Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pause prière - pause regard, jeudi 30 janvier 2014

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel. 

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16). 

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Ne t’inquiète pas de la valeur de ta vie,
    de ses anomalies, de ses déceptions,
    de son avenir plus ou moins obscur.
    Tu fais ce que Dieu veut.
    Tu lui offres au milieu de tes inquiétudes et de tes insatisfactions,
    le sacrifice d’une âme humiliée
    qui s’incline malgré tout devant une providence austère…
    Peu importe que, dans l’intime de toi-même tu sentes, comme un poids naturel,
    la tendance à te replier sur tes tristesses et tes défauts…
    Peu importe que humainement, tu te trouves « raté »,
    si Dieu, lui, te trouve réussi à son goût.
     
    Petit à petit Notre Seigneur te conquiert et te prend pour Lui…
    Je t’en prie quand tu te sentiras triste,
    paralysé, adore et confie-toi.
    Adore en offrant à Dieu ton existence qui te paraît abîmée par les circonstances :
    quel hommage plus beau que ce renoncement amoureux à ce qu’on aurait pu être !
    Confie toi.
     
    Perds-toi aveuglement dans la confiance de notre Seigneur
    qui veut te rendre digne de Lui et y arrivera,
    même si tu restes dans le noir jusqu’au bout,
    pourvu que tu tiennes sa main toujours,
    d’autant plus serrée que tu es plus déçu, plus attristé.
     
    Sois heureux fondamentalement, je te le dis.
    Sois inlassablement doux.
    Ne t’étonne de rien ni de ta fatigue physique,
    ni de tes faiblesses morales.
    Fais naître et garde toujours sur ton visage le sourire,
    reflet de celui de notre Seigneur
    qui veut agir par toi, et, pour cela, se substituer toujours plus à toi.

    Au fond de ton âme, place avant tout, immuable,
    comme base de toute activité,
    comme critère de la valeur et de la vérité des pensées qui t’envahissent,
    la paix de Dieu.

    Tout ce qui te rétrécit et t’agite est faux,
    au nom des lois de la vie, au nom des promesses de Dieu…
    Parce que ton action doit porter loin,
    elle doit émaner d’un cœur qui a souffert,
    c’est la loi douce en somme…
    Quand tu te sentiras triste… adore et confie-toi.


    Pierre Teilhard de Chardin

    2014 01 30 Pause prière - pause regard - Colombe.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour M., pasteur A., M., V., les personnes de notre peuple au Cameroun, la paix, la réconciliation en Afrique, les personnes consacrées en ce 2 février, père P.-M., le diocèse de Montpellier, F., nos ami.e.s du Refuge, N., F., M., G., A., F., F., les jeunes personnes homosensibles et transgenres, en cette fête de saint Jean Bosco, les éducatrices, les éducateurs.

     

     

  • Pause méditation lundi 27 janvier 2014

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+

     

    2014 avec Dieu appelle et Vivre par l'Esprit +

     

    En 1932, deux femmes remettent leur existence à Dieu et reçoivent dans leur prière, au jour le jour, des paroles de Vie.
    Deux livres vont naître de ce compagnonnage avec le Christ, que nous vous proposons de découvrir tout au long de cette année.


     

     

    grâce.jpg

    « Voyez un peu quelles sont les âmes à qui vous pouvez être en bénédiction chaque jour. Pour cela, maintenez-vous fermement en ma Présence. »

    26 janvier, Dieu appelle.

  • Pause prière - pause regard, jeudi 23 janvier 2014

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Je ne suis pas un homme de lettres
    ou de science.
    Je prétends humblement être
    Un homme de prière...
    C’est la prière qui a sauvé ma vie.
    Sans la prière, j’aurais depuis longtemps
    perdu la raison.
    Si je n’ai pas perdu la paix de l’âme,
    Malgré toutes les épreuves,
    C’est que cette paix vient de la prière.
    On peut vivre quelques jours
    sans manger, mais non sans prier.
    La prière est la clé du matin et le verrou du soir.
    La prière c’est cette alliance sacrée
    Entre Dieu et les hommes
    Pour obtenir d’être délivré
    Des griffes du prince des ténèbres.
    Nous devons choisir :
    Nous allier aux forces du mal
    Ou, au contraire, aux forces du bien !
    Voilà mon témoignage personnel :
    Que chacun tente l’expérience
    Et il trouvera que la prière quotidienne
    Ajoute quelque chose de neuf à sa vie,
    Quelque chose qui n’a d’équivalent
    Nulle part ailleurs...
     
