Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pause prière - pause regard du 31 décembre 2015

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    __________________________________

    Aime ...


    2015-12-31 si tu es pacifié, tu seras pacifiant..jpgSi tu es unifié, tu seras unifiant;
    si tu es pacifié, tu seras pacifiant.
    Aime-toi humblement et fièrement de l'amour dont Dieu t'aime,
    et à partir de là, aime ton prochain comme toi-même.
    Aime-toi jusqu'à l'oubli de toi.
    Il y a l'amour qui reçoit, l'amour qui partage, l'amour qui donne,
    l'amour qui se donne et enfin l'amour qui s'immole.
    Dieu t'attend jusque-là.
    Si tu peux dire un jour que tu ne te recherches plus,
    tu mèneras la vie la plus heureuse que l'on puisse voir
    et l'amour de Dieu à travers toi transparaîtra.

    Frère Pierre Marie des fraternités monastiques de Jérusalem. Extrait du "Livre de Vie", éditions du Cerf

    0000-Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour A., L., A., sœur M., sa mère, son père et sa famille, H., D. et leur enfant, G. et son épouse C., M. et sa petite fille, T. et sa famille, F., M., les personnes de « notre peuple » en Afrique, N. et sa famille, une famille en deuil confiée à notre prière, frère P., moine, le groupe Lambda de la cathédrale américaine, que cette année 2016 soit paix et accueil de ta Miséricorde.

  • Noël 2015

    2015-12-25-Noël.jpg

     NOËL

    Il était minuit juste... Joseph, le bœuf et l’âne se sont agenouillés tous les trois...
    et le petit est né, il n’a pas poussé un cri, il est né avec le sourire les bras grands ouverts...
    Les anges dans les campagnes entonnèrent à pleine voix cet hymne glorieux...
    « Gloria in excelsis Deo »
    L’astre luisant guidait les pas de tous les santons qui se dirigeaient vers la crèche
    pour louer le divin enfant... découvrant l’enfant Jésus, ils leur tombaient des larmes
    grosses comme des olives, tant l’émotion, la joie leur remplissaient le cœur... leur visages était radieux.
    Les animaux, fatigués d’avoir joué et veillé toute la nuit, se blottirent près du petit Jésus pour lui tenir chaud !

    Soyez brave, soyez heureux...
    Aimez-vous les uns les autres... !
    Et PAIX sur la terre
    aux hommes de bonne volonté.

    Réalisation: Fr+ Emmanuel DeoGratias

  • Pause prière - pause regard du 24 décembre 2015

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    __________________________________

    2015-12-24-puzzle-coeur.jpgAimez-vous.
    Aimez-moi.
    Si vous m'aimez, laissez-moi m'échapper.
    Si vous aimez vos proches, laissez-les s'écarter.
    Si vous aimez vos petits laissez-les s'élever.
    Si vous aimez vos grands, laissez-les s'envoler.

    Aimez-vous.
    L'éloignement n'empêche pas la proximité.
    L'absence ne supprime pas la présence.
    L'écart n'interdit pas l'alliance.
    La solitude ne rejette pas la solidarité.

    Aimez-vous.
    Le silence n'interrompt pas la parole.
    L'ombre n'éteint pas la lumière.

    Aimez-vous les uns les autres.
    Allégez-vous les uns les autres.
    Inventez-vous les uns les autres.
    Élevez-vous.
    Grandissez-vous.

    Aimez-vous,
    C'est tout neuf.

    Aimez-vous
    et vous donnerez du fruit.
    Aimez-vous
    et vous goûterez la paix.
    Aimez-vous,
    Et vous mourrez la mort.
    Aimez-vous
    et vous vivrez la vie.

    Aimez-vous et ma joie viendra vous caresser.
    Et cette joie, je vous le dis,
    Personne ne pourra vous l'ôter.

