Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carême 2017, 2ème dimanche, 12 mars

« Jésus prit avec lui Pierre, Jacques et Jean, et il les emmena à l’écart » …


2017-03-12-A-l'écart.jpgNous continuons notre chemin de Carême, à l’écart, chacun(e) et tous ensemble.
À l’écart, pour un retour en soi, pour un cœur à cœur avec Dieu.
À l’écart, par la prière, le jeûne et le partage.
À l’écart, pour bientôt « monter à Jérusalem » et y accompagner Jésus.
À l’écart, pour "re-venir" à l’essentiel : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu … et ton prochain comme toi-même ». 

 

2017-03-12-Thérèse-1.jpgNotre sœur Thérèse l’a compris : « Il n'y a que l'amour qui puisse nous rendre agréables au Bon Dieu ... cet amour est le seul bien que j'ambitionne ».
« Vivre d’Amour », c’est notre vocation. Car Dieu, qui n’est qu’Amour, nous a créés par amour, et pour aimer.
« Je ne puis craindre un Dieu qui s’est fait pour moi si petit. Je l’aime ! Car il n’est qu’Amour et Miséricorde !... » Aimer, c’est accepter d'être aimé… Infiniment. Sans condition. Pour toujours.

Aimer, c’est croire que Dieu est bon "quand même". « Je chante ce que je veux croire » dans la nuit de la foi, dans la tentation du doute, du désespoir et du blasphème.

Aimer, c’est croire que Dieu a soif de mon amour, si pauvre soit-il par lui-même. « Voilà donc tout ce que Jésus réclame de nous, il n'a point besoin de nos œuvres, mais seulement de notre amour ... Ah ! je le sens … il trouve, hélas ! peu de cœurs … qui comprennent toute la tendresse de son Amour infini ».

Aimer, c’est s’aimer soi-même. « Il est plus facile que l'on croit de se haïr. La grâce est de s'oublier. Mais si tout orgueil était mort en nous, la grâce des grâces serait de s'aimer humblement soi-même, comme n'importe lequel des membres souffrants de Jésus Christ » (Bernanos - Journal d'un curé de campagne).

Aimer, c’est essayer d’aimer… C’est aimer "quand même", « semant la paix, la joie dans tous les cœurs » … "Aimer quand rien n’est aimable" ! (Bienheureux Maurice Tornay - martyr au Tibet 1910-1949).
« Vivre d'Amour, c'est essuyer ta Face, c'est obtenir des pécheurs le pardon » ...

Aimer, c’est demander la grâce d’aimer ...

« Divin Jésus, écoute ma prière, par mon amour je veux te réjouir.
Tu le sais bien, à toi seul je veux plaire. Daigne exaucer mon plus ardent désir.
Du triste exil j'accepte les épreuves, pour te charmer et consoler ton cœur.
Mais en amour change toutes mes œuvres, Ô mon Époux, mon Bien-Aimé Sauveur …
Divin Sauveur, à la fin de ma vie, viens me chercher, sans l'ombre d'un retard.Ah ! montre-moi ta tendresse infinie et la douceur de ton divin regard.

2017-03-12-Thérèse-2.jpg

Avec amour, oh ! que ta voix m'appelle, en me disant : Viens, tout est pardonné.
Repose-toi, mon épouse fidèle, viens sur mon cœur, tu m'as beaucoup aimé ».

Sylvain, ami de la Communion Béthanie

Écrire un commentaire

Optionnel