Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Vœux 2011 du frère prieur de la Communion Béthanie

    Au seuil de cette nouvelle année, dans un profond respect et avec une certaine audace, je paraphrase un extrait du testament du frère Christian de Chergé :

    voeux foret.jpg« Au jour d'éternité sera enfin libérée ma plus lancinante curiosité.
    Voici que je pourrai, s'il plaît à Dieu, plonger mon regard dans celui du Père, pour contempler avec lui ses enfants : personnes homosensibles et transgenres du monde entier, tels qu'ils les voit, tout illuminés de la gloire du Christ, fruits de sa Passion, investis par le don de l'Esprit dont la joie secrète sera toujours d'établir la communion et de rétablir la ressemblance en jouant avec les différences.
    »
     
    Lumineuse année 2011, dans la grâce et l'élégance de notre Dieu :
    Père, Fils et Esprit-Saint : Amour infini !

     
    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.

  • Pause prière - pause regard jeudi 30 décembre 2010

    «Je ne sais rien de plus simple ni de plus profond que cette contemplation qui, du matin au soir, découvre une présence divine au cœur des choses. Je ne connais pas de musique plus merveilleuse que ce chant qui jaillit des âmes dès qu'on s'agenouille devant leur mystère. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une plus haute source de poésie qu'un univers à l'œuvre avec son Créateur, pour susciter en nous une vie divine.»  Père Maurice Zundel

    La mission première des membres de notre Communion Béthanie est la prière, pour tous et en tout lieu. D’une façon toute particulière, nous présentons à Dieu les personnes homosensibles et transgenres du monde entier, de tous horizons, de toute culture et de toute religion, ainsi que leurs proches.

    Nous ne sommes pas des «spécialistes de la prière», mais des chercheurs, des femmes et des hommes en chemin. Nous restons persuadés cependant que l’on atteint chez les autres la profondeur où l’on se tient soi-même, et que c’est donc par la prière d’abord que nous pouvons nous relier les unes et les uns aux autres de façon juste.

    Le nom de Communion Béthanie exprime à la fois le lien spirituel qui unit les membres et les amis, mais aussi l’esprit dans lequel ils se situent. Béthanie est en effet ce petit village dans lequel Jésus aimait à venir, sans manières, chez Marthe, Marie et Lazare. Proche de Jérusalem, plus institutionnel, Béthanie est un lieu tout simple dans lequel la charité fraternelle, l’humour, la pudeur et la discrétion sont de mise, afin de permettre à chacun(e) d’avancer et de grandir à son rythme propre. Ainsi, nous souhaitons que chaque personne qui le désire puisse vivre une expérience spirituelle forte et neuve, sans que les difficultés personnelles et ecclésiales ne deviennent un obstacle insurmontable à son lien à Dieu.

    Chaque jeudi, nous vous proposons donc une pause prière - pause regard. Elle nous relie les unes et les uns aux autres par la méditation d’un texte commun et par le partage des intentions qui nous sont confiées.

    Si sur ce blog nous ne mettons que les initiales des personnes pour lesquelles nous prions, c'est en fidélité à un extrait de notre Charte: «Bien accordée à notre charisme, la discrétion en devient une marque estimée; n'est-elle pas la façon dont Dieu nous regarde?»


    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie

    ------------------------------------------------


    Seigneur, bénis les bergers de notre temps,
    ceux et celles qui campent aux portes de nos villes,
    ceux et celles qui ne sont pas acceptés dans leurs familles.
    Que nous soyons tes intermédiaires pour leur dire que la Bonne Nouvelle de Jésus est d'abord pour eux.

        

    sdf tentes.jpg
    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour les otages françai s et tous retenus prisonniers à travers le monde, nos sœurs et frères orthodoxes, catholiques, protestants, anglicans qui célèbrent Noël, les enfants, ceux qui sont aimés, ceux qui ne le sont pas, celles et ceux qui souffrent de leur solitude, celles et ceux qui se sentent jugés, méprisés à cause de leur différence, toutes nos communautés ecclésiales appelées à devenir icône de ta Compassion.

     

     

    Photo : canal Saint-Martin, Paris, 16 décembre 2006.

  • Pause méditation lundi 27 décembre 2010

    Au quotidien, nous ressentons le besoin de fuir la rumeur et le brouhaha pour goûter des paroles simples et neuves. C’est ce qui nous rend attentifs, au fil des rencontres et des lectures, aux mots qui surgissent, plus forts que les autres.

