Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pause méditation lundi 30 décembre 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +
    communion.jpg

    « La vraie générosité envers l'avenir
    consiste à tout donner au présent. 
    »

    Albert Camus



  • Pause prière - pause regard, jeudi 26 décembre 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Petite, toute petite, devant le mystère immense,
    Je me tiens, moi qui ne sais rien,

    Les genoux tremblants, plus pauvre que le dernier des bergers,
    Plus ignorante que le plus sage des mages,
    Et plus aveugle que le plus obéissant des soldats d'Hérode,
    Devant rien, une histoire, une légende, une étable,
    Et l'odeur des sapins qui monte de la nuit,
    Comme celle de toutes les nostalgies d'enfance,
    Qui tient de la cannelle et des airelles tièdes.

    Je porte au creux des mains mes mots d'amour et mes deuils,
    Tous les petits vides gris de ma vie

    Pour les offrir à un roi nouveau-né, rameau de vie,

    Je suis si peu de sable, le poids à peine d'un flocon de neige,
    Tellement plus poussière que sel,
    Si peu, tellement peu.

    Que dire alors,

    Que comprendre, qu'espérer,
    Sinon les yeux qui se mouillent en silence,

    Quand Dieu vient, si proche, si Autre,
    Ce grand mystère,
    Qui s'est niché dans un ventre de femme,

    Pour venir au monde.

    Contempler, cœur ouvert,
    En espérant que quelque chose du mystère s'y déversera encore.

    Le moineau des mots

     

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre frère S. en sasaint-etienne.jpg fête, tous les diacres en cette fête de saint Étienne, nos amis E., sœur N., sa communauté carmélitaine au Liban, J., E., S. et S.e, leur santé, B. et R., leur chemin de vie, J., J., nos ami.e.s en Suisse, P. et J., leur projet de vie, les personnes qui débuteront cette année 2014 dans une solitude non choisie, la paix et la réconciliation dans notre monde en ce 1er janvier, le pape François, tous les pasteurs, frère A., nos frères de T., le pèlerinage de confiance à Strasbourg.




  • Message de Noël 2013

    Et nous voici en train de courir, affairés aux derniers préparatifs pour passer la fête de Noël en famille, ou avec des proches ; ou bien résolu.e.s à la passer en solitude, choisie ou subie ; ou bien dans le travail ; ou bien…

    Quoi qu'il en soit, le mystère de Noël se dévoile à chacun.e d'entre nous, où que nous en soyons, quoi que nous fassions, que nous soyons entouré.e ou seul.e, parce que depuis que le Fils de Dieu s’est fait homme, rien de ce qui est humain n'est étranger à Dieu.

    noel christ.jpg

    Comme le dit joliment Jean de la Croix en décrivant le premier noël :

    Et la mère était dans l’extase
    en contemplant un tel échange :
    les larmes de l’homme dans Dieu,
    et dedans l’homme l’allégresse ;
    ce qui pour l’un comme pour l’autre
    était d’ordinaire étranger.

    Romances v. 305-310


    Voyons, que dans nos vies d’hommes et de femmes, Il est de la partie !
    Il ne me reste que vous souhaiter un très beau Noël à toutes et tous, en Lui, notre Paix !


    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.



  • Pause méditation lundi 23 décembre 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    sourire enfant.jpg

    « Toute la création salut la naissance d'un enfant.
    La mort et la nuit sont vaincues par le cri
    ou le sourire d'un enfant.
    »

    Samuel Sahagian, pasteur arménien.

     

  • Pause prière - pause regard, jeudi 19 décembre 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Prier, c’est pénétrer doucement, tranquillement,
    Dans le silence de Dieu,
    Laisser Dieu se donner et me donner son silence,
    Pour que je puisse laisser mon cœur
    battre à l’unisson du sien,
    laisser ma respiration entrer
    Dans la respiration de Dieu,
    Me laisser pénétrer de Sa présence,
    Prendre conscience de plus en plus que
    Dieu est à l’intérieur de moi,
    Non pas, évidemment, pour fuir mes frères,
    Mais pour les porter davantage,
    Car il est vraiment impossible de s’approcher du crucifié
    Sans s’approcher des crucifiés du monde entier.    
              
