Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause prière - pause regard du 26 octobre 2017

La prière est une magnifique respiration…
Celle d’un cœur qui aime.

Certes, nous n’en voyons pas toujours les fruits,
Cependant notre intercession pour le monde n’est jamais vaine.
Écrin délicat des heures que chacun a bien voulu nous confier,
elles reçoivent par nos lèvres une densité neuve
et sont plongées en Celui qui demeure « Lumière sans déclin »
Substantiel trait d’union entre nos vies éparses,
elle nous enfante à une même communion de destin.

Les frères et sœurs de la Communion Béthanie
_______________________________________

2017-10-26-Je-crois-en-l’amour.jpgJe crois que le dernier mot de nos vies, de nous-même, de notre prochain, de la création, le dernier mot sur chacun-e et sur tout appartient à Dieu et seulement à Dieu,
Je crois que si le mal s’exprime en ce monde et en nous, la Résurrection est signe qu’une espérance nous est donnée de la victoire définitive du bien sur le mal, et cette espérance est pour nous signe de l’aube, comme une lumière dans la nuit. Comme dit Wendy Farley, “Redemption is not a clean break from evil, but a power that refuses to let it have the last word.”
Je crois que cette espérance est à vivre dans un aujourd’hui, et qu’aujourd’hui Dieu est là, présence attentive dans l’histoire des hommes et des femmes, et de toute sa création. Je crois que pouvoir et forces nous sont donnés aujourd’hui pour bâtir un aujourd’hui meilleur, je crois que pouvoir et forces nous serons toujours donnés.
Je crois que je suis aimée de Dieu d’un amour fou, scandaleux et superbe, et parfois, je le sens si fort que je ne suis plus tout entier-ère qu’un tressaillement éberlué de gratitude.
Je crois que le Christ des Évangiles, ému aux entrailles par l’humanité souffrante, et parlant de l’amour du prochain, m’invite à transformer ma vie pour la rendre le plus conforme possible à la conviction que tous et toutes sont égaux en dignité, et bénéficiaires du même amour fou donné par Dieu.
Je crois que le paradoxe de la foi chrétienne, le mouvement de nous reconnaître à la fois pécheurs et justifiés, est une invitation à la liberté et à la solidarité.
Je crois en l’amour.
Je crois que tout cela, c’est choisir la vie.

2017-00-09-Nous-prions.jpgSeigneur, nous te louons pour Martin Luther, le chemin de réforme qu'il a ouvert dans l'Église, la rencontre « Protestants en fête » le week-end prochain à Strasbourg, les Églises de la Réforme, leur attachement à l'Écriture, la grâce de l'unité que tu veux nous donner, les témoins, les saintes, les saints de toutes les Églises.

Seigneur, devant toi : la pasteure F., la pasteure E., le pasteur J., le pasteur S., nos ami(es) pasteurs, nos sœurs diaconesses de Reuilly, B. notre sœur, M., M. notre frère, S., D., J.-F., nos sœurs, frères, ami(es) des Églises de la Réforme, T. et A., J. sur son chemin d'éternité, frère M. et sa santé, J., R., I., T., Q., N. notre frère.

Commentaires

  • Merci pour la prière.
    Fr Ireneo, ami et frère de la Communion Béthanie.

Écrire un commentaire

Optionnel