    Aussi, pour commencer chaque semaine, j’ai plaisir à vous offrir quelques unes de ces paroles qui m’ont nourries. Puissent ces mots attester de la grandeur de la parole qui nous est confiée et nous garder en communion fraternelle.

    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.


    Marie médite.jpg


    « Marie retenait soigneusement toutes ces choses et elle les méditait »
    cf. Evangile de Luc : 2

     

     

     

  • Message de Noël

    ALLELUIA
    + LE CHRIST EST NÉ +
     

    Etait-ce de jour,
         Etait-ce de nuit,        
               Le temps où Marie enfanta ?
     
    Dans la patience et le silence,
          dans la longue attente de générations de croyants,
                  Le Verbe s'est fait chair, est entré dans la Vie,
                            petit enfant emmailloté et couché dans une mangeoire.
     
    nativité 3.jpgDe quel autre labeur va être tissé le fil des jours dans lesquels Jésus entre dans sa Vie, lui dit un Oui plein et total, jusqu'à nous dire « Ma vie, personne ne la prend, c'est moi qui la donne ».
        
    De cette Vie reçue à cette Vie donnée nous pressontons déjà les combats, les acceptations silencieuses, les grâces reçues dans l'intimité avec son Père.
    Jésus va y apprendre le chemin de la Liberté et nous libérer ainsi de nos aliénations.
     
    Adorons en ce jour la Grâce de sa naissance qui nous entraîne sur le chemin de l'Homme debout, de l'Homme vivant+
     
    Alleluia+
     
    Votre sœur Brigitte

     

     

  • Pause prière - pause regard jeudi 23 décembre 2010

    «Je ne sais rien de plus simple ni de plus profond que cette contemplation qui, du matin au soir, découvre une présence divine au cœur des choses. Je ne connais pas de musique plus merveilleuse que ce chant qui jaillit des âmes dès qu'on s'agenouille devant leur mystère. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une plus haute source de poésie qu'un univers à l'œuvre avec son Créateur, pour susciter en nous une vie divine.»  Père Maurice Zundel

    La mission première des membres de notre Communion Béthanie est la prière, pour tous et en tout lieu. D’une façon toute particulière, nous présentons à Dieu les personnes homosensibles et transgenres du monde entier, de tous horizons, de toute culture et de toute religion, ainsi que leurs proches.

    Nous ne sommes pas des «spécialistes de la prière», mais des chercheurs, des femmes et des hommes en chemin. Nous restons persuadés cependant que l’on atteint chez les autres la profondeur où l’on se tient soi-même, et que c’est donc par la prière d’abord que nous pouvons nous relier les unes et les uns aux autres de façon juste.

    Le nom de Communion Béthanie exprime à la fois le lien spirituel qui unit les membres et les amis, mais aussi l’esprit dans lequel ils se situent. Béthanie est en effet ce petit village dans lequel Jésus aimait à venir, sans manières, chez Marthe, Marie et Lazare. Proche de Jérusalem, plus institutionnel, Béthanie est un lieu tout simple dans lequel la charité fraternelle, l’humour, la pudeur et la discrétion sont de mise, afin de permettre à chacun(e) d’avancer et de grandir à son rythme propre. Ainsi, nous souhaitons que chaque personne qui le désire puisse vivre une expérience spirituelle forte et neuve, sans que les difficultés personnelles et ecclésiales ne deviennent un obstacle insurmontable à son lien à Dieu.

    Chaque jeudi, nous vous proposons donc une pause prière - pause regard. Elle nous relie les unes et les uns aux autres par la méditation d’un texte commun et par le partage des intentions qui nous sont confiées.

    Si sur ce blog nous ne mettons que les initiales des personnes pour lesquelles nous prions, c'est en fidélité à un extrait de notre Charte: «Bien accordée à notre charisme, la discrétion en devient une marque estimée; n'est-elle pas la façon dont Dieu nous regarde?»