    Gabriel Ringlet

    0000-Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour M., J. son ami et sa famille, M. notre frère en sa fête, J. et son ministère pastoral, une famille éprouvée par le deuil confiée à notre prière, mère E., en action de grâce pour le chemin de l'Avent et de Noël proposé par notre frère E., nos sœurs du monastère de la Paix-Dieu, E. et S. en leur fête, les victimes de la haine et de la violence partout dans notre monde, les personnes en souffrance, François notre pape, tous les artisans de paix, de compassion et de miséricorde, que cette fête de Noël 2015 soit une nuit éclairée de l'intérieur.



  • 4ème dimanche de l’avent 2015

    2015-12-20-4ème-dimanche-de-l'avent.jpgLa création se rassemble dans la crèche où s’unissent:
    rochers, cyprès et oliviers, l’eau du puits, le feu des braseros...
    Marie contemple et garde tout cela dans son cœur, espérance du sauveur :
    le Fils de Dieu grandit dans sa chair.
    « contempler, s’émerveiller, respecter la Divine création... »
     
     Réalisation : Fr+ Emmanuel DeoGratias

  • Pause prière - pause regard du 17 décembre 2015

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    __________________________________

    Lumière dans la nuit

    2015-12-17-bougie.jpgCar elle est puissante la nuit en cet Avent
    et ses alliés sont très nombreux :
    la violence, la haine, la guerre,
    le mépris, l'exclusion, la crise économique....
    Quand se lèvera le jour d'un monde fraternel, enfin vivant ?

    Il nous faut la Lumière
    qui transforme ces nuits en jour
    et nous tienne éveillés, debout,
    pour apporter la réconciliation,
    pour rassasier de pain et d'amour,
    pour offrir l'amitié et le respect,
    pour allumer dans toutes les nuits du monde,
    la lumière de l'espérance.

    Il nous faut la Lumière
    pour n'être pas condamnés à la nuit.
    Il nous faut la Lumière
    pour veiller et ne pas se laisser surprendre,
    alerter les voisins, lorsque la nuit tente
    de se faufiler dans nos vies.
    Il nous faut la Lumière pour avancer,
    confiants en l'avenir.

    Il nous faut la Lumière, dites-vous !
    Mais elle est déjà venue !
    Elle est avec nous ! Elle s'appelle Jésus Christ.
    Elle a brillé en pleine nuit du monde,
    du temps et des cœurs.
    En naissant, Jésus Christ a enraciné en nous,
    la Lumière de Dieu.

    A nous de quitter la nuit
    et de devenir enfants de Lumière
    A nous, de nous laisser réveiller
    par les multiples appels de nos frères.
    Retrouvons, en nous, les sources cachées de l'Évangile :
    c'est la Lumière qui nous empêche de nous endormir.
    Urgence. Il faut se lever !

    père Philippe Muller


    0000-Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour en action de grâce pour la COP21 et que ces résolutions deviennent des réalités, les personnes qui fêteront Noël dans la solitude, la maladie, le deuil, H. sur son chemin d'éternité et son mari P., Alain et sa famille en deuil, une personne en souffrance confiée à notre prière, frère A. et nos frères de la communauté de Taizé, nos sœurs dominicaines de Béthanie, B. et son travail, frère A., L., S., M.-P., O., M.


     

  • 3ème dimanche de l’avent 2015

    2015-12-13-3ème-dimanche-de-l'avent.jpg

    Il faisait encore nuit...
    Quelques marchands se retrouvaient près du puits, avant d’aller vendre leurs produits sur le marché de Bethléem.
    À voix basse, ils échangeaient entre eux, pour ne pas réveiller les bergers. Que pouvons-nous faire pour aider ce jeune couple qui vient de s’installer dans la grotte...?

    « Je t’aime, je te veux du bien, que puis-je faire pour toi...? »

    Réalisation: Fr+ E. DeoGratias

  • Pause prière - pause regard du 10 décembre 2015

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ».
    Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    ___________________________________

    2015-12-10-Est-ce-toi-Seigneur.jpgAu désert de ma vie, est-ce Toi, Seigneur,
    -dans le coup de fil amical de ce matin,
    -dans le coup de main reçu d'un voisin,
    -dans le sourire complice d'une amie,
    -dans l'écoute attentive et inattendue au hasard du chemin ?

