Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pause méditation du lundi 31 octobre 2016

    Frère Roger est un prophète pour notre temps. Il a centré toute sa vie sur le Christ, au nom duquel il accueillait toute personne, quelque soit ses origines, son passé, son âge, sa religion. Homme de prière, le fondateur de la communauté œcuménique de Taizé n’a cessé d’encourager les hommes à se réconcilier. Son testament spirituel continue de soutenir ceux et celles qui souhaitent développer un monachisme intérieur. Nous vous proposons des paroles et des prières de Frère Roger pour nourrir chaque semaine la vie intérieure à la suite du Dieu Trinité. (Citations tirées du livre « Vivre pour aimer » Ed. Les Presses de Taizé, 2010.)

     

    Frère Roger

     

    Le bonheur est là à portée de main. Ne jamais le chercher, il s’enfuirait. Il est dans la vigilance de l’émerveillement.

    Le bonheur semble parfois disparaître pour longtemps, très longtemps. Pourtant il est là, dans la rencontre d’un regard.

     

  • L'homosexualité, parlons-en ! … le 5 novembre 2016.

      

    Cher-e-s Ami-e-s de la Communion Béthanie,

    2016-11-05-hommes.jpg2016-11-05-femmes.jpgLe diocèse des Hauts de Seine propose, le 5 novembre 2016, un colloque intitulé « L'homosexualité, parlons-en ! »
     
    Au travers de conférences, de tables-rondes et de témoignages, la Maison des Familles du 92 souhaite donner la parole à toutes les personnes concernées par l'homosexualité et en particulier aux familles.

    Pour tous renseignements : http://www.maisondesfamilles92.com/couples/lhomosexualite-parlons-en
     
    Nous prions et nous confions cette journée à votre prière pour que cette initiative, préparée dans un réel esprit d'écoute et d'accueil de l'autre différent, ouvre des chemins d'humanité et de respect au sein de notre Église.

  • Pause prière - pause regard du 27 octobre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-10-27-Sérénité.jpgIl y a Dieu à mon chevet.
    Il murmure son amour, et passe une main tendre sur mon front quand la douleur grandit.
    Il couvre mes épaules d’un réconfort chaleureux, et m’offre le repos véritable.
    Il m’offre tout ce qui me manque pour affronter ce temps, la patience, l’indulgence envers moi-même, l’humilité.

    Il y a Christ à mon chevet.
    À genoux près de moi, il prie son Père pour moi. Il a vu l’étonnante fenêtre qui s’ouvre et prie l’Esprit Saint de s’y engouffrer.
    Il y a Christ à mon chevet. Il refait les gestes offerts à tous les visages de l’Évangile, et vient papoter avec moi comme au téléphone les amis un peu loin, qui redisent la présence et la fidélité.
    Il met la table, et sourit en m’offrant à boire.

    Il y a l’Amour à mon chevet.
    Il sourit de tendresse et éclaire tout ce que ce temps porte de joli. Il espère me faire grandir, là, et m’y invite à nouveau à chaque réveil.
    Il parle, en continu, à mon oreille, de l’épaisseur d’une vie à tricoter tous les jours, à renouveler tous les matins.
    Il dit sa confiance et me raconte le beau et le grand qu’il y a en chacun – et donc aussi en moi.
    Il voudrait que j’aie confiance en sa confiance en moi.
    Merci, mon Dieu.


    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous somme en action de grâce pour la fête de la Réformation, le voyage du pape François, en Suède, la naissance d'A.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour T. L. la mère de notre sœur L. sur son chemin d'éternité, L. décédée la semaine dernière, sa fille et sa famille, B. et sa santé, Q., père R., F., M.-M., P. et P. ainsi que ses parents, S., M., nos ami(es) de la communauté de La Roche d'Or, sœur S., le conseil de notre Communion Béthanie, qui se rencontre en ces jours, la justice et la paix en notre monde.

  • Pause méditation du lundi 24 octobre 2016

    Frère Roger est un prophète pour notre temps. Il a centré toute sa vie sur le Christ, au nom duquel il accueillait toute personne, quelque soit ses origines, son passé, son âge, sa religion. Homme de prière, le fondateur de la communauté œcuménique de Taizé n’a cessé d’encourager les hommes à se réconcilier. Son testament spirituel continue de soutenir ceux et celles qui souhaitent développer un monachisme intérieur. Nous vous proposons des paroles et des prières de Frère Roger pour nourrir chaque semaine la vie intérieure à la suite du Dieu Trinité. (Citations tirées du livre « Vivre pour aimer » Ed. Les Presses de Taizé, 2010.)