    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie

    ------------------------------------------------


    Seigneur, aujourd'hui ne faut-il pas avoir une dose de folie pour croire en un Dieu qui non seulement s'est fait homme, mais qui en plus a accepté de donner sa vie par amour pour nous ?
        


    nativite2010.jpg En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour tous ceux et celles qui ploient sous le fardeau de leur existence, tous ceux et celles dont la dignité est, ou a été bafouée, tous ceux et celles qui ont reçu une image déformée de notre Dieu, toutes les démarches de réconciliation, tous les gestes de générosité qui marquent ce temps de Noël.


  • Pause méditation lundi 20 décembre 2010

    Au quotidien, nous ressentons le besoin de fuir la rumeur et le brouhaha pour goûter des paroles simples et neuves. C’est ce qui nous rend attentifs, au fil des rencontres et des lectures, aux mots qui surgissent, plus forts que les autres.

    Aussi, pour commencer chaque semaine, j’ai plaisir à vous offrir quelques unes de ces paroles qui m’ont nourries. Puissent ces mots attester de la grandeur de la parole qui nous est confiée et nous garder en communion fraternelle.

    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.


    Christian de chergé.jpg


    « Et le Verbe s'est fait frère... »
    Frère Christian de Chergé

     

     

     

  • Pause regard - pause méditation jeudi 16 décembre 2010

    «Je ne sais rien de plus simple ni de plus profond que cette contemplation qui, du matin au soir, découvre une présence divine au cœur des choses. Je ne connais pas de musique plus merveilleuse que ce chant qui jaillit des âmes dès qu'on s'agenouille devant leur mystère. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une plus haute source de poésie qu'un univers à l'œuvre avec son Créateur, pour susciter en nous une vie divine.»  Père Maurice Zundel

    La mission première des membres de notre Communion Béthanie est la prière, pour tous et en tout lieu. D’une façon toute particulière, nous présentons à Dieu les personnes homosensibles et transgenres du monde entier, de tous horizons, de toute culture et de toute religion, ainsi que leurs proches.

    Nous ne sommes pas des «spécialistes de la prière», mais des chercheurs, des femmes et des hommes en chemin. Nous restons persuadés cependant que l’on atteint chez les autres la profondeur où l’on se tient soi-même, et que c’est donc par la prière d’abord que nous pouvons nous relier les unes et les uns aux autres de façon juste.

    Le nom de Communion Béthanie exprime à la fois le lien spirituel qui unit les membres et les amis, mais aussi l’esprit dans lequel ils se situent. Béthanie est en effet ce petit village dans lequel Jésus aimait à venir, sans manières, chez Marthe, Marie et Lazare. Proche de Jérusalem, plus institutionnel, Béthanie est un lieu tout simple dans lequel la charité fraternelle, l’humour, la pudeur et la discrétion sont de mise, afin de permettre à chacun(e) d’avancer et de grandir à son rythme propre. Ainsi, nous souhaitons que chaque personne qui le désire puisse vivre une expérience spirituelle forte et neuve, sans que les difficultés personnelles et ecclésiales ne deviennent un obstacle insurmontable à son lien à Dieu.

    Chaque jeudi, nous vous proposons donc une pause prière - pause regard. Elle nous relie les unes et les uns aux autres par la méditation d’un texte commun et par le partage des intentions qui nous sont confiées.

    Si sur ce blog nous ne mettons que les initiales des personnes pour lesquelles nous prions, c'est en fidélité à un extrait de notre Charte: «Bien accordée à notre charisme, la discrétion en devient une marque estimée; n'est-elle pas la façon dont Dieu nous regarde?»


    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie

    ------------------------------------------------

    Seigneur, apprends-moi à prier,
    à prendre racine en profondeur,
    à rejoindre les profondeurs de mon être,
    à écouter ta chanson secrète,
    pour que je sache accueillir ton amour qui me poursuit.

     

    prière a genou.jpg

    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre amie la pasteure Caroline Blanco sur son chemin d'éternité ainsi que J., leur famille, N., A., D., E., G., E. sur son chemin de vie, N. et C., notre amie A., sa santé, sa famille, notre amie I., notre amie C., sœur A.-M., sa congrégation, notre mère B. en son nouveau priorat, nos sœurs moniales et nos frères moines.



  • Hommage à Caroline Blanco par le frère prieur

    Caroline-Blanco-small.jpgNotre amie la pasteure Caroline Blanco contemple le Visage de Celui qu'elle a tant aimé.

    C'est là notre Espérance.
     
    Merci à toi, Caroline, d'avoir été, pour nous, pour moi, une sœur aînée.