    Aux difficultés de ma vie, est-ce Toi, Seigneur,
    -dans la parole de paix reçue en sms,
    -dans le mail venu de loin,
    -dans la surprise d'une visite imprévue,
    -dans la réponse chaleureuse à un appel ?

    Ou, dois-je en attendre un autre ???

    Est-ce Toi, dans la paix de la chapelle,
    Dans la Parole se faisant appel,
    Dans le pain consacré ?

    Est-ce TOI ?

    Par ton Esprit-Saint, guéris-moi de mes doutes !
    Fais que je vois !
    Que par l'amour vécu avec tout frère, toute sœur,
    Je découvre, ici et maintenant, ton royaume d'amour et de paix...
     
    D’après Bernadette Thésin  par l'intermédiaire du site des salésiens de Don Bosco en Belgique.

    0000-Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour la grand-mère de notre frère J.-D. sur son chemin d'éternité, G., D., C., M. en son anniversaire, L., L. en son discernement de vie, nos sœurs, frères du Carmel en cette fête de saint Jean de la Croix, notre frère E. qui nous accompagne en cet Avent 2015, la réussite de la COP21, notre conversion pour le respect de la création, la fondation de notre Communion Béthanie au Canada, en Italie.

  • Message à l'occasion de la COP21

    La Prière seule peut transformer en profondeur les cœurs et les comportements.

    2015-12-07-COP21.jpg« La création attend avec impatience la révélation des fils de Dieu. »
    « Nous savons que, jusqu'à ce jour, la création tout entière soupire et souffre les douleurs de l'accouchement. »

    Dans son épître aux romains, l'apôtre Paul résume en quelques mots les souffrances, les attentes et les transformations tant espérées pour notre création :
    pour la terre, ses strates et ses minéraux, ses roches et ses failles,
    pour la mer, sa fluidité et sa pureté, sa vie innombrable,
    pour les végétaux, les fleurs, les arbres, les champs et leurs couleurs arc-en-ciel,
    pour les animaux des plus minuscules aux plus grands, leur patience et leur empathie envers Le vivant,
    pour le ciel, reflet de la beauté du Très-Haut, pour l'équilibre de ses visitations,
    pour la femme et l'homme dans leur responsabilité, créée elle aussi à l'image et à la ressemblance du Créateur.

    Tous interdépendants - les uns de l'Autre - pour la plus grande Joie de la Vie et de son Auteur !
    La Communion Béthanie vous invite à partager sa prière, au long des jours et particulièrement pendant la COP21, pour la sauvegarde de la création.

    Brigitte,
    sœur de la Communion Béthanie



    (La pause méditation du lundi revient en janvier !)

     

     

  • 2ème dimanche de l’avent 2015

    2015-12-13-2ème-dimanche-de-l'avent.jpgC’est dans une grotte, accueillis par un âne et un bœuf fatigués du travail de la journée et une vieille dame qui apporte du bois pour maintenir le feu, que Joseph et Marie trouvent une bien modeste mais chaleureuse hospitalité...

    « Celui qui accueille le plus petit de mes frères ou de mes sœurs, c’est moi qu’il accueille ! »


    Réalisation
    Fr+ E. DeoGratias

     

     

     

  • Relecture de la retraite de novembre 2015 au Cénacle de Versailles


    2015-11-28-Cenacle.jpgNous nous sommes retrouvés une quarantaine de frères et sœurs et d’amis de la communion Béthanie. Joie des retrouvailles mais aussi joie de rencontrer de nouveaux visages : C., C., A., I. et L.

    Nous avons vécu un beau temps de prière le samedi matin suivi d’un temps où nous avons pu écouter le frère dominicain J. P. B. O. distinguer le pardon de la miséricorde. Puis au moment de la sieste, J. P. B. O. a réussi à nous tenir éveillé avec une interprétation renouvelée autour du récit de la samaritaine. Sa parole poétique et mystique a touché certains quand il a dit que « Le cœur est ouvert que s’il est broyé ». J. P. B. O. ému, a pleuré lorsqu’il a parlé du père Jean Joseph Lataste (qui a fondé la communauté des sœurs de Béthanie au 19ème siècle avec Mère Henri Dominique).

