Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Pause méditation lundi 29 juillet 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    christ-s-entry-into-jerusalem-hippolyte-flandrin-1842-e1332323256877_-_L560xH336.jpg

    « Nous ne devons pas cheminer seuls. Participons à la communion de l'Église. J'aime cette tension entre la critique, la révolte et l'amour de l'Église. »

    Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé,
    s'adressant à la Communion Béthanie.



  • Pause prière - pause regard, jeudi 25 juillet 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________

     

    « Vous êtes la lumière du monde.Une ville située sur une montagne ne peut être cachée .Et on n'allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau. » Matthieu 5,15

    La douceur et la pauvreté de cette petite lampe palestinienne à laquelle Jésus pense sans doute et qui, en ce temps là, suffisait à éclairer la seule pièce de la maison. On comprend qu'il fallait la protéger et ne surtout pas la placer sous le boisseau, le tonneau à grains...

    Heureux êtes-vous, si la neuvième béatitude vous habite, si vous êtes capables de vous enfouir dans la terre des hommes et d'y éclairer sans blesser, si de jour en jour et de fenêtre en fenêtre vous allumez cette petite bougie d'espérance qui a déjà fait fondre tant de barbelés.

    Gabriel Ringlet dans Eloge de la fragilité chez DdB

     


    campagen ete.jpgNotre service des intentions de prière reprendra en septembre après la pause estivale.
    Vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous, au fil des jours de cet été 2013.

    Elles, ils souhaitent modestement, être un reflet, de ces quelques mots de notre frère Roger+ de Taizé :

    « Quand inlassablement l'Eglise écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu'elle est au plus lumineux d'elle-même, une communion d'amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l'humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains. »



  • Pause méditation lundi 22 juillet 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    Jésus-au-désert.jpg

    « L'humilité de Jésus est telle que tout en apportant le Royaume, il admire les petits morceaux de Royaume déjà présents chez ceux qu'il croise. »

    Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, s'adressant à la Communion Béthanie.

     

  • Pause prière - pause regard, jeudi 18 juillet 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________

     

    Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole...

    Dis simplement une parole de miel
    et je serai pardonné;
    Dis seulement une parole de ciel
    et je serai accueilli;
    Dis seulement une parole de vin
    et je serai abreuvé;
    Dis seulement une parole de pain
    et je serai nourri;
    Dis seulement une parole de feu
    et je serai brûlé;
    Dis seulement une parole de Dieu
    et je serai guéri.

    Gabriel Ringlet dans Eloge de la fragilité chez DdB

     


    Notre service des intentions de prière reprendra en septembre après la pause estivale.coquelicot.jpg
    Vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous, au fil des jours de cet été 2013.

    Elles, ils souhaitent modestement, être un reflet, de ces quelques mots de notre frère Roger+ de Taizé :

    « Quand inlassablement l'Eglise écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu'elle est au plus lumineux d'elle-même, une communion d'amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l'humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains. »



  • Pause méditation lundi 15 juillet 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    colombe.jpg

    « L'Esprit-Saint est toujours avec nous, à chaque instant.. mais en avons-nous conscience?»

    Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, s'adressant à la Communion Béthanie.

     

  • La retraite d'été de la Communion Béthanie dans La Croix

    A Mazille, des chrétiens homosexuels se ressourcent au carmel de la Paix. REPÈRES. La Communion Béthanie, une alliance contemplative
    La Croix jeudi 11 juillet 2013


    En 2004, Jean-Michel Dunand fonde la Communion Béthanie dont il a l'intuition depuis vingt ans. Se définissant lui-même comme « homosensible », il éprouve le besoin de trouver une « unité », un lieu de « sérénité et de paix », après avoir vécu des moments de « grand écartèlement ». Proche de la vie monastique et inspiré de la figure spirituelle de frère Roger de Taizé, il choisit de donner une dimension contemplative à la Communion Béthanie, en accordant une grande place à la prière.Aujourd'hui, cette fraternité rassemble une trentaine de personnes homosexuelles, transgenres et leurs proches.