    Merci pour ces nombreux partages où tu m'as toujours invité à la confiance.
    Tu savais le prix des jours obscurs...
    Si souvent tu as ranimé avec moi la flamme de la foi, en Celui qui fait toutes choses nouvelles.
     
    Notre Communion Béthanie est proche de ta compagne, de ta fille, de tous les tiens.
     
    Dans un profond et réelle silence de communion, nous désirons le Jour d'éternité : nous nous remercierons alors de tout ce que nous avons reçu les unes, les uns par les autres.
     
    Ma sœur bien-aimée Caroline, va vers Toi-même !
    Dieu seul a la clé de nos idendités, Lui seul connaît la droiture de nos cœurs.
     
    A-Dieu !
     
    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.


  • Pause méditation lundi 13 décembre 2010

    Au quotidien, nous ressentons le besoin de fuir la rumeur et le brouhaha pour goûter des paroles simples et neuves. C’est ce qui nous rend attentifs, au fil des rencontres et des lectures, aux mots qui surgissent, plus forts que les autres.

    Aussi, pour commencer chaque semaine, j’ai plaisir à vous offrir quelques unes de ces paroles qui m’ont nourries. Puissent ces mots attester de la grandeur de la parole qui nous est confiée et nous garder en communion fraternelle.

    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.


    Bernadette.jpg




    « Je ne vivrai pas un instant
    que je ne le passe en aimant
    .
    »
    Sainte Bernadette

     

     

     

     

  • Pause prière - pause regard jeudi 9 décembre 2010

    «Je ne sais rien de plus simple ni de plus profond que cette contemplation qui, du matin au soir, découvre une présence divine au cœur des choses. Je ne connais pas de musique plus merveilleuse que ce chant qui jaillit des âmes dès qu'on s'agenouille devant leur mystère. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une plus haute source de poésie qu'un univers à l'œuvre avec son Créateur, pour susciter en nous une vie divine.» Père Maurice Zundel

    La mission première des membres de notre Communion Béthanie est la prière, pour tous et en tout lieu. D’une façon toute particulière, nous présentons à Dieu les personnes homosensibles et transgenres du monde entier, de tous horizons, de toute culture et de toute religion, ainsi que leurs proches.

    Nous ne sommes pas des «spécialistes de la prière», mais des chercheurs, des femmes et des hommes en chemin. Nous restons persuadés cependant que l’on atteint chez les autres la profondeur où l’on se tient soi-même, et que c’est donc par la prière d’abord que nous pouvons nous relier les unes et les uns aux autres de façon juste.

    Le nom de Communion Béthanie exprime à la fois le lien spirituel qui unit les membres et les amis, mais aussi l’esprit dans lequel ils se situent. Béthanie est en effet ce petit village dans lequel Jésus aimait à venir, sans manières, chez Marthe, Marie et Lazare. Proche de Jérusalem, plus institutionnel, Béthanie est un lieu tout simple dans lequel la charité fraternelle, l’humour, la pudeur et la discrétion sont de mise, afin de permettre à chacun(e) d’avancer et de grandir à son rythme propre. Ainsi, nous souhaitons que chaque personne qui le désire puisse vivre une expérience spirituelle forte et neuve, sans que les difficultés personnelles et ecclésiales ne deviennent un obstacle insurmontable à son lien à Dieu.

    Chaque jeudi, nous vous proposons donc une pause prière - pause regard. Elle nous relie les unes et les uns aux autres par la méditation d’un texte commun et par le partage des intentions qui nous sont confiées.

    Si sur ce blog nous ne mettons que les initiales des personnes pour lesquelles nous prions, c'est en fidélité à un extrait de notre Charte: «Bien accordée à notre charisme, la discrétion en devient une marque estimée; n'est-elle pas la façon dont Dieu nous regarde?»


    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie

    ------------------------------------------------

    Merci Seigneur d'être ces bras et ce cœur large qui accueillent tous les cabossés de l'existence, tous les pas comme il faut.
    Merci Seigneur de nous proposer chaque jour de vivre une morale qui se fiche de la morale et qui invite à l'accueil et au pardon.
    Merci Seigneur d'être ce Dieu lent à la colère et plein d'amour .
    Prières des jours.  
     


      soeur visitation.jpg
    En ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour notre am ie  A.,
    sa
      santé, M., sa famille, G. sur son chemin d'éternité,  nos sœurs de la   Visitation en cette fin d'année jubilaire, nos sœurs et frères de Chartreuse, notre amie M., son service d'accueil à S.-G., M., notre ami J.-M., le groupe Lambda, P., L., M., B., M., A., sa famille, notre amie I., nos amiEs de la MCC en cette célébration de Noël, les personnes qui abordent ces fêtes dans une grande solitude.

