Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carême - Page 3

  • Carême 2015, 3e dimanche, 8 mars

    A peine redescendus de la montagne, avec encore dans les yeux le visage de Jésus transfiguré,
    Nous voilà plongé.es au cœur de la ville et c’est la colère de Jésus, inhabituelle, qui en ce troisième dimanche de carême retentit à nos oreilles :
    « Cessez de faire de la maison de mon père une maison de commerce. »

    Jesus marchends du temple.jpgEt si au cours de ce chemin vers Pâques, je faisais une pause.

    Et si cette semaine, je décidais de faire le ménage dans mon temple intérieur
    Afin de regarder de plus près ce qui fait obstacle à ma relation avec le Christ,
    Ce qui est faussé dans ma relation aux autres : l’orgueil, la vanité, l’indifférence, le mensonge, la jalousie, la vaine gloire,
    De chasser aussi de ma vie les marchands de plaisirs futiles, les marchands d’illusions,
    De me désencombrer de mes peurs, de mes ruminations,
    De balayer ma tristesse, ma fatigue, mes replis sur moi, mes découragements,
    De m’attacher à prendre soin de moi, de mon corps, à me respecter.

    Seul.e, je ne peux y arriver.

    Mais, toi le Dieu de tendresse et de miséricorde, tu m’accueilles et tu m’aimes tel.le que je suis,
    Toi, qui m’as formé.e les reins,
    Qui m’as tissé dans le sein de ma mère,
    Toi qui m’as façonné.e dans le secret…

    Car c’est dans le cœur de l’Homme que Dieu veut faire sa demeure.

    Alors ce grand ménage de printemps nous ouvrira-t-il à la rencontre de Celui qui se loge au plus profond de nous-mêmes ?


    Anne-Marie,
    sœur de la Communion Béthanie.



  • Carême 2015, 2e dimanche, 1er mars

    Changement d’horizon pour ce deuxième dimanche de carême.
    Nous laissons le désert pour emprunter le chemin de la montagne.


    Jésus nous invite à prendre de la hauteur, non pas seul mais en bonne compagnie.
    Moment d’amitié, d’intimité, de prière.

    transfiguration 2.jpgJoie de contempler l’éclatante beauté qui s’offre devant nous.
    La grandeur de ces paysages nous renvoie à notre petitesse aussi.
    L’immensité de cette blancheur appelle au silence.

    Saurons-nous nous taire pour entendre Celui qui frappe à la porte de notre cœur et qui nous dit :
    «Tu es mon fils, ma fille bien-aimée, en toi j’ai mis ma confiance» ?

    Celui qui nous  murmure à l’oreille : «Revenez à moi de tout votre cœur, car je suis un Dieu de tendresse.»


    Anne-Marie,
    sœur de la Communion Béthanie.



  • Carême 2015, 1er dimanche, 22 février

    Depuis mercredi, nous avons pris la route vers Pâques,
    Chemin qui nous entraîne en ce premier dimanche au désert.


    Pour un commencement, le chemin s’annonce rude.desert 1.jpg
    L’étendue, la chaleur, le vent, l’aridité, la solitude nous font- ils peur ?

    Entendons-nous l’appel à la conversion ?
    Convertis-toi et crois à l’Évangile nous dit saint Marc.

    N’ayons pas peur ! Dieu nous rejoint.
    Avec nous, Il traverse nos enfermements,
    S’enfonce dans nos isolements.
    Comme nous, Il éprouve la faim et la soif,
    Mais il vient aussi assouplir nos raideurs, désarmer nos violences, habiter nos silences, remplir nos déserts, pacifier notre être.

    Alors, humblement, avançons dans le désert à la rencontre de Celui qui nous crée, nous recrée, nous entoure de sa douceur et de sa tendresse.
                                              
    Psaume 24
    Seigneur, enseigne-moi tes voies,
    Fais-moi connaître ta route.


    Anne-Marie,
    sœur de la Communion Béthanie.



