Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Message du frère prieur pour le début de l’été

Chers sœurs, frères et ami(es) de notre Communion Béthanie,

2017-06-31-Le-vent-souffle-où-il-veut.jpg« Le vent souffle où il veut, et tu entends sa voix ; mais tu ne sais ni d'où il vient, ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né de l'Esprit. » Jean 3, 8

Dans quelques jours, notre famille vivra sa retraite d'été, à la Communauté de La Roche d'Or, sur le thème : « Les surprises de l'Esprit-Saint ! »

Un des trois fondateurs de cette communauté, le père Florin Callerand disait : « Dieu n'a pas d'habitude ! Il bouge tout le temps, et nous devons toujours être en avance sur notre propre devenir »

Ensemble, nous désirons accueillir les surprises, les inattendus de l'Esprit-Saint.
La première surprise ce sont, me semble-t-il, nos sœurs, nos frères, nos ami(es).
En Communion Béthanie, nous ne nous choisissons pas.
Il n'est pas toujours facile de reconnaître l'Esprit à l'œuvre dans l'autre.
Il n'est pas toujours facile de se réjouir des dons de l'autre.
Finalement, il est si difficile d'aimer l'autre, tout simplement parce qu'il est autre...!!

2017-07-05-Communauté-de-La-Roche-d'Or.jpgNous allons prier ensemble pour sortir de nos habitudes, pour offrir un espace à ce Dieu qui bouge tout le temps.
Nous allons écouter ensemble pour relancer notre course, pour être toujours en avance sur notre propre devenir.

J'inscris notre fraternité dans cet élan que je résumais en quelques mots pour la fête de nos dix ans, il y a deux ans :

- Intériorité, « monachisme intériorisé » : tel que je suis et non pas tel que je rêve d'être, tout mon être-cœur, corps, âme, esprit-donné à Jésus le Christ. « Consentir à toujours commencer. Traduire en patience le désir du Royaume... Savoir que toute chose est en Dieu précieuse et pure » Hymne pour la fête de saint Benoît.

- Personnes transgenres : se laisser surprendre et déplacer intérieurement par l'inédit de ces personnes avec qui, Dieu nous donne de vivre, de partager le pain et la coupe...
Une de nos sœurs m'offrait ces derniers jours cette perle de Sylvie Germain : « Moi je regarde le monde à cœur nu, je vois en grand la détresse des gens minuscules et infime la splendeur des puissants. Rien ne me normalisera la vue »

- Œcuménisme : l'après-midi de sa mort, le 16 août 2005, Frère Roger de Taizé appela un frère et lui dit : "Note bien ces mots !" Un long silence puis il commença : "Dans la mesure où notre communauté crée dans la famille humaine des possibilités pour élargir..." Il s'arrêta là, la fatigue l'empêchant de terminer sa phrase.
« Élargis l'espace de ta tente » Isaïe 54
Là est notre appel, là est notre souhait.
Élargir vers toutes et vers tous, élargir vers les personnes jeunes qui, je le souhaite, mettront la pagaille chez nous ! (cf. le pape François s'adressant aux jeunes: « Mettez la pagaille... »)

« L'avenir s'ouvre beau...
Continuez, continuez, tout est en avant »
père Florin Callerand 1917-1998

Avec vous, Jean-Michel+, votre frère prieur de la Communion Béthanie

 

Écrire un commentaire

Optionnel