Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Deuxième dimanche de l’Avent 2017

    Cette prière émane d'un jeune frère, membre de Devenir un en Christ, association amie qui souhaite s'unir dans la prière avec les frères et les sœurs de Communion Béthanie en ce temps de l’Avent.

    Commencement de l’Évangile de Jésus Christ Fils de Dieu : Ainsi qu’il est écrit dans le livre du prophète Esaïe,
    Voici, j’envoie mon messager en avant de toi,
    pour préparer ton chemin.
    Une voix crie dans le désert :
    Préparez le chemin du Seigneur,
    rendez droits ses sentiers.
    Jean le Baptiste parut dans le désert, proclamant un baptême de conversion en vue du pardon des péchés. Tout le pays de Judée et tous les habitants de Jérusalem se rendaient auprès de lui ; ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain en confessant leurs péchés. Jean était vêtu de poil de chameau avec une ceinture de cuir autour des reins ; il se nourrissait de sauterelles et de miel sauvage. Il proclamait : « Celui qui est plus fort que moi vient après moi, et je ne suis pas digne, en me courbant, de délier la lanière de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés d’eau, mais lui vous baptisera d’Esprit Saint. »
    Marc 1, 1-8

    Méditation sur l’Évangile du 2ème dimanche de l’avent année B

    Dieu d’amour, j’ai l’ardent désir de préparer mon cœur à t’accueillir au plus profond de mon être. Que mon âme se pare de toutes les bontés que tu m’offres au quotidien afin que je puisse te réserver la meilleure place quand tu viendras frapper à ma porte, toi, le Sauveur de ce monde en souffrance. Je dépose devant toi les fardeaux de ma vie, mes errances du quotidien, tout ce qui me détourne de ton visage attentif bienveillant. Tu connais mes faiblesses alors que parfois, je me voile la face sans vouloir les accepter. Mais j’ai foi en Toi, le Dieu qui pardonne, le Dieu qui m’aime et qui me relève. Accepte mon désir de conversion, que je puisse ainsi marcher à ta suite sur un chemin d’espérance et de paix. Que ton Esprit fasse rejaillir en moi la source de vie qui guide mes pas de baptisé dans le Christ. Qu’il me donne l’espoir d’un jour nouveau, un jour dont la lumière éblouissante viendra éclairer la moindre petite obscurité enfouie dans mon cœur. Cette même lumière qui, en passant à travers ce vitrail de Jean Bazaine, laisse transparaître le dynamisme et de la force dont tu nous fais grâce par le baptême. Que cette force qui m’habite ouvre mon cœur à ta parole et à ton amour afin qu’à mon tour je puisse témoigner de ta miséricorde et de ta bonté auprès de mes frères et sœurs dans le Christ.

    Cyril de DUEC

    2017-12-10-Vitrail-de-Jean-Bazaine-.jpgVitrail de Jean Bazaine (1904-2001) évoquant le baptême – église St Séverin - Paris

  • Pause prière - pause regard du 7 décembre 2017

    La prière est une magnifique respiration…
    Celle d’un cœur qui aime.

    Car voici l’alliance par laquelle je m’allierai avec la maison d’Israël
    après ces jours-là, dit le Seigneur :
    en donnant mes lois,
    c’est dans leur pensée et dans leurs cœurs que je les inscrirai.
    Je deviendrai leur Dieu,
    ils deviendront mon peuple.
    Hébreux 8,10

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    _______________________________________

    Excusez du peu

    2017-12-07-brume-et-soleil.jpgExcusez du peu, disent-ils.
    Excusez du peu, du petit, du pingre, de l’étroit, du trop juste,
    Excusez du compté, du recompté, du rationné, du ratatiné,
    Excusez de l’étriqué.
    Excusez du gris, excusez du beige, excusez du terne,
    Excusez du mou,
    Excusez des petites pluies chagrines,
    Excusez du brouillard, excusez de nos novembres en mai,
    Excusez de la platitude et de l’ennui.
    Excusez du peu, disent-il.
    Et Dieu, mon Dieu de feu, n’excuse pas.
    Il vient les secouer :
    Vous n’êtes pas le peuple du vide, de l’ennui, du banal, de l’amorti,
    Vous n’êtes pas le peuple du peu,
    Vous êtes mon peuple !
    Ne restez pas confits dans les faux conforts
    Et le trop vrai semblant,
    Sortez de la brume !
    Vous êtes mon peuple,
    Mon peuple que j’appelle pour la lumière du monde,
    Ne cachez pas vos vies sous le boisseau,
    Soyez grands, soyez désirants, soyez vivants,
    Soyez lumineux,
    Soyez, sans excuse aucune, le soleil !

    Le Moineau des mots

    2017-00-09-Nous-prions.jpgJésus exulta de joie sous l'action de l'Esprit-Saint et dit : « Père, Seigneur du Ciel et de la terre, je proclame ta louange ce que tu as caché aux sages et aux savants, tu l'as révélé aux tout-petits. Oui, Père, tu l'as voulu ainsi dans ta bienveillance »

    Seigneur, devant toi : A., V., C. et sa famille, un prêtre décédé confié à notre prière, M., P., K., D., B., A. sur son chemin d'éternité et sa famille, L., frère B., frère H., S., K. et sa famille, E., G., les personnes en situation de grande précarité, l'association Jeunesse s'engage, les personnes engagées dans des associations caritatives.

  • Premier dimanche de l’Avent 2017

    Cette prière émane d'un jeune frère, membre de Devenir un en Christ, association amie qui souhaite s'unir dans la prière avec les frères et les sœurs de Communion Béthanie en ce temps de l’Avent.