    Jean Vannier

     

    bougie 4.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour C. sur son chemin d'éternité, E., son mari, en grande souffrance, qui l'a soigné jusqu'au bout, sœur E., sœur M., A. et M., nos sœurs franciscaines en Conseil, Je. sa famille, son père brutalement décédé, B., H.-D., sa santé, la 300e amie qui vient de rejoindre la liste des personnes qui reçoivent ces intentions de prière hebdomadaires, le père malade de sœur M.-L., sa famille, notre ami le père A., en ses 60 ans, ses ami.e.s, sa famille, nos frères E., M. en leur fête, les personnes qui souffrent de la solitude en ces fêtes de Noël, la paix en Afrique, au Moyen-Orient.
     


  • Message de l'Avent - mardi 17 décembre 2013

    Saint-Jean de la Croix (1542-1591) composa une série de Romances pour raconter l’histoire d’amour entre Dieu et l’humanité, dès la création jusqu’à la naissance de Jésus. En ces quelques 310 versets, il explique que l’humanité est la fiancée du Fils de Dieu, mais que pour que cet amour puisse s’accomplir, il faut que ce Fils se fasse homme, qu’Il appartienne aussi à cette humanité aimée et désirée par Lui : que Dieu serait homme / et que l’homme Dieu serait.

    En fait, si c’est Dieu qui prend toujours l’initiative, c’est Lui qui nous a fait confiance le premier, et c’est Luiavent 3 bougies.jpg qui d’emblée a fait preuve d’audace.

    Mais cette foi de Dieu en l’être humain n’est pas une chose floue dans un temps indéterminé ou envers une masse informe d’hommes et de femmes : la foi et l’audace de Dieu sont présentes maintenant, et envers chacun et chacune de nous.

    S’Il nous invite à entrer dans une dynamique de confiance, ce n’est pas pour jouer avec nous, c’est plutôt parce que c’est là où nous pouvons Le retrouver.


    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.



  • Pause méditation lundi 16 décembre 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    humble_gift_by_marielliott.jpeg

    « Jésus-Christ est un Dieu dont on s'approche sans orgueil
    et sous lequel on s'abaisse sans désespoir.
    »

    Blaise Pascal



  • Pause prière - pause regard, jeudi 12 décembre 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________

    Pour que Dieu puisse venir,
    il s'agit de transformer la terre
    jusque dans ses fondements.
    De lui donner un autre visage.
    Une autre apparence.
    Un autre assise.

    Œuvre inhumaine,
    dépassant les capacités humaines
    et qui n'est possible que si l'Esprit de Dieu
    vient mettre en mouvement
    et orienter nos projets et nos réalisations.

    Qu'est l’Évangile
    sinon la mise en route
    par Jésus-Christ lui-même,
    du grand chantier de la terre
    à renouveler selon le désir de Dieu?

    Une terre à changer
    de fond en comble.
    C'est donc que dans son état actuel
    elle n'est encore qu'en construction.
    Et cela signifie que quelque part
    on m'attend sur le chantier.

    Charles Singer
    Terres, Éditions du Signe

     

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour C., son père malade,chantier.jpg T., F., M.-O., la mère de D., sur son chemin d'éternité, J., sa famille, B., J.-F. brutalement décédé, N., son compagnon, frère C., nos sœurs et frères du Carmel en cette fête de saint Jean de la Croix, notre ami frère J., sa communauté, C., G., les personnes en grande précarité, les associations caritatives, la paix en Afrique, au Moyen Orient.




  • Message de l'Avent - mardi 10 décembre 2013

    Une façon que nous pouvons avoir de vivre l’attente est de faire un peu de place en nous pour le Seigneur, qui vient chaque jour :


    avent 2 bougies.jpg« Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi » Ap 3, 20.

    Veiller à cette présence de Dieu nous fait entrer, doucement, dans une dynamique de confiance.

    Or, quand on ouvre la porte au Christ pour manger ensemble, c’est Lui qui concocte le menu, pour ainsi dire.
    Plus nous Lui laissons de la place, plus cette confiance peut nous entraîner à vivre des choses qu’on n’avait même pas soupçonné ; à l’attente confiante il lui faut un bon zeste d’audace !

