Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard du 20 septembre 2018

La prière est une magnifique respiration…
Celle d’un cœur qui aime.

Alors, le SEIGNEUR Dieu dépêcha une plante qui grandit au-dessus de Jonas de sorte qu’il y avait de l’ombre sur sa tête pour le tirer de sa mauvaise passe. Cette plante causa une grande joie à Jonas.
Jonas 4, 6

Les frères et sœurs de la Communion Béthanie

2018-09-20-Va-avec-la-force-que-tu-as.jpgMon frère, écoute-moi. C'est vrai, tu te sens bien impuissant. Tu es fatigué de tout et surtout de toi-même. Mais, souviens-toi, quelque part dans le vieux Livre, il est écrit : « Va avec la force que tu as : n'est-ce pas Dieu qui t'envoie ? » (Juges 6, 14).

Tu n'as que la force que tu as. Mais va quand même. Cette force t'est donnée par Celui qui met en mouvement le soleil et les autres étoiles. Elle doit te suffire. Elle te suffira.

Il te faut apprendre à être pauvre et à marcher avec peu. Il te faut croire avec peu de foi, espérer avec peu d'espérance et aimer avec peu d'amour.

La plante doit apprendre à pousser là où elle a été semée, et avec ce qu'elle a. Elle ne choisit pas le terrain mais elle l'utilise. Certes, c'est vrai, elle ne peut pas changer le monde, mais la plus humble pâquerette peut fleurir son arpent de terre.

Prépare ta journée de demain comme si c'était la dernière que tu aies à vivre sous ce soleil. Alors elle sera peut-être la première d'une vie nouvelle.

Tu as peu de possibilités, certes, mais elles te suffisent. Pose ta pierre, ainsi tu contraindras Dieu à construire la maison.

Sème ta graine, Dieu devra bien la faire pousser. Panse le blessé, il faudra bien que Dieu le guérisse.

Alors, un jour, un jour bientôt peut-être, la porte entr'ouverte de ta maison laissera passer tant de silence qu'il recouvrira les amertumes du jour, tant de lumière qu'elle envahira les ombres et les tristesses, et tant d'amour qu'il n'y aura plus ni cri, ni clameur, ni souffrance.

Alain Houziaux


0000 2017-01 Prière.jpgSeigneur, nous te louons pour la présence de ton Église dans les lieux les plus pauvres, le témoignage humble et fécond de tant de chrétiens auprès des personnes les plus fragiles, la communauté de l'Arche de Jean Vanier, la communauté des Salésiens de Don Bosco, au service, en particulier, des jeunes en échec scolaire, les communautés religieuses, qui, au fil des siècles, ont été et sont aujourd'hui encore, "Église, hôpital de campagne", les personnes qui prennent soin de leur prochain.

Seigneur, devant toi : P. sur son chemin d'éternité et ses proches, P., A. et A.-L., I., C. et sa famille, D., M. et sa santé, un pasteur confié à notre prière, V., M.-L., C., K., A. et sa famille, D. et sa famille, une personne victime de pédophilie confiée à notre prière, l'Église catholique qui, à travers le monde, vit un véritable tsunami.

 

Commentaires

  • La,méditation d'Alain me réconforte beaucoup ce matin . Merci

Écrire un commentaire

Optionnel