    La suite ici
    ou article complet ici.



  • Pause prière - pause regard, jeudi 11 juillet 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________

     

    Il leur disait encore : « Vous êtes le sel de la terre. Si le sel perd sa saveur, comment redeviendra-t-t-il du sel ? » Matthieu 5, 13

    Quand Jésus invite ses disciples à être le sel de la terre, il ne leur propose pas de devenir l'élite de l'humanité mais l'engrais du monde; il ne les encourage pas à se surpasser dans je ne sais quel Paris-Dakar du témoignage mais à rayonner dans le secret, à devenir ces hommes et ces femmes des béatitudes qui porteront en eux le sel de la paix, de la justice, de la douceur, de la pauvreté.

    Gabriel Ringlet dans Eloge de la fragilité chez DdB

    rose.jpg


    Père, par Jésus, dans l'Esprit-Saint, nous te confions le chemin d'éternité de notre ami très proche Dominique, décédé à 55 ans d'une ambolie pulmonaire. Nous te confions aussi sa famille, ses ami-es. A toutes et tous, merci de donner la paix du cœur.


    Notre service des intentions de prière reprendra en septembre après la pause estivale.
    Vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous, au fil des jours de cet été 2013.

    Elles, ils souhaitent modestement, être un reflet, de ces quelques mots de notre frère Roger+ de Taizé :

    « Quand inlassablement l'Eglise écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu'elle est au plus lumineux d'elle-même, une communion d'amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l'humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains. »


  • « Quelle moisson abondante ! », « Quel grand cru ! » ...

    Retraite de la Communion Béthanie au carmel de Mazille, du 4 au 7 juillet 2013

    Le sentiment partagé est unanime : cette retraite de la Communion Béthanie a marqué les cœurs et frappé les esprits, ce que les coteaux du Beaujolais, tout proches, même baignés de soleil en ce début d'été, ne sauraient à eux seuls expliquer. Le mouvement d'ensemble prend racine dans la joie intense de nous retrouver comme d'accueillir de nouveaux visages, un désir qui a été particulièrement comblé cette saison-ci tant nous étions nombreux et unis ! Il a trouvé son impulsion dans une parole de réconfort et une proposition de consolation, invitant chaque participant à creuser la petite source qui irriguera chacun et chacune … pour l'apaiser, certes, mais aussi le bousculer, pour le guérir, oui, mais aussi le déplacer … de ce premier mouvement naît donc un commencement puis un autre … ainsi sommes-nous allés de commencement en commencement durant ces quatre jours, portés et nourris par la Parole de notre Seigneur et l'enthousiasme de tous !

    mazille.jpgLe vendredi matin a véritablement ouvert ce temps de la retraite, d'emblée riche d'impressions agréables et de signes forts. En effet, le chant des oiseaux a séduit tout le monde dès le réveil tandis qu'un soleil, encore au début de sa course, éclairait les près d'herbes vertes de sa lumière diaphane. Nous nous sommes réunis autour de Michel-Pierre pour une étude consacrée à Joseph et à l'impact de Nazareth dans l’Évangile, un moment de réflexion puis d'échange permettant à chacun de puiser dans le torrent de cette Parole remuante la force de relire les événements de son existence afin de travailler le consentement, celui que nous accordons à Dieu comme à notre vie … d'y travailler, mais aussi de le formuler et de le prier, de le renouveler et de s'en réjouir. En route sur ce chemin escarpé mais prometteur de la Parole comme véritable source, les sœurs … toutes les sœurs … du carmel de Mazille nous ont offert  le visage de la fraternité sans réserve … accommodant la retraite de leur service chaleureux, certes, mais l'accompagnant surtout de leur présence lumineuse, à l'écoute et dans le partage, nous unissant à  l'église par leur sincère dévouement. Quelle grâce avons-nous reçue, durant quatre jours, de recevoir le Seigneur par de si beaux visages! Quelle grâce avons-nous reçue, à l'occasion d'une rencontre avec sœur Marie-Agnès et une partie de la communauté,  d'exprimer en toute simplicité la place de la prière dans nos vies : celle du carmel d'une part, fixée par la règle dans le cadre d'une vie communautaire ; celle de la communion Béthanie d'autre part,  fixée par une union fraternelle en Vérité, dans un charisme de charité et de discrétion ! 
       