    Nous avons terminé l’après-midi avec un temps de prière où J.-M. a partagé plusieurs perles reçues d’une religieuse dont celle-ci : « Consentir à l’échec permanent ». Nous avons prié pour la réécriture, en février 2016, de la charte de la Communion Béthanie. La soirée fut festive avec la célébration de l’accueil de B., C., et N. Festive aussi par la célébration de la messe du premier dimanche de l’avent qui marque le début de l’année liturgique. Festive enfin par ce temps de partage autour de la guitare de B. et de D.

    Le dimanche matin, nous avons vécu un temps de prière en union avec les personnes qui travaillent pour la COP21. Prière sur la Création ; sur les minéraux, les végétaux, sur les animaux sauvages et domestiques. Puis nous avons pris un temps avec J. P. B. O. pour revenir sur le pardon, sur les figures bibliques,…

    Ce weekend a été un beau temps de communion avec un appel renouvelé à la pudeur, à la discrétion, et à la délicatesse pour les hommes et les femmes de notre temps qui sont traversés par le désir de transparence et d’immédiateté.

    J.-D.

     

  • Pause prière - pause regard du 3 décembre 2015

    Vos frères et sœurs, présentent dans la prière quotidienne les attentes, les espérances, les souffrances de notre peuple homosensible et transgenre ainsi que celles de tous nos frères en humanité.
    Puisse cette année de la Miséricorde dilater les cœurs, les esprits, les oreilles, afin que nous puissions entendre cette Parole dite à la Samaritaine: « Si tu savais le don de Dieu! ». Admiratifs de la miséricorde divine, nous nous abandonnons à elle pour qu'elle enveloppe chacun d'entre nous et l'aide à avoir de la compassion pour la fragilité de toute personne.
    Communion Béthanie: terre de silence, terre de miséricorde, refuge entre les bras d'un Père qui nous attend, qui nous aime, qui nous offre son pardon.

    Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
    ___________________________________________

    2015-12-03-l’aurore.jpg




    Prière pour l'Avent

    Tu veilles, compagnon de nos attentes,
    toi, visiteur caché de notre vie.
    Fais-nous entendre ta voix qui redresse
    quand nous ployons sous le poids du malheur
    et ouvre l’horizon de la tendresse
    si crainte et peur font dériver nos cœurs.
    Que ta Parole fasse lever l’aurore
    de notre humanité transfigurée,
    et fasse éclore, en toutes nos opacités,
    un souffle neuf chantant la joie d’aimer.
    Sous nos pas fleuriront pour notre terre
    Justice et paix, amour et vérité,
    et de nos mains, des perles de lumière.

    Dietrich Bonhoeffer

    0000-Prière.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour N. en sa fête et B. et C. en action de grâce pour leur entrée en Communion Béthanie, K., G. et sa santé, P.-H. et sa famille, notre amie A.-G., M., A., V., la réussite de la COP 21, en action de grâce pour le voyage apostolique du pape François en Afrique, en action de grâce pour notre retraite au Cénacle, l'ouverture de nos cœurs à ta Miséricorde en cette Année Sainte qui s'ouvre.


    Avez-vous remarqué notre nouveau texte introductif (en brun) ?

     

  • 1er décembre, Journée mondiale de lutte contre le sida | Et si nous décharpentions ?

    « Arrivent des gens qui lui amènent un paralysé, porté par quatre hommes.
    Comme ils ne peuvent l'approcher à cause de la foule, ils découvrent le toit au-dessus de lui, font une ouverture, et descendent le brancard sur lequel était couché le paralysé. »
    Bonne Nouvelle selon saint Marc (2,3-4)


    Avez-vous remarqué que souvent notre lecture des Écritures est aimantée par un mot, une évocation, au risque de passer à côté d'un plus petit signe ?
    Ici, le paralytique qui est à l'extérieur prend toute la place et c'est humain, parce qu'il faut quatre valides pour le transporter jusqu'à Jésus, Lui qui est bien au-dedans.