    Ça y est, l'hiver est là.
    2017-12-03-Hiver.jpgLe temps est gris, les arbres se sont séparés de leurs brunes parures, et ce froid humide nous prend aux poumons quand nous quittons nos foyers, tôt le matin, pour aller travailler ou étudier.

    Nous marchons sur ses feuilles mortes qui se disséminent sur les trottoirs, les chemins de nos forêts.
    Nous nous couvrons de lourds manteaux et nous nous camouflons derrière nos écharpes, protégeant nos visages du froid.
    Tout semble s'être éteint autour de nous.

    C'est l'hiver de notre foi.

    Et pourtant.
    Au fond de nous, nous sentons frémir cette délicate sensation que quelque chose de nouveau arrive, quelque chose qui vient à notre secours.
    Quelque chose que nous espérons continuellement.

    Les arbres ne sont pas morts, ils se sont défaits de ce qu'il leur était inutile pour traverser cette épreuve. Ils ont rassemblé toute leur sève au cœur d'eux-mêmes.
    Ils sont revenus à l'essentiel.

    Derrière cette grisaille hivernale se trouve un feu, un brasier d'espérance. Il est en train de franchir toutes les barrières pour nous trouver.
    Mais serons-nous là quand il arrivera ?

    À l'image des baliveaux qui nous entourent, préparons-nous à traverser cette morte-saison, dépouillons-nous de ce qui nous est inutile, revenons au cœur de nos existences.
    Préparons l'arrivée de Celui qui veut nous offrir notre belle place dans ce monde, celle dont nous espérons y trouver la joie, la paix.

    Le plus beau dans tout ça, c'est qu'elle existe. Et Il est notre meilleur guide pour la trouver.
    Ce temps n'a pas vocation à durer, mais à nous faire endurer, pour trouver.

    Chers frères et sœurs, bon temps de l'Avent. Puissions-nous chacun venir à la rencontre de cet ami qui nous veut tant.

    Gauthier

     

  • Avent dans la Ville 2017, la retraite en ligne des Dominicains

    La Communion Béthanie vous recommande Avent dans la ville 2017, à partir de ce samedi 2 décembre.

    Comment vivre de vrais préparatifs à la fête de Noël ?
    Avent dans la Ville est une invitation à prendre du temps pour méditer, prier, partager et s’ouvrir à la nouveauté.

    C'est aussi est une proposition pour nous aider à préparer Noël, fête de l’Incarnation, la venue de Dieu parmi les hommes avec comme thème 2017 : Jésus, Lumière des nations.

    avent retraite.jpgLe prophète Isaïe avait annoncé une lumière pour tous les cœurs et pour tous les peuples. Et enfin Jésus est là, maintenant, au seuil de ces trois semaines qui précèdent Noël. Jésus vient nous apporter la lumière quand nous sommes dans la grisaille, il nous apporte la douce joie quand nous sommes dans la tristesse, il est le messager de paix quand nous sommes tourmentés.
    Et cette année, il ne vient pas seul, chez nous, dans la crèche de notre cœur. Il vient nous rendre visite avec ses amis du monde entier.

    Pour vous inscrire et partager l'office et la méditation quotidienne, pendant 23 jours, vous pouvez vous rendre sur le site Avent dans la Ville. L'office et la méditation quotidienne sont aussi accessibles par podcast.

    Chaque dimanche de l'Avent, des sœurs et frères de Devenir Un En Christ, association amie de la Communion Béthanie, vous proposeront un texte de méditation jusqu'à jour de Noël.

     

     

  • Journée mondiale de lutte contre le SIDA (1er décembre)

    2017-12-01-Sid'Amour.jpgJésus, mon Ami,

    Jésus, écoute nos prières, prête l’oreille à nos supplications. Ta justice, Jésus, à un seul regard envers tes serviteurs, compassion, miséricorde, amour, tous nous sommes vivants.

    Jésus, tu as rendu la vie à un aveugle, tu as guéri le paralytique et soulagé la femme hémorroïsse.
    Assurés de notre foi en Toi, délivre-nous de nos souffrances, douleurs physiques et psychiques, déchirures familiales et affectives, ruptures sentimentales, rejets professionnels.
    Sid’Amour à mourir de tant d’épreuves, nous te prions Jésus.

    Jésus, tu as souhaité que, de par le monde, tous les hommes soient égaux.
    Aujourd’hui encore les humains n’ont pas la même connaissance en matière de prévention, pas les même accès aux traitements thérapeutiques, pas les structures adaptées à leurs diminutions d’autonomie.
    Sid’Amour à en mourir de tant d’incompréhensions, nous te prions Jésus.

    Jésus tu as accueillis et tu accueilles toujours sur leur chemin d’éternité des nouveaux nés, des enfants, des femmes et des hommes sans distinction de couleur de peau, de race, de condition humaine ou sociale, victimes de personnes qui se dispersent et s’illusionnent par le pouvoir, l’argent.
    Sid’Amour à mourir de tant d’irresponsabilités, nous te prions.

    Jésus, tu as envoyé tes disciples aux peuples des nations pour enseigner la bonne nouvelle et guérir les malades. Nous te rendons grâce, avec l’Esprit Saint, tu nous conduits vers les médecins et du personnel soignant chaleureux, souriant, confiant, vers des personnes accueillantes, joyeuses, et pleines d’espérances, sans méfiance exacerbée.
    Sid’Amour à mourir de tant de paix, nous te prions.

    Jésus mon ami, particulièrement aujourd’hui pour toutes les personnes séropositives, merci d’être d’avantage la Vie en nous...

    Fr+ E. DeoGratias