Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause méditation du 8 octobre 2018

Et le verbe se fait chair.
Comment cela s'incarne-t-il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?


Abbaye de Silvacane
2018-10-08-Silvacane.jpgIl les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains...
Mc 10.12

Mon corps, ma chair…
lieu de rencontre, de relations vraies, d’union, de communion profonde, intime, de bénédictions,
ou
lieu d’incompréhension, de divisions, de rejet, d’abus, de malédictions ?

Dans l’Évangile, Jésus très souvent rencontre l’autre, le guéri, à travers son corps : par un simple regard, un simple toucher.

Et moi, suis-je suffisamment disponible pour me laisser toucher physiquement, affectivement, spirituellement, et ainsi guérir mon cœur de pierre ?

Comme l’enfant, suis-je prêt•e à me laisser toucher, embrasser et ainsi accueillir la bénédiction de Jésus, ou la transmettre physiquement aux autres, aux prochain•e•s ?

Mystère de l’Incarnation…


Isabelle M.

Commentaires

  • Merci pour ce retour d'incarnation à se soumettre en douceur !

    Un questionnement qui peut être partagé pour un rdv avec ceux de D ET J par exemple.

    Notre"frère corps" est mal aimé ou trop ou pas assez.
    Cela nous ferait du bien de redescendre au plus près de notre nature, de nos besoins corporels.

    Oui, Jésus est "sensuel", il touche beaucoup avec ses doigts, sa salive, pour nous guérir. Il ne craint pas la proximité et se laisse toucher pareillement, couvrir de baisers, de larmes, de parfum.

    Que serions nous sans la tendresse ?
    Bien à vous tous.

    Mireille

Écrire un commentaire

Optionnel