    Cet accueil inconditionnel, doux et profondément humain, nous y avons tous été sensibles ! Nous l'avons d'ailleurs manifesté spontanément auprès de frère Aloïs,  prieur de la communauté de Taizé, qui nous a fait l'honneur et l'immense joie d'une visite le samedi après-midi. Réunis autour de lui – ensemble avec lui – la parole de chacun a pu trouver sa juste note lorsque nous avons évoqué le tumulte médiatique de l'année écoulée et ses résonances douloureuses. Dans le respect mutuel, dignement, les avis se sont succédé, loin de toute prétention à l'exhaustivité ou à la compétition argumentative ; chacun contribuant à l'harmonie de l'ensemble, de sorte qu'un réel apaisement s'est dégagé de cet exercice d'expression libre, là où auraient pu surgir des dissensions paralysantes ou des désaccords patents. La grâce de notre Seigneur participe, là aussi, à ce bel équilibre entre la liberté de chacun et la cohérence de l'ensemble, une union qui reste un abreuvoir et un refuge pour les museaux que nous sommes !  Le soir, c'est donc le cœur léger que nous avons célébré, avec toutes les carmélites, le vœu de charité de notre sœur Marie-Agnès, et que nous avons vécu, à cette occasion, un des temps forts de cette retraite. En effet, l'engagement de l'un(e) d'entre nous est toujours une fête car c'est la bonne santé féconde  de la Communion Béthanie qui s'enracine et s'approfondit au cœur de nos vies pour nous (re)mettre en marche et donner du fruit. Du reste, une bonne nouvelle ne venant jamais seule, l'Eucharistie du lendemain  a également célébré l'accueil de notre sœur Loan, une volonté ainsi exprimée au sein du carmel de Mazille d'accomplir sa compromission à nos côtés par une célébration d'accueil rendue publique, honorée de surcroît d'une proposition adressée sans détour à notre prieur Jean-Michel, l'invitant à éclairer l'assemblée, en quelques mots rapides mais explicites, sur la vocation de la Communion Béthanie et sa mission de passerelle auprès des personnes homo-sensibles et trans-identitaires désireuses de mener une vie avec le Christ et en lien avec l'église. L'assemblée des fidèles a reçu ce message de profonde humanité avec attention et intérêt, avec émotion même, ce que les sourires bienveillants et les paroles de soutien ont confirmé à la sortie de la messe.
       
    La retraite s'est ainsi achevée en début d'après-midi, dans le joie et la bonne humeur des cœurs (mais aussi des ventres ! ) bien nourris, dispersant les uns et les autres vers de multiples destinations à travers la France … et la Suisse !  Le sentiment d'un partage unifiant et vivifiant domine et comble dès à présent nos cœurs de réconfort et de consolation, confiants que nous sommes dans la promesse des futures moissons comme dans l'assurance affermie de n'être plus jamais seul(e)s … non par le jeu d'une quelconque forme d'illusionnisme trompeur, mais par la grâce d'une foi que nous recevons chaque jour par notre prière, que nous fortifions dans nos retraites puis dans nos coeurs, et à laquelle nous consentons par un discernement inspiré et un élan fraternel sans cesse renouvelés.


    A chacun et à chacune, un bel été !
    De tout cœur,
    Patrick, un frère de la Communion Béthanie



  • Pause méditation lundi 8 juillet 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    oslo.slide_.jpg

    « Il nous faut tenir avec nos questions sans réponses, cheminer avec elles.. le Christ marche avec nous. »

    Frère Aloïs, prieur de la communauté de Taizé, s'adressant à la Communion Béthanie.

