Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Premier dimanche de l’Avent 2017

Cette prière émane d'un jeune frère, membre de Devenir un en Christ, association amie qui souhaite s'unir dans la prière avec les frères et les sœurs de Communion Béthanie en ce temps de l’Avent.

Ça y est, l'hiver est là.
2017-12-03-Hiver.jpgLe temps est gris, les arbres se sont séparés de leurs brunes parures, et ce froid humide nous prend aux poumons quand nous quittons nos foyers, tôt le matin, pour aller travailler ou étudier.

Nous marchons sur ses feuilles mortes qui se disséminent sur les trottoirs, les chemins de nos forêts.
Nous nous couvrons de lourds manteaux et nous nous camouflons derrière nos écharpes, protégeant nos visages du froid.
Tout semble s'être éteint autour de nous.

C'est l'hiver de notre foi.

Et pourtant.
Au fond de nous, nous sentons frémir cette délicate sensation que quelque chose de nouveau arrive, quelque chose qui vient à notre secours.
Quelque chose que nous espérons continuellement.

Les arbres ne sont pas morts, ils se sont défaits de ce qu'il leur était inutile pour traverser cette épreuve. Ils ont rassemblé toute leur sève au cœur d'eux-mêmes.
Ils sont revenus à l'essentiel.

Derrière cette grisaille hivernale se trouve un feu, un brasier d'espérance. Il est en train de franchir toutes les barrières pour nous trouver.
Mais serons-nous là quand il arrivera ?

À l'image des baliveaux qui nous entourent, préparons-nous à traverser cette morte-saison, dépouillons-nous de ce qui nous est inutile, revenons au cœur de nos existences.
Préparons l'arrivée de Celui qui veut nous offrir notre belle place dans ce monde, celle dont nous espérons y trouver la joie, la paix.

Le plus beau dans tout ça, c'est qu'elle existe. Et Il est notre meilleur guide pour la trouver.
Ce temps n'a pas vocation à durer, mais à nous faire endurer, pour trouver.

Chers frères et sœurs, bon temps de l'Avent. Puissions-nous chacun venir à la rencontre de cet ami qui nous veut tant.

Gauthier

 

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel