Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Message du prieur - Page 4

  • Semaine de prière de l'unité des chrétiens mardi 17 janvier 2012

    Œcuménisme signifie « toute la terre habitée », toutes les femmes, tous les hommes sur la terre.
    Pas de recherche d'unité chrétienne sans une volonté d'aller partout et de se rejoindre les uns les autres.

    Pour notre Communion Béthanie, l'œcuménisme n'est pas une option. Il est constitutif de notre « charisme ».

    A notre juste place, nous souhaitons actualiser une pastorale œcuménique pour tous les chrétiens, enmere amma.jpg particulier pour celles et ceux de notre peuple, personnes homosensibles et transgenres, qui nous conduisent à devenir ferment de communion dans toute l'humanité.

    Au sein de notre démarche contemplative chrétienne, que tous aient leur place !

    Cette année 2012, notre pause méditation du lundi sur ce blog sera offerte par nos sœurs et frères issus de la Réforme.

    Je sais que cette route n'est pas évidente au quotidien, pour moi le premier. Seul le Christ-Jésus est notre unité.

    Nous n'oublierons pas cette parole de notre frère Roger+ de Taizé :
    « Il n'y a pas de réconciliation sans des renoncements réciproques. Au jour où se réalisera entre chrétiens une communion visible, il faudra bien mourir à ce qui a le plus marqué la famille où l'on vivait pour un temps, en un lieu » in Dynamique du provisoire (p. 128).

    Nous vivrons l'audace d'ouvrir des portes vers TOUS les autres.
    Nous serons étonnés dans l'au-delà de rencontrer ceux qui, sans connaître le Christ en ont vécu à leur insu.

    Prière pour l'unité, non pour une semaine, mais au fil des jours.
    Chemin d'humilité et de confiance en soi-même, en nos soeurs, frères, en notre Dieu,
    Père, Fils, Esprit-Saint : COMMUNION.
     

    Frère Jean-Michel+
    prieur de la Communion Béthanie.



  • Message du prieur

    Au seuil de cette nouvelle année scolaire et pastorale, je me permets de vous inviter à écouter l'émission Grand témoin de Béatrice Soltner, mardi 6 septembre 2011 à 21h, sur RCF (Radios chrétiennes francophones).

    Liste des fréquences en fonction de votre ville ici.
    Si vous ne pouvez écouter l'émission en direct, les podcats sont disponibles ici pour une réécoute quand vous le souhaitez.


    Notre dialogue a porté sur mon livre-témoignage Libre, de la honte à la lumière (Presses de la Renaissance) et sur notre Communion Béthanie.
     
    jmichel.jpgQue chaque matin le monde devienne neuf pour nous, voilà la grande fidélité !
     
    Bien à vous,
    votre frère,
    Jean-Michel+

     


  • Pourquoi la Communion Béthanie a-t-elle un prieur ?

    L’unité et la responsabilité de notre Communion Béthanie est assurée aujourd’hui par notre frère Jean-Michel, que nous appelons prieur alors qu’il est laïc. Pourquoi ce nom ?

    Jean_Michel_Dunand.jpgLe nom de prieur est apparu au 13e siècle chez les Dominicains, les Franciscains et les Carmes pour désigner le frère responsable de la communauté. Ces nouvelles pousses de l’Église souhaitaient alors manifester qu’elles étaient des communautés de frères dont l’un d’eux était au service des autres. En cela, ces religieux se distinguaient de la forme de vie monastique pour laquelle l’Abbé est, non pas le frère, mais le père des autres moines qui entretiennent avec lui une relation filiale.

    Mais le nom de prieur a vite désigné le responsable de communautés de laïcs, comme les pénitents et d’autres associations de fidèles. Le prieur est le premier de cordée, celui qui assure la fonction de serviteur de la communion. Son nom vient donc de ce qu’il a priorité de service au sein de la communauté.

    Dans le cadre de notre Communion Béthanie, le nom de prieur n’est donc pas entendu dans le sens que lui donnent les communautés religieuses, mais dans le sens reçu et vécu dans les associations de laïcs, au sein desquelles le prieur est le frère qui a en priorité la mission de servir la communion.

    Le prieur de la Communion Béthanie reçoit ainsi, avec ce titre, la charge de veiller le premier à la croissance de la charité, à l’épanouissement de chacune et chacun, à la sauvegarde du charisme de pudeur et de discrétion que nous voulons caractéristiques de notre communion d’alliance. S’il passe en priorité, c’est parce que sa priorité, ce sont les autres ! Sa façon toute personnelle de se le rappeler et de le signifier aux autres est l’habit blanc qu’il a souhaité porter. Il ne s’agit pas pour lui de « jouer au moine », mais bien de continuer à porter l’habit de service, reçu au baptême et dont la brûlante mission tisse le quotidien.

