Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Pause méditation du 29 octobre 2018

Et le verbe se fait chair.
Comment cela s'incarne t'il dans mon esprit, mon âme et mon corps ?
Comment je laisse l'Esprit Saint habiter : la nature de mes pensées, la nature de mes sentiments et la nature de mes énergies dans mon corps ?

 

Abbaye de Silvacane

Abbaye de SilvacaneAccord ( à corps) et âme...

Combien de fois Seigneur n’avons-nous pas entendu tout le mal que nous pensons de notre corps ?
Alors que tu nous l'as donné, pour que notre âme exprime, ce que tu as déposé en elle.

Comment peut-on faire la paix avec notre esprit illimité, que nous mettons au paradis et notre corps limité, que nous laissons aux enfers ?
Alors que tu nous proposes que le verbe se fasse chair.

N'est-ce pas de ta Miséricorde que nous pouvons unifier l'Esprit et la Chair?
Quand nous accueillons avec bienveillance nos misères et nos pauvretés que nous avons dans notre corps, notre cœur et notre esprit.

Peut-être que si nous te déposions nos misères que nous nous faisons à nous-même, lorsque nous nous culpabilisons de tout et de rien, les misères que nous avons faites aux autres et celles que les autres ont pu nous faire... nous pourrions entendre : Misère...corde...Dieu, et que la misère est le corps de DIEU.

Oui vraiment Seigneur apprends-nous à être Miséricordieux.

Votre sœur Loan.

Commentaires

  • Merci pour ce réconfort car suite à mon cancer de ma vessie , mon corps a été transformé , je porte une poche urinaire ....il n'y a que quelques mois que j'ose me regarder dans un miroir .

  • nous avons tous un corps "GLORIEUX "car notre DIEU nous donne tout ce Qu’Il EST
    Ce soir je me sens "moche"à l'interieur
    "je fais le mal que je hais et pas le bien que j'aime "
    La vieille femme ne veut pas mourir..et je pérore tant que plus et trop c'est le clash..
    je l'ai bien cherché..
    " viens à notre aide ,seigneur à notre secours"

Écrire un commentaire

Optionnel