     

    Frère Roger

     

    Que dans ta journée, labeur er repos soient vivifiés par la Parole de Dieu. Maintiens en tout le silence intérieur pour demeurer en Christ.

    Pénètre toi de l’esprit des béatitudes : joie, simplicité, miséricorde.

     

  • Pause prière - pause regard du 20 octobre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-10-20-Ecouter.jpgFaites attention à la manière dont vous écoutez.
    (Luc 8,18a)

    On pourrait choisir de privilégier
    ce qui s'entre-dit entre les mots
    ou les gestes échangés.

    On parle souvent
    pour ne pas entendre

    et la vie
    s'écoule à côté.

    Mais ceux qui savent écouter
    ne sont jamais seuls.

    Ils donnent la parole
    au lieu de la confisquer,
    ils préfèrent l'hospitalité
    à la vanité.

    2016-10-20-Automne.jpgL'automne est en ce sens parabole
    du désencombrement en vue d'un
    autre avènement.

    Le printemps pourrait-il avoir lieu
    si les arbres retenaient leurs feuilles ?

    De leur consentement
    dépend la vie

    et son immémorial renouvellement.

    Francine Carrillo

     

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous somme en action de grâce pour le mariage de C. et H., les témoins de l'Évangile partout dans le monde, les artisans de paix, de réconciliation, de compassion, l'œuvre de l'Esprit-Saint dans toutes les familles.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour B. et sa santé, P., F. D. et sa famille, notre sœur Céline en sa fête, les habitants et les sœurs carmélites d'Alep, les habitants et les chrétiens de Mossoul, L., B., B. et A. (4 jeunes Angevins morts suite à l'effondrement d'un balcon samedi), notre sœur M., les habitants de Catalogne, nos ami(es) en Espagne, D., M., les personnes de notre peuple en souffrance sur le continent africain, M., P., la paix dans notre monde, que nous trouvions des chemins de pardon, de réconciliation.

     

  • Pause méditation du lundi 17 octobre 2016

    Frère Roger est un prophète pour notre temps. Il a centré toute sa vie sur le Christ, au nom duquel il accueillait toute personne, quelque soit ses origines, son passé, son âge, sa religion. Homme de prière, le fondateur de la communauté œcuménique de Taizé n’a cessé d’encourager les hommes à se réconcilier. Son testament spirituel continue de soutenir ceux et celles qui souhaitent développer un monachisme intérieur. Nous vous proposons des paroles et des prières de Frère Roger pour nourrir chaque semaine la vie intérieure à la suite du Dieu Trinité. (Citations tirées du livre « Vivre pour aimer » Ed. Les Presses de Taizé, 2010.)

     

    Frère Roger

     

    Saint Esprit, donne-nous de mettre la paix là où il y a des oppositions, et de rendre perceptible par notre vie un reflet de la compassion de Dieu. Oui, donne-nous d’aimer et de le dire par notre vie.

     

  • Pause prière - pause regard du 13 octobre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-10-13-marcher-sans-voir.jpgLaisse-moi, Seigneur,
    marcher sans voir
    sur les chemins qui sont les tiens.
    Je ne veux pas savoir où tu me conduis.
    Ne suis-je pas ton enfant ?
    Tu es le Père de la Sagesse et aussi mon Père.
    Même si tu conduis à travers la nuit
    Tu me conduis vers Toi.
    Seigneur, laisse arriver ce que tu veux
    Je suis prête,
    même si jamais tu ne me rassasies en cette vie.
    Tu es le Seigneur du Temps.
    Fais tout selon les plans de ta Sagesse.
    Quand doucement tu appelles au sacrifice,
    Aide-moi, oui, à l'accomplir.
    Laisse-moi dépasser totalement mon petit moi,
    pour que morte à moi-même, je ne vive plus que pour toi !

    Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix (Edith Stein)

    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous somme en action de grâce pour la beauté de la création, la diversité de l'humanité, la beauté de l'Eglise en ses charismes divers.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour les habitants d'Alep, les sœurs carmélites d'Alep, notre frère M., B. sa santé et sa famille, D., C., nos sœurs et frères du carmel en cette fête de sainte Thérèse de Jésus, nos amis Luc en leur fête, M., D., P.-H., sœur M.-J., sœur F.-M., L. et sa famille, S., notre frère N., frère A., nos frères de la communauté de Taizé, nos sœurs et frères juifs, la fécondité du dialogue inter-monastique, du dialogue interreligieux.