    C’est au fond rendre visible le cœur de l’Évangile, que résumait si bien Emmanuel Levinas dont la pensée s’est concentrée sur l’altruisme :

    « La seule valeur absolue, le contenu même de toute foi est le fait de donner priorité à l’autre sur soi-même ».


    Le Conseil de la Communion Béthanie
    Brigitte, Jean-Michel, Philippe, Pierre, Stéphane.

     

  • Vœux 2011 du frère prieur de la Communion Béthanie

    Au seuil de cette nouvelle année, dans un profond respect et avec une certaine audace, je paraphrase un extrait du testament du frère Christian de Chergé :

    voeux foret.jpg« Au jour d'éternité sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité.
    Voici que je pourrai, s'il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père, pour contempler avec lui ses enfants : personnes homosensibles et transgenres du monde entier, tels qu'ils les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de sa Passion, investis par le don de l'Esprit dont la joie secrète sera toujours d'établir la communion et de rétablir la ressemblance en jouant avec les différences.
    »
     
    Lumineuse année 2011, dans la grâce et l'élégance de notre Dieu :
    Père, Fils et Esprit-Saint : Amour infini !

     
    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.

  • Un cri du frère prieur : personnes transgenres

    Je viens d'écouter, de regarder, avec le cœur, l'émission Changer de sexe, pour un instant ou pour la vie diffusée sur France 4, dimanche 11 octobre. Joie et fierté de voir, de contempler notre grande amie Anne-Gaëlle.

    J'entendais il y a quelques jours sur Radio Vatican cette expression :
    « théorie du genre ».

    Notre Communion Béthanie ne théorise pas, elle rencontre des personnes, elle vit avec des personnes. Les personnes transgenres ne sont pas des théories, ce sont des filles et des fils de notre Père, aimés par le Christ-Jésus, vivifiés par le Souffle de Dieu.

    Notre Communion Béthanie veut leur exprimer, plus par nos actes que
    par nos paroles :
    « Tu as du prix à mes yeux.
    Là où tu es je suis. »


    main tendue.jpegN'est-ce pas le chemin même de Jésus : Emmanuel, Dieu avec nous ?
    Notre Pape Benoît XVI écrivait ces derniers jours : « La mission de l'Eglise consiste à contaminer d'Espérance tous les peuples. » (Journée mondiale des missions 2009.)

    Et donc, contaminer d'Espérance le peuple des personnes transgenres du monde entier; oui ou non ?

    Alors, sœurs, frères, amies, amis, j'ai l'audace de vous demander de prier pour que notre Communion accueille de nombreuses et saintes vocations de personnes transgenres.
    Où trouveront-elles dans notre Église un lieu vivifiant, un lieu de VIE ?


    Notre Communion Béthanie n'est pas appelée à être « présentable », mais à répandre le parfum d'Amour de l'Évangile, en elle, je veux que l'exclu devienne l'élu.

    Ainsi soit-il.

    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.

     

  • In memoriam

    Yalla! En marche... Jamais stop!
    Jean-Michel tu trouveras le soleil dans le cœur des pauvres et des petits, toujours...

    Sr Emmanuelle au Fr Jean Michel,
    décembre 2005+

    Soeur Emmanuelle.jpeg

    MERCI ma, notre sœur Emmanuelle A DIEU,
    Votre petit frère Jean-Michel+

  • "Oui, il est bon, il est doux pour des frères de vivre ensemble et d'être unis !"

    Ce verset du psaume 132 que les membres de la Communion Béthanie prient chaque jour dans leur "petit office" a pris pour moi ces derniers jours un relief saisissant.
    En effet, avec ma sœur Brigitte et mon frère Stéphane, j'ai eu la joie de rencontrer des membres de David et Jonathan à Montpellier, et des membres de Devenir Un En Christ, à Paris.
    Il est bon, avec nos approches distinctes, parfois proches, parfois différentes, de constater que nous sommes tous au service du respect radical de la personne.
    Acueillir un regard toujours neuf pour ne jamais enfermer l'autre dans ce que je crois savoir de lui.
    Accueillir le Regard de Jésus lui-même : regard dont la profondeur nous plonge dans les larges et exigeants espaces de la Miséricorde.
    La Communion Béthanie souhaite graduellement et résolument laisser résonner sa note singulière : le chant harmonieux et modeste de la vie contemplative.
    Je garde tous ces visages rencontrés dans le secret de ma prière et remercie notre Seigneur Jésus pour ces rencontres riches de promesses pour le présent et l'avenir.
    Nous prions les unEs pour les autres afin d'accuillir la Parole toujours neuve qui rejoindra les femmes et les hommes de notre peuple.
    Merci à chacune et à chacun pour la qualité de votre accueil qui me parle de l'accueil de Jésus.


    Bien cordialement,
    en Jésus le Christ,
    votre frère Jean-Michel,
    prieur de la Communion Béthanie.