     

     

    Les sœurs de la Visitation: le grand parloir, Ottawa, 1992.
    Clara Gutsche/SODRAC (2010)

  • Retraite de l'Avent 2010

    Le premier week-end de l'Avent est l'occasion, pour la Communion Béthanie, de réunir ses membres afin de fêter ensemble ce moment privilégié de la liturgie, riche d'espérance et de promesses. Il est ainsi des rendez-vous, reconduits d'année en année qui deviennent des traditions attendues par tous.
    Chacun s'est donc décidé à affronter les rigueurs de l'hiver pour gagner et Paris, et plus précisément, dans le 12e arrondissement, la congrégation des sœurs de Sainte-Clothilde. L'accueil chaleureux et bienveillant qui nous a été réservé a rendu ce temps de recueillement à la fois convivial et confortable !

    avent 1.jpgTrois temps forts rythmèrent ce bref séjour, insufflant aux retrouvailles chaleureuses des personnes l'esprit harmonieux et unitaire de notre Communion.

    Il s'agit tout d'abord d'une approche de la spiritualité propre à Charles de Foucauld que deux sœurs, venues à Paris spécialement pour l'occasion, ont eu la gentillesse de nous faire partager les principes : « Mon apostolat doit être l'apostolat de la bonté. En me voyant, on doit se dire : Puisque cet homme est si bon, sa religion doit être bonne » écrivait cet ancien homme du monde, devenu moine chez les Trappistes et ermite à Nazareth, missionnaire enfin au Sahara, au milieu des Touaregs.

    La célébration eucharistique, le dimanche, ressourça ensuite notre foi en direction de la JérusalemAvent 2.jpg céleste comme véritable sanctuaire au-dedans de chaque homme. Chacun de nous, faut-il le rappeler, porte en lui cette part de Dieu, inaliénable et salutaire, qu'aucune prise de position sectaire ne saurait lui enlever. Cette espérance, incarnée par le Christ dont l'Avent constitue l'annonce, résonne donc pour tout homme, quelles que soient sa condition et sa nature, comme le signe de son appartenance au monde à qui Dieu fait signe de manière inconditionnelle.

    Dans ce sens, le week-end est enfin un moment de partage plus informel sur des réalités humaines, en apparence plus prosaïques, associées au quotidien, tantôt heureux, tantôt douloureux, des personnes homosexuelles et transgenres qui essaient de vivre une vie avec le Christ dont elles sont comme tout homme, une image et non une offense.

     
    noel.jpgDe la vie précieuse de chacun, il est également accordé tout son prix à la Communion Béthanie.
    Merci, Seigneur, de partager avec nous aussi, ta foi et ton espérance qui nous rassurent ! 


    Un frère de la Communion Béthanie



  • Pause méditation lundi 6 décembre 2010

    Au quotidien, nous ressentons le besoin de fuir la rumeur et le brouhaha pour goûter des paroles simples et neuves. C’est ce qui nous rend attentifs, au fil des rencontres et des lectures, aux mots qui surgissent, plus forts que les autres.

    Aussi, pour commencer chaque semaine, j’ai plaisir à vous offrir quelques unes de ces paroles qui m’ont nourries. Puissent ces mots attester de la grandeur de la parole qui nous est confiée et nous garder en communion fraternelle.

    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie.


    dire l'amour.jpg


    « Aimer et le dire par notre vie ! »
    Frère Roger de Taizé

     

     

     

     

  • Pause prière - pause regard jeudi 2 décembre 2010

    «Je ne sais rien de plus simple ni de plus profond que cette contemplation qui, du matin au soir, découvre une présence divine au cœur des choses. Je ne connais pas de musique plus merveilleuse que ce chant qui jaillit des âmes dès qu'on s'agenouille devant leur mystère. Je ne crois pas qu'il puisse y avoir une plus haute source de poésie qu'un univers à l'œuvre avec son Créateur, pour susciter en nous une vie divine.» Père Maurice Zundel

    La mission première des membres de notre Communion Béthanie est la prière, pour tous et en tout lieu. D’une façon toute particulière, nous présentons à Dieu les personnes homosensibles et transgenres du monde entier, de tous horizons, de toute culture et de toute religion, ainsi que leurs proches.