     

  • Pause prière - pause regard, jeudi 4 juillet 2013

    La prière n’est pas autre chose qu’une rencontre avec le Christ. Nous nous y entretenons avec Lui comme avec un ami. Pour autant, ce tête-à-tête n’invite ni à l’isolement, ni à la négligence. Il refuse d’exclure autrui… Bien au contraire ! Le monde dans lequel nous vivons, les autres, sont présents dans ce dialogue qui se déroule dans l’intimité de notre prière, riche d’un élan fraternel et universel.

    En effet, notre premier service, en qualité de sœurs et frères de la Communion Béthanie, est la prière quotidienne. A cette occasion, nous Lui présentons notre peuple homosensible et transgenre, comme nous Lui recommandons tous nos frères et sœurs en humanité : leurs attentes, leur espérance ainsi que leurs souffrances. Certes, nous ne sommes pas des spécialistes, mais nous essayons de répondre à nos mesures à cette invitation : « Priez les uns pour les autres. » (Jc 5, 16).

    Ainsi la prière nous relie-t-elle les uns aux autres, de façon discrète mais fructueuse, ouverte à tous comme respectueuse de l’identité – ou du pudique anonymat – de chacun.

    Les sœurs et frères de la Communion Béthanie

    ______________________________________

     

    La prière, mon frère,
    c'est aussi une aventure étonnante,
    qui te fait quitter le port douillet de
    certaines certitudes
    pour te lancer sur l'océan infini
    de l'amour de Dieu.
    Il t'appartient de hisser la voile,
    de larguer les amarres,
    de lever l'ancre, de te mettre à la barre,
    de t'exposer au vent sur les profondes eaux...
    Le vent ? C'est le souffle de Dieu.
    Sans lui tu n'avanceras pas ;
    c'est lui qui t'enveloppe et te prend ;
    c'est lui qui t'enlace et t'expose ;
    c'est lui qui t'entraîne loin du port et qui t'isole..
    mais n'aie pas peur !
    Il est maître du vent, des courants et des flots ;
    l'océan repose sur lui.
    Et puis quand tu découvriras
    que ta fragile embarcation
    n'a laissé derrière elle aucune trace
    pour retourner au port,
    il te sera donné de découvrir, émerveillé,
    une main amie tenant la barre avec toi...
    Alors tu iras jusqu'au bout...
    Mais va mon frère, le vent se lève...

    Daniel Bourguet

    voile.jpg

    Notre service des intentions de prière reprendra en septembre après la pause estivale.

    Vos sœurs et frères de la Communion Béthanie prient avec vous et pour vous, au fil des jours de cet été 2013.

    Elles, ils souhaitent modestement, être un reflet, de ces quelques mots de notre frère Roger+ de Taizé :

    « Quand inlassablement l'Eglise écoute, guérit, réconcilie, elle devient ce qu'elle est au plus lumineux d'elle-même, une communion d'amour, de compassion, de consolation, limpide reflet du Christ ressuscité. Jamais distante, jamais sur la défensive, libérée des sévérités, elle peut rayonner l'humble confiance de la foi jusque dans nos cœurs humains. »



  • Pause méditation lundi 1er juillet 2013

    Quelques paroles... comme un portail de clarté illuminant l'entrée dans la semaine et accompagnant nos pèlerinages intérieurs au lent rythme de la marche.

    Paroles de feu.

    Paroles qui nourrissent.

    Paroles qui saisissent et permettent de faire encore un pas vers la Source de toute Vie.

    Yallah !
    Belle route avec vos sœurs et frères de la Communion Béthanie+


    2013 : Audace et Confiance +

    carmel mazille.jpg

    « Celui qui prie s'expose inévitablement puisque cette relation unique le conduit à la vérité de son désir le plus profond,
    là où toute maitrise lui échappe.
    »

    Sœur carmélite de Mazille.