    Mahatma Gandhi


    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour P., son fils J.-B., D., gandhi 9.jpgnotre frère M.-P., notre amie sœur E., les fraternités de sœurs Franciscaines en Centrafrique, notre frère P., nos sœurs, frères dominicains en cette fête de saint Thomas d'Aquin, père P.-M., notre frère E., L., sa famille, B., J., C., son épouse, ses enfants, E., C., son fils, le weekend spirituel au Cénacle de Versailles, ces 25 et 26 janvier, nos sœurs, frères chrétiens partout dans le monde, l'unité, la réconciliation au sein de l'Église.





  • Pause méditation lundi 20 janvier 2014

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+

     

    2014 avec Dieu appelle et Vivre par l'Esprit +

    En 1932, deux femmes remettent leur existence à Dieu et reçoivent dans leur prière, au jour le jour, des paroles de Vie.
    Deux livres vont naître de ce compagnonnage avec le Christ, que nous vous proposons de découvrir tout au long de cette année.

    martin luther king.jpg

    « Cultivez une atmosphère d'amicale compréhension
    à l'égard de tous les hommes. 
    »

    17 janvier, Dieu appelle.



  • Pause prière - pause regard, jeudi 16 janvier 2014

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Vers le Royaume intérieur

    Ferme tranquillement les yeux.
     
    Laisse-toi tomber
    loin de ta « personne »
    jusqu'au fond de ton être,
    lâchant prise, dans le silence,
    dépouillé de toi-même,
    dans cet instant qui est Présence.
     
    Tu trouveras ainsi, tel un enfant,
    sans te déplacer et sur-le-champ,
    le Royaume intérieur,
    Dieu lui-même et Son repos.
     
    Gerhard Tersteegen (1697-1769)
    in Seraphim, le blog de Marc-Elie


    unite chretiens.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour nos sœurs moniales, nos frères moines, en cette fête de saint Antoine, père J.-M., sa communauté monastique, Adrien, S. en sa fête, notre sœur M.-A., toutes nos amies A. en leur fête, D., sa santé, sa famille, notre sœur C., sa rencontre avec la pastorale de la famille, ce 21 janvier, G., A., E., sa famille, O., J., R., S., S., leur famille, A., M., C., D., D., l'unité, la réconciliation dans notre Église, en cette semaine de prière pour l'unité des chrétiens, la paix en Afrique et dans notre monde.



  • Pause méditation lundi 13 janvier 2014

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2014 avec Dieu appelle et Vivre par l'Esprit +

    En 1932, deux femmes remettent leur existence à Dieu et reçoivent dans leur prière, au jour le jour, des paroles de Vie.
    Deux livres vont naître de ce compagnonnage avec le Christ, que nous vous proposons de découvrir tout au long de cette année.

    capuchon.jpg

    « Le Royaume arrive dans le silence. Nul homme ne saurait dire à quel moment il s'introduit dans un cœur. Il ne se révèle qu'à ses fruits»

    7 janvier, Dieu Appelle.


  • Pause prière - pause regard, jeudi 9 janvier 2014

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Donne-moi, Seigneur, la douceur.
    Cette qualité que tu connais par ton cœur.

    J’en ai besoin pour moi comme pour les autres.
    Car trop souvent, je m’énerve.
    C’est ma nature.

    Donne-moi cette douceur.
    Quand je m’en serai imprégné,
    je crois que je me mettrai de nouveau à parler.
    Pour l’instant, je crie,
    je me fâche et je perds patience.

    Pourquoi tant d’insolence ?

    Ta douceur, Seigneur,
    ce n’est pas une qualité.
    C’est l’expression même de ton être.
    Toi qui regardes les choses en vérité,
    tu peux m’aider à me transformer.

    Ta douceur en mon corps,
    c’est le début du bonheur.

    Daniel Federspiel, salésiens de Don Bosco.

     En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre ami W., en sa Tendresse de Dieu.jpgfête, M.-Y., P. et leurs enfants, R., la préparation spirituelle du week-end des 25 et 26 janvier au Cénacle de Versailles, M.-A. et J., en action de grâce, nos projets de temps de prière à Lyon, Paris, Montpellier, notre amie sœur M., sa santé, D., sa famille, le pèlerinage de confiance à Strasbourg, en action de grâce, D.l, la mère de S., sur son chemin d'éternité, sa famille, C., sa santé, D. et G.



  • Lyon, rencontre la Bible au risque du corps et de la sexualité

    Samedi 1er février, de 9h30 à 16h, au sanctuaire Saint Bonaventure (place des Cordeliers, Lyon 2), les associations Chrétiens et Sida, Devenir Un En Christ et la Communion Béthanie, vous invitent à une rencontre sur le thème :

    La Bible au risque du corps et de la sexualité.

    bible corps.jpgIntervenants :
    Nicole Fabre, pasteure de l’Église Réformée, bibliste, et Pierre Lathuilière, prêtre du diocèse de Lyon, théologien.