    Le petit signe de ces deux versets est autre part. Quand la foule, c'est-à-dire toi et moi en somme, nous faisons barrage par notre simple présence, nos suffisances, notre superbe, à un autre petit comme nous, pour qu'il accède à la rencontre avec plus grand que nous, il y en a toujours pour inventer une nouvelle voie.

    paralytique.jpgIci on décharpente ! Et vas-y que que je t'enlève tout ça pour faire passer le grabat et plus important encore, celui qui est dessus.

    Dans cette foule, il y a celleux qui se déplacent physiquement pour tenter d'approcher Jésus, pour l'écouter et il y a celleux qui voudraient bien l'écouter, mais occuper à servir font un pas de côté. Ils se décentre des actes habituels, attendus, pour mettre le paralysé au centre avec Jésus. Pour tout dire, ils innovent.

    Au centre de cette foule, il y a Jésus qui, Lui, ne bouge absolument pas. Il attend que l'on vienne jusqu'à Lui.

    Jésus n'est pas n'importe où non plus. Il est à Capharnaüm, hier un village de pêcheurs de Galilée, sur la rive nord-ouest du lac de Tibériade (ou Génézareth), aujourd'hui une bourgade non loin des vestiges de ce village ancien, au nord d'Israël. Le sens commun a retenu ce nom comme synonyme de grand désordre. C'est le cas ici. Pourtant au milieu de cette effervescence, Lui ne bouge pas, et surtout il est Parole. Capharnaüm était aussi appelé le « village du Consolateur ».

    Alors que faire pour que ce 1er décembre ne soit pas une date de Journée mondiale de lutte contre le sida de plus, dans un grand désordre, une saint sida de componction ?

    Si c'est possible, garder la joie au cœur toujours et malgré tout. Cela ne nous empêche pas de nous remémorer nos ami.e.s, fauché.e.s par les effets d'un virus dévastateur. Voir un à un leur visage et puis sourire ou pleurer si c'est ce qui nous vient naturellement à l'instant. Nous les imaginer membres de ses petits qui peuplent la communion des saints et nous recommander à leur intercession. Penser à toutes les personnes de notre entourage, et au delà, séropositives.

    Nous demander aussi en quoi ces versets d'il y a si longtemps sont d'une actualité possible en ce 1er décembre.

    Si à notre tour nous ne nous déplaçons pas de nos habitudes, si nous continuons à faire barrage, si nous devenons la foule, nous empêcherons malgré nous un.e autre à avoir accès à plus grand que nous. Ces versets ne nous auront rien appris.

    Autrement dit, il est urgent de décharpenter pour poser une parole de baptisé.e aux personnes séropositives. Une parole ou un acte qui résonne comme autant de mots qui n'ont plus besoin d'être prononcés parce que dans l'acte tout est dit.

    Décharpenter même si nous sommes en colère d'accompagner ce gay de 22 ans aux services des maladies infectieuses parce qu'il vient de découvrir qu'il est contaminé; le préservatif il n'en avait plus rien à battre. Pourtant il savait. Être aux côtés en tant qu'aîné.e, ne pas juger, comprendre, accompagner, rassurer, expliquer.

    Décharpenter même si les charges virales sont indétectables, les effets secondaires du traitement trop présents.

    Décharpenter pour accueillir la nouvelle pratique de la Prep, le traitement pré-exposition qui va entrer en action. La prévention s'adressant à celleux qui ont une sexualité, parler des auto-tests, de tout ce qui permettra que les séronégatifs le restent.

    Décharpenter parce qu'au milieu de nos désespoirs, de nos fausses parfois abyssales, à toutes et à tous, Il se tient là sans bouger, à notre écoute, prêt à nous délivrer de nos grabats.

    Décharpenter c'est inventer de nouvelles voies. A vous d'être débordant.e.s d'imagination !

    Décharpenter, déconstruire, en ce 1er décembre et tout au long de l'année, c'est du reste être aussi certain.e d'atteindre un autre point où l'on reconstruit, répare, où l'on ne laisse aucune sœur, aucun frère sur le bord de la route. Permettre à tout.e.s de se relever.

     

    Stéphane,
    frère de la Communion Béthanie