     

  • Pause méditation du lundi 10 octobre 2016

    Frère Roger est un prophète pour notre temps. Il a centré toute sa vie sur le Christ, au nom duquel il accueillait toute personne, quelque soit ses origines, son passé, son âge, sa religion. Homme de prière, le fondateur de la communauté œcuménique de Taizé n’a cessé d’encourager les hommes à se réconcilier. Son testament spirituel continue de soutenir ceux et celles qui souhaitent développer un monachisme intérieur. Nous vous proposons des paroles et des prières de Frère Roger pour nourrir chaque semaine la vie intérieure à la suite du Dieu Trinité. (Citations tirées du livre « Vivre pour aimer » Ed. Les Presses de Taizé, 2010.)

     

    Frère Roger

     

    Celui-là seul qui a le sens des continuités peut être au bénéfice de la dynamique du provisoire.

    L’enthousiasme, conçu comme une ferveur, est une force positive, mais qui n’est pas suffisante. C’est une force qui s’épuise et s’évanouit si elle ne communique pas son élan à une autre force, plus souterraine et moins sensible, qui doit nous faire cheminer notre vie durant. Assurer la continuité est indispensable, car les enthousiasmes sont entrecoupés de temps morts, de déserts arides.

     

  • Lettre ouverte au pape François


    2016-10-07-Pape-François.jpgPère bien-aimé François,

    En mon nom personnel et au nom de notre Communion Béthanie, je me permets de venir vers vous.

    Souvent, vous nous demandez de prier pour vous.
    Votre ministère doit être si complexe, si subtil.
    Soyez certain que je prie pour vous, que nous prions pour vous et pour tous nos pasteurs.

    Dans cette complexité, qui est sans doute votre quotidien, merci de garder votre sourire, de mettre toujours le curseur vers la bonté, vers la miséricorde, vers l'audace évangélique.

    Je ne reviendrai pas sur la « théorie du genre »... Je n'ai aucune compétence dans ce domaine.
    Je regrette que ce sujet que vous avez abordé le dimanche 2 octobre au soir est, en partie, occulté vos « paroles révolutionnaires » concernant les personnes homosexuelles et les personnes transgenres.
    Vous dites :

    « Avant tout, moi j'ai accompagné dans ma vie de prêtre, d'évêque - aussi de pape - j'ai accompagné des personnes avec une tendance et aussi des pratiques homosexuelles. Je les ai accompagnées, je les ai rapprochées du Seigneur, certains ne pouvaient pas, mais je les ai accompagnées et jamais je n'ai abandonné personne. C'est ce que j'ai fait. Les personnes doivent être accompagnées comme les accompagne Jésus. Quand une personne qui est dans cette condition arrive devant Jésus, Jésus ne lui dira certainement pas : « Va-t’en parce que tu es homosexuel ! » Non. »

    Ensuite vous parlez de votre accueil au Vatican d'une personne transgenre avec son mari :

    « La vie est la vie, et les choses doivent se prendre comme elles viennent. Le péché est le péché. Les tendances ou les déséquilibres hormonaux créent tant de problèmes... Mais chaque cas, l'accueillir, l'accompagner, l'étudier, discerner et l'intégrer. Cela, c'est ce que ferait Jésus aujourd'hui... Toujours avec la Miséricorde de Dieu, avec la vérité..., toujours comme ça, toujours avec le cœur ouvert. »


    Depuis plusieurs années, ces paroles, je les entends dans le secret des « bureaux épiscopaux » ! Que de belles, authentiques, priantes rencontres avec nos évêques, avec des responsables de l'Eglise !
    Mais vous, Père, vous opérez une révolution ! Vous dites très haut, très clairement ce que beaucoup n'ont jamais osés exprimer en public.
    Ainsi vous nous permettez de respirer à nouveau, vous ouvrez des chemins possibles. Pas des chemins idylliques, mais la « vraie vie » !! La vie dans sa complexité, la vie qui est si souvent un chemin bien ardu... loin des théories, loin des idéologies, tout proche du vécu des personnes, tout proche du vécu des personnes transgenres et homosensibles.

    Pour cela, pour votre communication verbale et encore plus, pour votre communication non verbale, le fils de l'Eglise que j'essaye d'être, vous dit : MERCI.