    Nous ne sommes pas des «spécialistes de la prière», mais des chercheurs, des femmes et des hommes en chemin. Nous restons persuadés cependant que l’on atteint chez les autres la profondeur où l’on se tient soi-même, et que c’est donc par la prière d’abord que nous pouvons nous relier les unes et les uns aux autres de façon juste.

    Le nom de Communion Béthanie exprime à la fois le lien spirituel qui unit les membres et les amis, mais aussi l’esprit dans lequel ils se situent. Béthanie est en effet ce petit village dans lequel Jésus aimait à venir, sans manières, chez Marthe, Marie et Lazare. Proche de Jérusalem, plus institutionnel, Béthanie est un lieu tout simple dans lequel la charité fraternelle, l’humour, la pudeur et la discrétion sont de mise, afin de permettre à chacun(e) d’avancer et de grandir à son rythme propre. Ainsi, nous souhaitons que chaque personne qui le désire puisse vivre une expérience spirituelle forte et neuve, sans que les difficultés personnelles et ecclésiales ne deviennent un obstacle insurmontable à son lien à Dieu.

    Chaque jeudi, nous vous proposons donc une pause prière - pause regard. Elle nous relie les unes et les uns aux autres par la méditation d’un texte commun et par le partage des intentions qui nous sont confiées.

    Si sur ce blog nous ne mettons que les initiales des personnes pour lesquelles nous prions, c'est en fidélité à un extrait de notre Charte: «Bien accordée à notre charisme, la discrétion en devient une marque estimée; n'est-elle pas la façon dont Dieu nous regarde?»


    Frère Jean-Michel+,
    prieur de la Communion Béthanie

    ------------------------------------------------

    Je te salue, Marie, ma sœur,
    non pas ma mère, mais ma grande sœur qui me prend par la main,
    pour me conduire dehors, sur la grand-place, pour y rencontrer ton Fils, et inlassablement tu me répètes : « Fais ce qu'il te plaira. »

    Toi, ma sœur, tu marches selon la foi,
    toi qui avoues ne pas savoir: « Comment est-ce possible ? »
    toi qui fais confiance: « Qu'il m'arrive selon ta Parole ! »
    toi dont la prière est émerveillement et louange.



    Charles de Foucauld.jpgEn ta tendresse infinie, Père, par Jésus le Christ, nous te prions pour petite sœur P. et patite sœur C. de la famille spirituelle de frère Charles de Foucauld, nos sœurs dominicaines de C. en retraite, A., P., le neveu d'une amie religieuse, notre amie F., V., B., M., P., tous les siens, nos amiEs séropositifs ou malades du VIH partout en notre monde, les soignants, notre mère B., sa communauté du Carmel, P., C., nos amies, I., M., E., P., nos amiEs de Devenir Un en Christ.





  • 1er décembre 2010 - Journée mondiale contre le sida et fête liturgique du Bx Charles de Jésus

    « Priez pour qu’un peu de bien se fasse parmi ceux pour qui notre Seigneur est mort. »
    Bx Charles de Jésus



    inde.jpgL’épidémie du VIH n’a perdu, malheureusement, rien de son urgence. Si bien les personnes qui vivent avec le virus ne risquent plus une mort imminente, ils peuvent vivre de situations difficiles et complexes qui peuvent aller de l’intolérance aux traitements à la solitude la plus radicale.

    Notre présence en ces fractures par la prière, notre premier service, peut sembler un gaspillage inutile, comme le parfum versé par Marie à Béthanie. Tout comme la vie apparemment stérile du frère Charles de Jésus, qui s’avère en définitive d’une incroyable fécondité.

    Avec le Christ, dans le Saint-Esprit, nous présentons au Père toutes ces personnes, leurs familles et amis, tous ceux et celles qui travaillent pour leur bien-être, mais aussi ceux qui les méprisent et les jugent. Parce que pour nous tous, notre Seigneur Jésus est né, mort et ressuscité.

    Votre frère Manuel.