    Entrée libre.
    Inscriptions et renseignements sur communion.bethanie.lyon@orange.fr


     

  • Message de vœux 2014 du frère prieur

    Voici que débute une année nouvelle.
    Je suis heureux de vous rejoindre au seuil de cette nouvelle étape.
     
    L'année 2013 a été dense, parfois rude et escarpée pour nous, personnes homosensibles et transgenres.
     
    Notre Communion Béthanie est restée sur ce sol verglacé pendant plusieurs mois! Je suis heureux d'avoir tenu jusqu'à l'aube, avec vous, pour rester fidèle à notre charisme de prière, de silence et d'amitié.
     
    Merci d'avoir été là, dans la prière et l'amitié fraternelle.
     
    Chaque lundi de 2014, notre sœur Brigitte, sous prieure, nous proposera quelques lignes de deux livres lumineux. A lire sur notre blog.
     
    Ce lundi 6 janvier 2014, une citation du livre Dieu appelle:

    « Derrière vous, mon ombre descend sur l'année écoulée, afin qu'y disparaissent vos tribulations, vos chagrins et vos déceptions.
    La Lumière de ma Présence est projetée sur l'année qui vient, rayonnement du Soleil de Justice. »
     
    Notre frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, disait il y a quelques jours, à Strasbourg :
    « Les chrétiens doivent être en première ligne pour la réconciliation. »
     
    Voilà ce que je nous souhaite, voilà ce que je souhaite à notre Communion Béthanie : être en première ligne pour la réconciliation.
     

    passerelle.jpg


    Notre appel de tous les jours est d'être passerelle de réconciliation :
     
    Harmonie au plus profond de nos cœurs.
    Harmonie toujours à construire avec notre prochain : celle ou celui dont on se rend proche.
    Harmonie avec notre Dieu : « Dieu c'est quand on s’émerveille » Maurice Zundel.
     
    Nos pas dans ceux de Jésus le Christ, nos pas dans les pas des femmes, des hommes de paix, nos pas dans ceux du bientôt saint pape Jean XXIII, dans ceux du bon pape François, nous souhaitons :
     
    « Convertir toute hostilité en tension fraternelle à l'intérieur d'une unité de création. »
    Paul Ricœur.
     
    Je suis et demeure proche de vous, par le cœur priant -et ce n'est pas une formule de style!


    Fidèle et tendre affection de votre frère,
    Jean-Michel+
    prieur de la Communion Béthanie.

     

     

  • Pause méditation lundi 6 janvier 2014

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2014 avec Dieu appelle et Vivre par l'Esprit +

    En 1932, deux femmes remettent leur existence à Dieu et reçoivent dans leur prière, au jour le jour, des paroles de Vie.
    Deux livres vont naître de ce compagnonnage avec le Christ, que nous vous proposons de découvrir tout au long de cette année.

    marguerites.jpg

    « Derrière vous, mon Ombre descend sur l'année écoulée, afin qu'y disparaissent vos tribulations, vos chagrins et vos déceptions. La Lumière de ma Présence est projetée sur l'année qui vient - rayonnement du Soleil de Justice. »

    1er janvier, Dieu appelle.


  • Pause prière - pause regard, jeudi 2 janvier 2014

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    _______________________________________

    Les fêtes sont achevées, Seigneur,
    et notre vie, à nouveau,
    s'ouvre sur le temps ordinaire.
    Mais en nous,
    brille le mystère de ta naissance
    qu'une fois encore
    nous avons contemplé.
     
    Aussi, venant de NOËL
    et de l'Épiphanie,
    partons-nous, remplis de confiance,
    sur les routes ordinaires,
    car les fêtes sont pour nous
    des sommets de lumière
    d'où nous descendons transfigurés,
    afin de traverser avec courage
    les terres banales
    où se joue notre existence.
     
    Avant de partir, Seigneur,
    sur les routes ordinaires,
    voici notre prière:
    Fais-nous la grâce d'être à notre tour,
    à notre place des signes discrets et clairs
    de ta fidèle proximité,
    afin que tous nos frères de la terre
    puissent te chercher et te trouver,
    toi Dieu qui as choisi la terre
    pour demeure d'éternité.

    Charles Singer dans Le Livre des Prières, Éditions Olivétan

     

    transfiguration.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour la paix en nos cœurs au seuil de cette nouvelle année 2014, les personnes désespérées, sans travail, malades, au début de cette année, les personnes en relation d'aide, M.-A., J., B., J.-D., notre frère P., E., C., sa santé, G., en sa fête, l'unité de l’Église, notre Communion Béthanie, qu'elle grandisse dans son appel à être passerelle de réconciliation.