Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Noël 2018

Évangile du jour : Luc 2, 1-14 « Aujourd’hui vous est né un Sauveur »
Messe de la nuit de Noël


En ces jours-là, parut un édit de l’empereur Auguste, ordonnant de recenser toute la terre. Ce premier recensement eut lieu lorsque Quirinius était gouverneur de Syrie.
Et tous allaient se faire recenser, chacun dans sa ville d’origine.
Joseph, lui aussi, monta de Galilée, depuis la ville de Nazareth, vers la Judée, jusqu’à la ville de David appelée Bethléem.
Il était en effet de la maison et de la lignée de David.
Il venait se faire recenser avec Marie, qui lui avait été accordée en mariage et qui était enceinte.

Or, pendant qu’ils étaient là, le temps où elle devait enfanter fut accompli.
Et elle mit au monde son fils premier-né ; elle l’emmaillota et le coucha dans une mangeoire, car il n’y avait pas de place pour eux dans la salle commune. Dans la même région, il y avait des bergers qui vivaient dehors et passaient la nuit dans les champs pour garder leurs troupeaux.
L’ange du Seigneur se présenta devant eux, et la gloire du Seigneur les enveloppa de sa lumière.
Ils furent saisis d’une grande crainte.
Alors l’ange leur dit : « Ne craignez pas, car voici que je vous annonce une bonne nouvelle, qui sera une grande joie pour tout le peuple : Aujourd’hui, dans la ville de David, vous est né un Sauveur qui est le Christ, le Seigneur. Et voici le signe qui vous est donné : vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une mangeoire. »
Et soudain, il y eut avec l’ange une troupe céleste innombrable, qui louait Dieu en disant : « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »


Valérie
« Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »
Tu vois, cette phrase, je l'ai toujours trouvée superbe, vraiment !!! C'est comme des trompettes qui sonnent. C'est fort, c'est puissant, ça donne de l'élan.
Mais figure-toi que je me suis toujours demandée s'il fallait entendre :


« paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »
ou bien
« paix sur la terre aux hommes qui L'aiment. »


Laetitia
Ah bah ça alors ! Je n'avais jamais pensé qu'on pouvait l'entendre des ces deux façons-là !!!
C'est incroyable, les deux formules fonctionnent et font sens l'une comme l'autre et même, l'une avec l'autre, dans les deux sens.

Valérie
La seconde « paix sur la terre aux hommes qui L'aiment » me parle de mes frères, de mes sœurs, de tous ces gens, les « hommes de bonne volonté » comme on dit, qui donnent d'eux-mêmes pour rendre ce monde meilleur, plus juste, plus fraternel ; qui le font, pour certains parce qu'ils aiment Dieu et s'efforcent de suivre ses commandements, pour d'autres simplement parce qu'ils sont des hommes bons, des hommes et des femmes de cœur.

Laetitia
La première, « paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. », c'est le chant de l'ange et de la troupe céleste aux bergers. C'est une phrase qui m'est familière, que nous chantons très souvent lors des célébrations.
Dieu nous offre la Paix, c'est sa manière de nous aimer. C'est quand même incroyable que cette Paix nous vienne d'un petit bébé, qui plus est, né dans une mangeoire, dans une étable...
Il faudra du temps à notre humanité pour accueillir cette Paix...

Valérie
Il faudra du temps... comme il faut du temps à nos petits d'hommes pour grandir, pour devenir eux-mêmes des hommes et des femmes.
Cette vision me réconforte. La Paix est offerte, par amour, mais parce qu'elle prend la forme d'un nouveau-né, à Noël, il faut juste être patient, la voir grandir doucement...

2018-12-25-Noël.jpg

Au pied de la crèche, avec douceur, je vous invite à nous rejoindre.
Il y a foule déjà.
Le sapin de Noël, c'est cette crèche, avec ses anges, son Étoile, la Lumière...
Les paquets au pied du sapin, c'est cet enfant nouveau-né.
Les enfants émerveillés, c'est nous, c'est toi, c'est moi.
Le cadeau de Noël, c’est Dieu qui nous aime, c'est nous qui l'aimons, c'est cette Paix, promise, offerte, et déjà là.
Il est né, et avec Lui l'Amour en nos cœurs, l'Amour parmi les hommes.
L'accueillir serait-il aussi simple, mon Dieu, que de prendre un bébé dans ses bras ?

2018-12-25-Noël-2.jpg

Joyeux Noël à toutes et à tous.

Valérie et Laetitia

Écrire un commentaire

Optionnel