     

    Audace pour se laisser dé-placer par Lui, audace pour apprendre avec Lui une autre façon d’aimer, audace pour vivre le jour à jour à sa suite avec nos sœurs et frères en humanité.

    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.



    photo de Gérard Berger, photographe.



  • Pause méditation lundi 9 décembre 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saissisent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    nelson mandela.jpg

     

    « Que règne la liberté. Car jamais le soleil ne s'est couché sur réalisation humaine plus glorieuse. »

    Nelson Mandela.

  • Récollection des 22 et 23 novembre 2013 - « Audace et confiance »

    Pour la deuxième année consécutive, nous nous sommes retrouvés chez les sœurs du Cénacle qui nous ont accueillis à Versailles.
    Non loin de leur communauté résident les sœurs Diaconesses de Reuilly. C’est en leur nom que leur prieure, sœur Mireille, est intervenue le samedi matin sur le thème : audace et confiance.

    C’est bel et bien l’audace qui nous met en chemin, avec nos faiblesses, nos abîmes.bras_ouverts.jpg
    Ne sont-ce pas ceux de la croix éclairés par l’aube de la résurrection ?
    La confiance est un partage, une alliance. Dieu, le premier a d’abord foi en nous, car Il nous fait déjà confiance.

    Que d’audace dans la confiance ! Grâce que de vivre ce Dieu au visage humain : sa naissance, sa passion, sa mort, pour recevoir l’aurore et la lumière. Audace de la foi de ne plus exister en dehors de ce Dieu Amour.

    Sœur Mireille insiste bien sur le fait que l’humilité c’est le refus d’exister en dehors de Dieu. Elle nous cite cette belle phrase de la philosophe Simone Weil :  « Dieu me permet d’exister en dehors de lui. A moi de refuser cette autorisation. »

    C’est autour d’un film d’Alfred Hitchcock La Loi du silence que nous nous sommes retrouvés l’après-midi.
    Un homme revêtu d’une soutane assassine un avocat pour lui dérober son argent. Il se confie à un prêtre, sur lequel se portent tous les soupçons. Arrêté mais lié par le secret de la confession, le prêtre se tait.

    Un de nos frères, expert en la matière , nous a expliqué en quelques mots ce que nous allions découvrir à l’écran. Le scénario fonde sa tension dramatique sur un point spécifique du droit canon de l’Église catholique romaine, le secret de la confession. En effet, l’Église catholique défend à un prêtre de révéler ce qu’ il entend dans l’intimité de la confession, que ce soit un crime ou un péché.
    Film fascinant qui mise sur une situation plutôt que sur une intrigue.

    La soirée du samedi s’est achevée sur un temps d’échanges, une de nos amies auteur compositeur, accompagnée de sa guitare, nous a offert pour notre plus grande joie quelques unes de ses compositions.

    La matinée du dimanche nous a rassemblés à la chapelle des sœurs Diaconesses de Reuilly. Ce fut un moment fort de partage, non seulement avec les sœurs mais aussi avec le groupe Lambda : groupe biblique de réflexion théologique et de partage fraternel créé par la cathédrale américaine de Paris, à l’attention des gays, des lesbiennes, des personnes trans identitaires, de leurs familles et amies, quelque soient leur orientation sexuelle, leur identité de genre.
    Une femme, prêtre épiscopalienne de l’Église américaine a célébré le culte.

    bougie_recollection.jpgCombien il fut bon de célébrer ce Christ Roi ! La liturgie de ce dimanche tournait les yeux vers le visage d’un roi serviteur qui meurt en croix, sans honneurs ni triomphe, nu, brisé, raillé.

    Nous avons partagé le pain et le vin, tous unis par ce Christ, roi d’Amour qui nous rassemblait ce matin.
    Simplement, nous avons accueilli cet espace de beauté, d’intériorité et de célébration qui invite à l’écoute et la paix.

    L’audace d’être chrétiens n’est-ce-pas aussi risquer l’espérance ?
    A chacun et chacune une belle entrée dans l’Avent.