    Mon ministère, mon service d'écoute, au sein de notre Communion Béthanie est encouragé et confirmé par votre personne. N'est-ce pas le ministère de Pierre de confirmer ses frères et sœurs dans la foi, dans la vie avec Jésus le Christ?
    Si je devais trouver des lignes qui expriment ce service d'écoute, je citerais sans hésitation T. Châtel in « Accompagnement éthique de la personne en grande vulnérabilité » :

    « À ce niveau de profondeur, à ce niveau de lâcher-prise, l'accompagnement devient une authentique affaire d'amitié, de philia, reposant sur une relation pleinement fraternelle...
    Et c'est l'autre qui, accablé par sa vulnérabilité, nous invite à le rejoindre à ce niveau plus profond de l'expérience humaine. Le soulagement de la souffrance vient alors de l'apaisement que procure le sentiment d'être ainsi rejoint dans son désarroi, son dénuement et d'y être reconnu et rencontré. »


    Dans une respectueuse proximité, Père bien-aimé François, je vous exprime ma réelle et tendre gratitude.
    Merci de prier avec nous et pour nous...

    2016-09-01-Jean-Michel.jpgVotre frère Jean-Michel+, prieur de la Communion Béthanie

     

  • Pause prière - pause regard du 6 octobre 2016

    Terre de silence et de miséricorde, notre Communion Béthanie souhaite offrir à chaque personne un espace d'intériorité, de méditation, de prière. Notre appel, notre désir : vivre une vie de foi, car... « La foi n'est pas l'aboutissement de nos efforts, elle est un don de Dieu. C'est Dieu qui nous donne jour après jour d'avancer dans nos hésitations vers la confiance en lui. » Frère Roger de Taizé.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

    2016-10-06-Donne-moi-le-goût-du-risque.jpgSeigneur Jésus, pour révéler le mystère du Royaume de Dieu
    Tu as pris beaucoup de risques !
    Tu as risqué l’éternité dans le temps,
    Tu as risqué l’invisible dans un visage d’homme,
    Tu as risqué le divin dans un corps humain.

    Tu as risqué la parole dans la fragilité de nos mots,
    Tu as risqué la Bonté de Dieu dans la banalité de gestes quotidiens.
    Tu as même pris le risque d’être récupéré, mal interprété, défiguré.

    Seigneur, depuis ton Incarnation,
    comment te suivre sans prendre des risques ?

    Donne-moi le goût du risque
    et le courage de le prendre en toute lucidité.
    Donne-moi de risquer mon cœur,
    mon intelligence et ma raison,
    de risquer mes biens, mon avenir et ma réputation.

    Mais, tant de risques, tu le comprends bien, demandent réflexion,
    tant de risques méritent que je prenne le temps de m’asseoir
    pour accueillir, dans le silence de la prière, ton Esprit,
    source et force de mes choix, pour en vérifier les fondations !

    Accorde-moi la grâce de bâtir ma vie sur le Roc de ta Parole,
    de durer en ta Présence, de commencer et d’achever l’ouvrage de ma vie avec Toi.

    Michel Hubaut.


    0000 2016-09 Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous somme en action de grâce pour saint Bruno, pour le charisme cartusien dans l'Eglise, la vie monastique au cœur de l'Eglise, tous les acteurs de la défense de la création, de « la maison commune », les gestes de solidarité, de respect, d'estime des plus fragiles, en notre monde.

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre frère J.-D., Denis, en leur fête, V., A.-G., J.-D., O., J., I., F., F., D., nos sœurs L., C. et I., toutes les personnes transgenres avec lesquelles nous cheminons, toutes les personnes transgenres dont Toi seul connait le nom et l'histoire, que notre Communion Béthanie offre à tous un espace d'intériorité, de vie, de joie, de naissance, d'estime et de reconnaissance.


  • Pause méditation du lundi 3 octobre 2016

    Frère Roger est un prophète pour notre temps. Il a centré toute sa vie sur le Christ, au nom duquel il accueillait toute personne, quelque soit ses origines, son passé, son âge, sa religion. Homme de prière, le fondateur de la communauté œcuménique de Taizé n’a cessé d’encourager les hommes à se réconcilier. Son testament spirituel continue de soutenir ceux et celles qui souhaitent développer un monachisme intérieur. Nous vous proposons des paroles et des prières de Frère Roger pour nourrir chaque semaine la vie intérieure à la suite du Dieu Trinité. (Citations tirées du livre « Vivre pour aimer » Ed. Les Presses de Taizé, 2010.)

     

    Frère Roger

     

    « Qui avance vers Dieu va d’un commencement à un autre commencement. Seras-tu de ceux qui osent se dire « Recommence ! Quitte le découragement ! Que ton âme vive ! »