laisse-le être le vivant en toi, rebâtir mystérieusement ta chair, relever ta vie.

    Thierry Hubert op

     

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour les baptisés de cette fête de Pâques 2017, la fécondité spirituelle de cette année Luther, les femmes, les hommes et les jeunes engagés dans des actions humanitaires, les personnes qui luttent, partout dans le monde, pour le droit des femmes, les soignants, celles et ceux qui accompagnent les personnes en fin de vie.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour notre frère M.-S. en sa fête, nos amis M., C. et sa santé, G. sur son chemin d'éternité, H., C., A., A. et sa famille, petite sœur C. et sa fraternité franciscaine, H., J.-P., V. et sa santé, A. et nos ami(es) du Liban, les personnes de notre peuple sur le continent africain et à l'est de l'Europe, les personnes qui exercent une responsabilité politique.


  • Pause prière - pause regard du 13 avril 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-04-13-Céne.jpgCe soir-là,
    quand le Christ brise le pain,
    verse le vin et se met à genoux
    pour laver les pieds des apôtres,
    il accomplit des gestes prophétiques :
    il ouvre sur une réalité nouvelle,
    il livre le sens de sa vie
    et il la mène jusqu'au bout de la fidélité.

    Il accepte d'être déchiqueté
    et d'être écrasé
    afin d'éveiller la terre à un autre Esprit.
    Il se met à genoux
    afin d'inverser les fondements
    et l'ordre du monde.
    Il donne sa vie
    pour que le Bonne Nouvelle annoncée
    depuis le commencement,
    continue de résonner dans le cœur des hommes.

    Cette Bonne Nouvelle dit :
    que Dieu ne contrôle pas les hommes,
    mais leur ouvre les bras,
    comme une Mère ou un Père,
    que les choses importantes
    se passent dans le secret,
    à l'intérieur, que l'homme
    est plus important que la Loi,
    qu'aucune Loi ne mérite
    qu'on lui sacrifie un homme,
    que le pardon finit par vaincre toute violence,
    que la miséricorde est la clé du bonheur,
    que la douceur est une béatitudes,
    qu'aucun péché ne souille définitivement,
    qu'aucune exclusion n'est justifiée,
    que la grandeur consiste à se courber
    pour être à la hauteur des plus petits,
    que le service est l'unique façon
    d'être grand devant Dieu,
    que Dieu ne demeure
    dans aucune église ni cathédrale
    mais qu'il marche sur la terre des hommes,
    qu'il n'y a pas de pain ni de richesses
    qui ne doivent être partagés !

    Quand le Christ dit :
    Prenez et mangez ce pain, mon corps,
    prenez et buvez ce vin, mon sang,
    il dit à ses amis :
    Prenez ma façon de vivre !
    Accueillez ma Bonne Nouvelle !
    Laissez-la nourrir votre vie.
    Vivez de mon Évangile.
    Mangez ma Parole, qu'elle soit votre force.
    À votre tour soyez des Christ !

    Célébrer l'Eucharistie en vérité
    entraîne en nous
    une réelle transformation de l'être.


    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour les gestes, les paroles de paix en notre monde, les personnes qui luttent pour une plus grande justice sociale, les moniales, les moines, les ermites, les priants, les croyants qui, dans toutes les religions, travaillent pour l'unité, la réconciliation.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour les pasteurs de toutes les Églises, B., J.-D., notre frère B. et sa santé, M., C., J., M. sur son chemin d'éternité, A., S. et son service au sein de notre Communion, Jules en sa fête, la paix en République centrafricaine, nos sœurs et frères chrétiens coptes, les victimes des attentats en Égypte, la fécondité spirituelle de ces fêtes pascales 2017.

  • Pause prière - pause regard du 6 avril 2017

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2017-04-06-barbelé.jpgIl n'y a pas d'homme condamné

    Si quelqu'un se trouve alors sans Dieu,
    sans pensée, sans images, sans mots,
    reste du moins pour lui
    ce lieu de vérité :
    aimer son frère qu'il voit.

    S'il ne parvient pas à aimer
    parce qu'il est noué dans sa détresse,
    seul, amer, affolé,
    reste du moins ceci :
    de désirer l'amour.

    Et si ce même désir
    lui est inaccessible,
    à cause de la tristesse et de la cruauté
    où il est comme englouti,
    reste encore qu'il peut désirer
    de désirer l'amour.

    Et il se peut que ce désir humilié,
    justement parce qu'il a perdu
    toute prétention, touche le cœur
    du cœur de la divine tendresse.

    Maurice Bellet, Incipit (DDB)

    2017-01-00-Nous-prions.jpgPère, en Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te rendons grâce pour nos sœurs du Carmel de Chambéry, la fécondité de leur chemin en Savoie, le ministère de tous nos pasteurs, la générosité, la prière, l'action de tant de personnes dans l'Eglise.

    Père, par Jésus le Christ, dans l'Esprit-Saint, nous te prions pour frère M. en sa fête et sa santé, notre sœur A.-M., H. et sa santé, J., G., G. et sa santé, les éducateurs, les assistants sociaux, un frère en souffrance confié à notre prière, N., M.-L. et sa famille, nos sœurs du Carmel de Chambéry dans cette nouvelle étape, la paix, la réconciliation dans notre monde.