Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Avent - Page 2

  • 2ème dimanche de l’avent 2014

    2014 12 07 chemins de la paix.jpgVraiment, Seigneur, nous te disons notre bonheur de te célébrer en ce temps de l’Avent !

    Tu viens partager notre condition humaine et marcher avec nous en ce monde.
    Tu viens enseigner les chemins de la paix. Aux cœurs en attente et aux esprits éveillés tu viens manifester ton inlassable proximité à tous les moments de l’existence humaine.

    Vraiment, Seigneur, c’est un temps pour la joie,
    Car nous te regardons, toi, qui viens partager toutes les heures de notre vie, qu’elles soient tristes ou heureuses, graves ou joyeuses. Aux cœurs vigilants et aux esprits préparés, tu viens révéler la fidélité de ton amour.

    Tu viens ouvrir le chemin du salut pour tous, sans aucune exception, et annoncer que personne ne sera abandonné au pouvoir du mal et de la misère.

    C’est pourquoi, en ce début d’Avent, nous te disons notre bonheur de te chanter et de te célébrer.

    Extrait de réflexions de Salésiens Coopérateurs de Don Bosco

  • 1er mardi de l’avent 2014

    2014 12 02 File attente.jpg









    Dieu,
    Tu as choisi de te faire attendre tout le temps d’un Avent.
    Moi, je n’aime pas attendre dans les files d’attente.
    Je n’aime pas attendre mon tour.
    Je n’aime pas attendre le train.
    Je n’aime pas attendre pour juger.

    Je n’aime pas attendre parce que je n’ai pas le temps
    et que je ne vis que dans l’instant.
    Tu le sais bien d’ailleurs,
    tout est fait pour m’éviter l’attente :
    les cartes bleues, les libres services, etc…

    Mais Toi, Dieu,
    Tu as choisi de te faire attendre le temps de tout un Avent,
    parce que tu as fait de l’attente l’espace de la conversion,
    le face à face avec ce qui est caché, l’usure qui ne s’use pas.
    L’attente de l’attente, l’intimité de l’attente qui est en nous
    parce que seule l’attente
    et que seule l’attente est capable d’aimer.

    Tout est déjà donné dans l’attente,
    et pour Toi, Dieu,
    attendre se conjugue Prier.

    d’après Jean Debruynne.

  • Message de l'Avent - mardi 17 décembre 2013

    Saint-Jean de la Croix (1542-1591) composa une série de Romances pour raconter l’histoire d’amour entre Dieu et l’humanité, dès la création jusqu’à la naissance de Jésus. En ces quelques 310 versets, il explique que l’humanité est la fiancée du Fils de Dieu, mais que pour que cet amour puisse s’accomplir, il faut que ce Fils se fasse homme, qu’Il appartienne aussi à cette humanité aimée et désirée par Lui : que Dieu serait homme / et que l’homme Dieu serait.

    En fait, si c’est Dieu qui prend toujours l’initiative, c’est Lui qui nous a fait confiance le premier, et c’est Luiavent 3 bougies.jpg qui d’emblée a fait preuve d’audace.

    Mais cette foi de Dieu en l’être humain n’est pas une chose floue dans un temps indéterminé ou envers une masse informe d’hommes et de femmes : la foi et l’audace de Dieu sont présentes maintenant, et envers chacun et chacune de nous.

    S’Il nous invite à entrer dans une dynamique de confiance, ce n’est pas pour jouer avec nous, c’est plutôt parce que c’est là où nous pouvons Le retrouver.


    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.



  • Message de l'Avent - mardi 10 décembre 2013

    Une façon que nous pouvons avoir de vivre l’attente est de faire un peu de place en nous pour le Seigneur, qui vient chaque jour :


    avent 2 bougies.jpg« Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi » Ap 3, 20.

    Veiller à cette présence de Dieu nous fait entrer, doucement, dans une dynamique de confiance.

    Or, quand on ouvre la porte au Christ pour manger ensemble, c’est Lui qui concocte le menu, pour ainsi dire.
    Plus nous Lui laissons de la place, plus cette confiance peut nous entraîner à vivre des choses qu’on n’avait même pas soupçonné ; à l’attente confiante il lui faut un bon zeste d’audace !

     

    Audace pour se laisser dé-placer par Lui, audace pour apprendre avec Lui une autre façon d’aimer, audace pour vivre le jour à jour à sa suite avec nos sœurs et frères en humanité.

    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.



    photo de Gérard Berger, photographe.



  • Message de l'Avent - mardi 3 décembre 2013

    L’Avent est un temps qui joue avec la distorsion du temps : d’un côté il est question de la prochaine venue du Christ en gloire ; d’un autre côté, on fait mémoire de sa naissance à Bethléem. Entre cet avenir à date indéterminée et cet événement d’il y a quelques deux mille ans, il y a un tout autre temps où le Seigneur vient, et c’est le moment présent.

    Au long de nos quotidiens, au sein même de nos différentes activités, nous pouvons guetter la présenceavent 1 bougie.jpg du Seigneur.
    Même dans les choses qui nous semblent les plus petites, comme passer l’aspirateur ou prendre un verre avec un ami, Il est là.

    L’Avent nous invite à affiner notre regard, à apprendre à être attentifs à cette Présence, « beauté si ancienne et si nouvelle » en nous, parmi nous.


    Bel Avent à toutes et tous !

    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.