Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Carême 2017

« Oh ce regard, je ne l'oublierai jamais ! »

2017-03-01-enfant-réfugié.jpgConnaissez-vous ce chant de Noël Colombier que je chantais en aumônerie de collège lorsque j'étais adolescent ?
Ce chant parle de l'amour de Jésus qui se cristallise dans son regard.
Un regard qui aime, qui espère.
Un regard d'infini respect posé sur les êtres, sur la création.
J'aime ce chant ! En boucle, il m'arrive encore aujourd'hui de le chanter avec une sœur de notre Communion Béthanie : https://www.youtube.com/watch?v=YYqSclWXB9s

Dans ma chair, je viens de vivre ces paroles :
Dimanche 19 février à 16h., je suis dans le TGV Paris-Montpellier.
Je viens de vivre une rencontre lumineuse et tellement profonde avec notre conseil.
À peine arrivé dans le train, je me rends aux toilettes.
Toutes les toilettes sont fermées. J'attends patiemment le contrôleur. Il arrive et déverrouille les portes...
J'entre... Un enfant est là, assis, caché, apeuré.
Oh, ce regard, je ne l'oublierai jamais ! Oh ce regard, je ne l'oublierai jamais !
Il me fait comprendre qu'il est malade, il ne parle pas français.
Le contrôleur est encore là. Il appelle un collègue.
Très vite, nous comprenons que cet enfant est un jeune migrant qui a réussi à se cacher là.
Il est admirablement pris en charge par le personnel de la SNCF. Il descendra en gare de Valence... Je ne le reverrai plus.

Petit, ton regard ne me quittera pas durant ce carême 2017 et bien au-delà.
Au cours de ce temps de grâce, souvent, je prierai : « Seigneur, je suis l'aveugle sur le chemin, guéris-moi, je veux te voir »

Notre Communion Béthanie n'a pas vocation à entrer dans les débats partisans ou idéologiques.
En France, dans les mois qui viennent, chacun(e) se positionnera selon sa conscience, selon sa réflexion.

Ceci-dit, nous n'accepterons jamais, au nom de l'Évangile de Jésus, un modèle de société qui exclurait l'autre.
Avec moi, voulez-vous laisser le message du pape François, pour le carême 2017, faire son chemin en vous ?

« ... Ouvrir la porte de notre cœur à l'autre car toute personne est un don, autant notre voisin que le pauvre que nous ne connaissons pas... Ouvrir la porte à ceux qui sont dans le besoin et reconnaître en eux le visage du Christ. Chacun de nous en croise sur son propre chemin. Toute vie qui vient à notre rencontre est un don et mérite accueil, respect, amour. La Parole de Dieu nous aide à ouvrir les yeux pour accueillir la vie et l'aimer, surtout lorsqu'elle est faible... »


C'est un ami de notre Communion Béthanie qui nous accompagnera pendant ces dimanches de carême, jusqu'aux fêtes pascales.
À travers lui, j'exprime ma vive gratitude à tous nos ami(es) qui prient avec nous et pour nous.

Saint carême 2017 à chacun(e) !

Jean-Michel+, frère prieur de la Communion Béthanie

Commentaires

  • Merci Jean-Michel?
    de te lire, j'emporte dans mon coeur et mes prières le petit garçon du train.
    Bon chemin de carême à toi,
    sois béni, ainsi que toutes les personnes membres de la Communion Béthanie
    Amicalement
    Françoise

  • Voilà qui rejoint bien l'invitation de Frère Jean-Baptiste Rendu du couvent de Lyon (Carême dans la ville, ce jour) qui nous exhorte à avoir présent à l'esprit lorsque nous rencontrons quelqu'un, la parole du Seigneur "Ceci est mon corps"...
    Ce petit garçon inconnu sera dans mon cœur à moi aussi...
    A Jean-Michel et à tous ceux qui fréquentent ce site, bon cheminement de carême!
    J-C H

Écrire un commentaire

Optionnel