    Christine,
    sœur de la Communion Béthanie.

     

     

     

  • Pause prière - pause regard, jeudi 5 décembre 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________


    Tu me dis, Seigneur :
    « Donne à chacun le droit au pain et au respect,
    et tu seras une étoile de partage ! »

    Tu me dis, Seigneur :
    « Comble les ravins de haine et de jalousie qui séparent les vivants,
    et tu seras une étoile de pardon ! »

    Tu me dis, Seigneur :
    « Annonce que tout vivant, de n'importe quel pays,
    de n'importe quel péché, de n'importe quelle intelligence,
    de n'importe quel travail, de n'importe quelle religion,
    est l'enfant précieux de Dieu, de la même famille que toi,
    et tu seras une étoile d'accueil ! »

    Fais de nous des étoiles, Seigneur,
    des étoiles si brillantes dans le noir de la terre
    Qu'on y trouve ton sourire d'amour
    éclairant tous les habitants de la terre !

    Charles Singer

     

    Etoile humaine.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre amie D. en sa fête, A., remercier de cette belle journée fraternelle avec la famille spirituelle du bienheureux Charles de Jésus, H., son audition du 9 décembre, C., sa santé, sa famille, D., une personne transgenre confiée à notre prière, D. en sa fête, S., S., notre frère P., E., F., sa mère sur son chemin d'éternité, notre amie sœur M., sa santé, P., les personnes en grande précarité, la paix, la réconciliation en Afrique.
     




  • Message de l'Avent - mardi 3 décembre 2013

    L’Avent est un temps qui joue avec la distorsion du temps : d’un côté il est question de la prochaine venue du Christ en gloire ; d’un autre côté, on fait mémoire de sa naissance à Bethléem. Entre cet avenir à date indéterminée et cet événement d’il y a quelques deux mille ans, il y a un tout autre temps où le Seigneur vient, et c’est le moment présent.

    Au long de nos quotidiens, au sein même de nos différentes activités, nous pouvons guetter la présenceavent 1 bougie.jpg du Seigneur.
    Même dans les choses qui nous semblent les plus petites, comme passer l’aspirateur ou prendre un verre avec un ami, Il est là.

    L’Avent nous invite à affiner notre regard, à apprendre à être attentifs à cette Présence, « beauté si ancienne et si nouvelle » en nous, parmi nous.


    Bel Avent à toutes et tous !

    Manuel,
    frère de la Communion Béthanie.




  • Pause méditation lundi 2 décembre 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saissisent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    274.jpg

    « Dieu emploie bien souvent les plus faibles
    pour les plus grands effets. 
    »

    Saint François de Sales.



  • Prière du 1er décembre 2013

    Christ n'a pas de mains :
    Il n'a que nos mains
    Pour faire son travail aujourd'hui.

    christ-sans-bras.jpg







    Christ n'a pas de pieds :
    Il n'a que nos pieds
    Pour conduire les hommes sur son chemin.
    Christ n'a pas de lèvres :
    Il n'a que nos lèvres
    Pour parler de lui aux hommes.
    Christ n'a pas d'aides :
    Il n'a que notre aide
    Pour mettre les hommes à ses côtés.
    Nous sommes la seule Bible
    Que le public lit encore.
    Nous sommes le dernier message de Dieu
    Écrit en actes et en paroles.

    Anonyme, XVe siècle


    Cette année le hasard des calendriers veut que nous débutions la nouvelle année liturgique avec la Journée mondiale contre le SIDA.

    En ce jour, je vous propose cette prière si ancienne et si actuelle ; nous pouvons la recevoir comme une invitation faite à chacun.e de nous pour devenir de plus en plus les mains, les pieds et le cœur de Jésus envers nos frères et sœurs les plus fragilisés par la maladie, par le mépris, par la honte.

    Nous tous : séropos, séronegs, chercheurs, soignants, bénévoles… nous sommes appelé.e.s à être des vecteurs de transmission de la joie et de la paix du Christ qui vient chaque jour.


    Yallah !

    Votre frère Manuel
    de la Communion Béthanie