  • Carême 2015, mercredi des cendres

    Ce Mercredi des cendres, qui marque l’entrée en carême, nous invite pleinement à nous tourner vers Dieu et à emprunter le chemin qui nous conduira vers Pâques, pour revêtir avec le Christ la tenue du Ressuscité.

    40 jours nous sont donnés pour suivre un chemin :
    Chemin de conversion
    Chemin de foi
    Chemin de confiance
    Chemin de résurrection.

    C’est dans la prière, le jeune et le partage, vécus dans la discrétion et l’humilité à l’image de notre communion Béthanie que Dieu nous appelle à prendre notre bâton de pèlerin.

    mercredi_cendres.jpgEt si sur la route je me laissais chercher par le Christ ?
    Et si sur la route je me laissais regarder par le Christ ?
    Et si sur la route je me laissais aimer par le Christ ?
    Et si sur la route je me laissais servir par le Christ ?
    Alors je pourrai aimer comme Lui.
    Je pourrai servir comme Lui.

    Montre-moi Seigneur ce chemin d’Amour pour qu’au matin de Pâques, dans la joie de la rencontre je reconnaisse le Ressuscité.


    Anne-Marie,
    sœur de la communion Béthanie.



  • Carême dans la Ville 2015, la retraite en ligne des Dominicains

    Nous ne venons pas comme des justes parmi les pécheurs, comme des gens qui ont conquis des diplômes parmi les gens incultes; nous venons parler d'un Père commun, connu des uns, ignoré des autres; comme des gens qui ont eu la chance d'être appelés à croire, de recevoir la foi, mais de la recevoir comme un bien qui n'est pas à nous, qui est déposé en nous pour le monde : de cela découle toute une façon d'être.
    Madeleine Delbrêl

    carme au desert.jpgLa Communion Béthanie vous recommande Carême dans la ville 2015, à partir du mercredi des Cendres, 18 février 2015. Il est conduit par les frères de Lille de la Province Dominicaine de France.

    Cette année, le thème sera une parole de Jésus adressée à ses disciples quand débute sa Passion :
    « Pour que ma joie soit en vous ! » Évangile selon saint Jean, chapitre 15, verset 11.

    Pour vous inscrire, vous pouvez vous rendre sur le site Carême dans la Ville.

    Chaque dimanche du Carême, Anne-Marie, notre sœur, vous proposera un bref texte de méditation jusqu'à Pâques 2015, le 5 avril.

     

     

     

  • Dimanche de Pâques

    Matin de Pâques, Alléluia! 
    Jour de la Résurrection, JOIE!

    Courons avec Marie-Madeleine et laissons-nous surprendre.
    Frères et sœurs, allons proclamer la Bonne Nouvelle : Christ est ressuscité. Il est vraiment ressuscité. En ce matin heureux, osons proclamer qu’avec Jésus ressuscité, tout redevient possible. La Bonne Nouvelle est faite pour être proclamée dans le monde entier. Malgré nos doutes, nos traversées laborieuses et stériles, malgré nos efforts, nos hésitations et nos lâchetés, demandons-Lui d'ouvrir la porte de nos cœurs fermés pour qu'Il puisse y entrer.

    2014 04 20 Dimanche de Pâques.jpg










    Seigneur Jésus, aiguise nos regards d'hommes et de femmes pour que nous apprenions
    à discerner les signes d’espérance,
    Fais-nous sortir de nos peurs pour que nous allions
    dire à tous que Dieu est un père aimant
    qui nous appelle à partager sa vie. 

    Joyeuses Pâques!

    Christine,
     sœur de la Communion Béthanie.


  • Carême 2014, 6ème dimanche de Carême

    Avec toute l'Eglise, nous célébrons la gloire du Christ, avec son entrée triomphale dans Jérusalem, mais aussi avec sa passion, nous acclamons le Christ sauveur des hommes. Préparons-nous à suivre Jésus dans sa passion jusqu'à la croix pour avoir part à sa résurrection et à sa vie.
    Si nous savions le don de Dieu! Toute notre vie devrait être un acte perpétuel d'adoration. Demandons-lui la grâce de comprendre son "j'ai soif" et d'y répondre par une charité sans borne.

    2014 04 13 Carême -6ème dimanche.jpg








    Jésus, mon bien aimé
    Tous ceux qui te voient te bafouent et t'humilient.
    Je t'en supplie mon Seigneur et mon Dieu
    rends-toi de par ton chemin de croix et ton crucifiement
    présent à nos âmes.
    Qu'elles s'enflamment d'amour!
    Puissions-nous, unis d'un même esprit
    enlacer ta croix de gloire!

    Christine,
    sœur de la Communion Béthanie.


  • Carême 2014, 5ème dimanche de Carême 6 avril

    <Pâques se fait proche et le temps du Carême touche à sa fin. Que la miséricorde du Christ nous remette sans cesse debout dans notre entière liberté d'enfants de Dieu. Laissons-nous aimer par LUI dans l'espérance de notre propre résurrection. Sachons aussi l'implorer, être mendiants de son amour et de sa grâce.
    Changeons nos cœurs
    Avec Saint Paul, nous tâcherons de ne pas rendre le mal pour le mal mais essaierons de vaincre le mal par le bien.

    2014 04 06 Carême -5ème dimanche.jpg








    Jésus, tu es venu proclamer la vérité
    Et libérer les hommes de tout ce qui les rendait esclaves.
    Si nous demeurons dans ta parole,
    Ton esprit de vérité nous fera goûter
    Jour après jour
    La gratuité du don de Dieu.

    Christine, sœur de la Communion Béthanie.


  • Carême 2014, 4ème dimanche de Carême

    Lorsque Saint Benoît parlait du Carême à ses moines, il ne leur parlait pas d’abord de privation ou de mortification. Sa préoccupation n'était pas de savoir ce qu'ils auraient ou n'auraient pas dans leurs assiettes, mais ce qu’ils auraient dans le cœur ! Saint Benoît ne leur souhaitait qu'une chose « retrouvez la joie du désir spirituel » ! À travers la solitude, le silence et la soif du désert, c’est à cette joie que nous convie le Carême.

    2014 03 30Carême -4ème dimanche.jpg

     

     

     

     




    Écoute le silence du désert
    Entre dans la nudité du face à face
    Avance entre l'ombre et la lumière
    Apprends à marcher à un autre rythme
    Apprends à regarder les autres pour regarder Dieu
    Pour écouter sa parole
    Et la laisser faire son œuvre.
    Que veux-tu vraiment mon frère?
    Véritablement quel est l'essentiel de ta vie?
    De quoi as-tu vraiment faim?


    Christine, sœur de la Communion Béthanie.


  • Carême 2014, 3ème dimanche de Carême

    « Ferme les yeux, recueille-toi un instant dans le sanctuaire de ton cœur, le ciel de ton âme » disait la bienheureuse Elisabeth de la Trinité.

    2014 03 23 Carême -3ème dimanche.jpg






    Invitation à attendre le temps qu’il faudra jusqu’à ce que parvienne à notre oreille intérieure, profonde, le son discret du silence. Fermons les yeux. Écoutons la Parole qui, dans son silence, nous parle du Père. À l'image du Christ traversant le désert, résistant au tentateur pendant 40 jours, nous aussi sommes appelés à faire pénitence et à recentrer nos vies sur le Seigneur. Il est évident que nous ne pouvons pas empêcher une pensée de nous traverser. Il est si tentant de se laisser avoir par le découragement, les insinuations, les propos allusifs ou pas clairs, par ce que nous nous imaginons ou croyons savoir d'avance. Jésus est là à nos côtés pour nous redire que rien n’est impossible à ses yeux et que le pardon de son Père nous attend. Poursuivons notre marche à travers  le désert pour aller à la rencontre de Dieu, tentons ce chemin de conversion. Notre péché n'est pas le résumé de notre vie. Que ce chemin de Carême nous permette de rester en capacité d'éveil.


    Christine, sœur de la Communion Béthanie.